Aller au contenu principal

Crédits carbone : un premier contrat signé dans le secteur agricole

Le paiement des agriculteurs pour service environnemental rendu, les PSE, c’est parti ! Un premier contrat de vente de CO2 a été signé en mai entre l’association France Carbon Agri et la Caisse des dépôts et consignations. Et d'autres suivent. L’information est rapportée par Terra.

© Jeanne Menjoulet / flickr

France Carbon Agri Association (FCAA) a été créée par les représentants des éleveurs pour faciliter la mise en place des projets de réduction carbone. L’idée est de contribuer à « optimiser les crédits carbone au profit des agriculteurs, afin d’assurer un retour financier proportionnel à la réduction des émissions », explique la présidente Marie-Thérèse Bonneau sur le site de l’association.

En parallèle, le ministère de la Transition écologique et solidaire a défini les modalités de valorisation des réductions de gaz à effet de serre (GES) au travers du Label Bas Carbone. Dans ce cadre, les filières d’élevage ont déposé la méthode Carbon Agri permettant de quantifier la réduction des émissions de GES à partir de diagnostics (CAP’2ER).

391 éleveurs et 22 porteurs de projets ont répondu au premier appel

« L’association FCAA est l’interface avec le ministère et recherche des financeurs », précise la revue Terra. Elle accompagne les différents acteurs (exploitants agricoles, porteurs de projets, financeurs) dans le déploiement des crédits carbone. Un premier appel à projet a été lancé par France Carbon Agri en novembre 2019 et « 391 éleveurs se sont engagés », précise le journal. Ces producteurs de la filière ruminants engagés dans la baisse de leur empreinte carbone sont accompagnés par 22 porteurs de projets. Dans Terra, Jean-Baptiste Dollé, chef du service évaluation environnementale d'Idele, avance le chiffre « 70 000 tonnes sur cinq ans », estimation de la quantité de CO2 évitée. Il assure par ailleurs que 25 % de cette quantité est vendu et que le montant global sera atteint au terme des 5 années. « Un premier contrat a été signé il y a quelques semaines entre l'association et la Caisse des dépôts et consignations, qui sera le financeur principal de ce premier appel d'offre, et qui souhaite réduire son impact carbone », annonce Terra. D’autres vont suivre, notamment dans le secteur du luxe et le secteur agroalimentaire. Prix de la tonne de CO2 évitée : « pas moins de 30 euros », assure Marie-Thérèse Bonneau dans Terra.

Lire intégralité de l’article « Crédits carbone : les premiers contrats sont signés » dans Terra

 

 

 
 

 

Les plus lus

Jeune et agriculture
Les jeunes ont une opinion bien tranchée sur l’agriculture
Les 18-35 ans ont une image moins positive de l’agriculture que l’ensemble de la population française et attendent qu’elle joue…
Sanglier ville capture écran reportage TV
Quand les sangliers arrivent en ville, Christiane Lambert pointe « la protection des espèces »
A Rome, les sangliers se promènent dans les rues la nuit et se nourrissent des détritus des poubelles. Un phénomène lié à une « …
Xavier Niel nomme un « Paysan-directeur » à la tête de la ferme d’Hectar
Christophe Naudin, 39 ans, devra gérer la ferme pilote de 250 hectares en polyculture de céréales et élevage bovin en « …
L’Aspa : une allocation pour ceux qui disposent de peu de ressources pour leur retraite
L’Aspa, l’Allocation de solidarité aux personnes âgées est prévue pour permettre aux personnes disposant d’une faible retraite de…
Assemblée nationale
[Mise à jour] Egalim 2 définitivement adoptée : quels changements pour les agriculteurs ?
La loi Egalim 2 est définitivement adoptée après l'ultime vote du Sénat jeudi 14 octobre au soir. Retour sur ses principales…
Différents labels de qualité
Forte offensive d’UFC-Que Choisir, Greenpeace et WWF France contre les labels alimentaires
Une révision de la gouvernance de l’INAO, et des soutiens apportés aux signes de qualité, mentions réglementées et labels…
Publicité