Publicité
E-mailPrintFacebookTwitter

Des traités de libre-échange qui continuent d’inquiéter

Thierry Michel
17 juin 2019

Les annonces en matière de traités de libéralisation des échanges commerciaux impliquant la France et l’Union européenne se télescopent.
 

Christian Lambiotte/CE

Les craintes de voir un accord entre le Mercosur (Brésil, Argentine, Uruguay, Paraguay) et l’UE être adopté très rapidement,
et exprimées par la Fédération nationale bovine il y a quelques semaines, se matérialisent. C’est maintenant au tour de l’interprofession de la volaille en France (Anvol) de réagir, après l’annonce des présidents argentin et brésilien qu’un accord était très proche, voire imminent. Les professionnels du secteur précisent que la filière hexagonale se sentait bafouée par la Commission européenne, notamment sur l’aspect de la souveraineté alimentaire.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés
Publicité