Aller au contenu principal

Crédits carbone : un premier contrat signé dans le secteur agricole

Le paiement des agriculteurs pour service environnemental rendu, les PSE, c’est parti ! Un premier contrat de vente de CO2 a été signé en mai entre l’association France Carbon Agri et la Caisse des dépôts et consignations. Et d'autres suivent. L’information est rapportée par Terra.

© Jeanne Menjoulet / flickr

France Carbon Agri Association (FCAA) a été créée par les représentants des éleveurs pour faciliter la mise en place des projets de réduction carbone. L’idée est de contribuer à « optimiser les crédits carbone au profit des agriculteurs, afin d’assurer un retour financier proportionnel à la réduction des émissions », explique la présidente Marie-Thérèse Bonneau sur le site de l’association.

En parallèle, le ministère de la Transition écologique et solidaire a défini les modalités de valorisation des réductions de gaz à effet de serre (GES) au travers du Label Bas Carbone. Dans ce cadre, les filières d’élevage ont déposé la méthode Carbon Agri permettant de quantifier la réduction des émissions de GES à partir de diagnostics (CAP’2ER).

391 éleveurs et 22 porteurs de projets ont répondu au premier appel

« L’association FCAA est l’interface avec le ministère et recherche des financeurs », précise la revue Terra. Elle accompagne les différents acteurs (exploitants agricoles, porteurs de projets, financeurs) dans le déploiement des crédits carbone. Un premier appel à projet a été lancé par France Carbon Agri en novembre 2019 et « 391 éleveurs se sont engagés », précise le journal. Ces producteurs de la filière ruminants engagés dans la baisse de leur empreinte carbone sont accompagnés par 22 porteurs de projets. Dans Terra, Jean-Baptiste Dollé, chef du service évaluation environnementale d'Idele, avance le chiffre « 70 000 tonnes sur cinq ans », estimation de la quantité de CO2 évitée. Il assure par ailleurs que 25 % de cette quantité est vendu et que le montant global sera atteint au terme des 5 années. « Un premier contrat a été signé il y a quelques semaines entre l'association et la Caisse des dépôts et consignations, qui sera le financeur principal de ce premier appel d'offre, et qui souhaite réduire son impact carbone », annonce Terra. D’autres vont suivre, notamment dans le secteur du luxe et le secteur agroalimentaire. Prix de la tonne de CO2 évitée : « pas moins de 30 euros », assure Marie-Thérèse Bonneau dans Terra.

Lire intégralité de l’article « Crédits carbone : les premiers contrats sont signés » dans Terra

 

 

 
 

 

Les plus lus

Le meilleur de l'humour des agriculteurs sur les réseaux sociaux
L'humour agricole est une vieille tradition qui a trouvé sa place sur les réseaux sociaux. Autodérision, humour vache, absurde,…
Sophie Renaud, Miss France agricole 2021 : « On voit qu’il y a des femmes en agriculture grâce à Instagram »
Sophie Renaud s’est installée sur la ferme familiale en 2016. Elle communique beaucoup pour défendre son métier et la place des…
Preview image for the video "😱 18 BATTEUSES DANS 1 PARCELLE - Dernières moissons à l'ETA GABARD".
18 batteuses dans une parcelle, qui est derrière la vidéo qui fait le buzz ?
Mise en ligne vendredi 29 juillet sur Youtube, la vidéo cumule les vues. Elle est signée Honoré Sarrazin, jeune vidéaste et futur…
L’agriculture bio tire le marché des produits phytos vers le haut
Les ventes de produits phytopharmaceutiques aux distributeurs pour l’année 2021 ont augmenté. C'est l'agriculture bio qui a…
Benoît Le Baube de la ferme de Cagnolle répond à la vidéo du Parisien sur le maraîcher de Marcoussis Marc Mascetti.
[Video] Faire pousser des légumes sans eau ? La ferme de Cagnolle répond au maraîcher de Marcoussis
Alors que la France traverse une sécheresse historique, une vidéo du Parisien sur Marc Mascetti, maraîcher à Marcoussis,…
Production de fourrages : quel sera l’impact du changement climatique en 2070 ?
Le changement climatique s’accélère et l’agriculture est directement impactée. Quid des années futures avec le réchauffement…
Publicité