Aller au contenu principal
Font Size

Crédits carbone : un premier contrat signé dans le secteur agricole

Le paiement des agriculteurs pour service environnemental rendu, les PSE, c’est parti ! Un premier contrat de vente de CO2 a été signé en mai entre l’association France Carbon Agri et la Caisse des dépôts et consignations. Et d'autres suivent. L’information est rapportée par Terra.

© Jeanne Menjoulet / flickr

France Carbon Agri Association (FCAA) a été créée par les représentants des éleveurs pour faciliter la mise en place des projets de réduction carbone. L’idée est de contribuer à « optimiser les crédits carbone au profit des agriculteurs, afin d’assurer un retour financier proportionnel à la réduction des émissions », explique la présidente Marie-Thérèse Bonneau sur le site de l’association.

En parallèle, le ministère de la Transition écologique et solidaire a défini les modalités de valorisation des réductions de gaz à effet de serre (GES) au travers du Label Bas Carbone. Dans ce cadre, les filières d’élevage ont déposé la méthode Carbon Agri permettant de quantifier la réduction des émissions de GES à partir de diagnostics (CAP’2ER).

391 éleveurs et 22 porteurs de projets ont répondu au premier appel

« L’association FCAA est l’interface avec le ministère et recherche des financeurs », précise la revue Terra. Elle accompagne les différents acteurs (exploitants agricoles, porteurs de projets, financeurs) dans le déploiement des crédits carbone. Un premier appel à projet a été lancé par France Carbon Agri en novembre 2019 et « 391 éleveurs se sont engagés », précise le journal. Ces producteurs de la filière ruminants engagés dans la baisse de leur empreinte carbone sont accompagnés par 22 porteurs de projets. Dans Terra, Jean-Baptiste Dollé, chef du service évaluation environnementale d'Idele, avance le chiffre « 70 000 tonnes sur cinq ans », estimation de la quantité de CO2 évitée. Il assure par ailleurs que 25 % de cette quantité est vendu et que le montant global sera atteint au terme des 5 années. « Un premier contrat a été signé il y a quelques semaines entre l'association et la Caisse des dépôts et consignations, qui sera le financeur principal de ce premier appel d'offre, et qui souhaite réduire son impact carbone », annonce Terra. D’autres vont suivre, notamment dans le secteur du luxe et le secteur agroalimentaire. Prix de la tonne de CO2 évitée : « pas moins de 30 euros », assure Marie-Thérèse Bonneau dans Terra.

Lire intégralité de l’article « Crédits carbone : les premiers contrats sont signés » dans Terra

 

 

 
 

 

Les plus lus

[Vidéo] Un record pour le prix de l'agneau
La première semaine de juin, le prix de l'agneau a atteint 6,56 €/kg, selon l'Institut de l'élevage. Soit une hausse de +9% par…
Météo - Emmanuel Buisson de Weather Measures : « vers un été un peu plus chaud que la normale avec une grande instabilité »
La pluie est revenue mais suffira-t-elle à éloigner le spectre d’une sécheresse ou d’une canicule pour 2020. Comment se présente…
[VIDEO] Une première étape vers une retraite à 85 % du SMIC pour tous les agriculteurs
La commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale a adopté, le 10 juin, la proposition de loi d’André Chassaigne (PCF…
Crédits carbone : un premier contrat signé dans le secteur agricole
Le paiement des agriculteurs pour service environnemental rendu, les PSE, c’est parti ! Un premier contrat de vente de CO2 a été…
[Déconfinement] Les enfants d'agriculteurs auraient dû être « prioritaires » pour le retour à l'école ?
Le 22 juin, tous les élèves scolarisés en France, de la maternelle au collège, vont retrouver le chemin de l’école. Ainsi en a…
Protéger les jeunes bovins des fortes chaleurs 
Bovins Viande
Le bardage bois amovible ou le filet brise-vent représente un bon compromis entre investissement et efficacité pour ménager une…
Publicité