Publicité
E-mailPrintFacebookTwitter

La Bleue d’Auvergne : la renaissance d’une variété des années quarante

K. F. avec Etpatati Etpatata 
15 sep 2005
La Bleue d’Auvergne, pomme de terre «de collection» appréciée des jardiniers, est en passe d’intégrer la branche professionnelle. 

Comme son nom l’indique, la Bleue d’Auvergne est une pomme de terre auvergnate. Sa peau violette tranche avec une couleur de chair très claire, presque blanche. Si aujourd’hui elle est cultivée et consommée uniquement par des jardiniers passionnés, elle était très populaire dans les années quarante, particulièrement appréciée dans les départements du Puy-de-Dôme, de la Loire et de la Haute-Loire. «A cette époque les familles de paysans privilégiaient des produits qui convenaient à la fois à leur consommation personnelle mais aussi à celle des animaux de la ferme, ce que permettait cette pomme de terre», explique André Roche, président de la coopérative du Haut-en-Velay.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés
Publicité