Aller au contenu principal

Contamination des Français au cadmium et au cuivre : le bio impliqué mais pas seulement

La consommation de céréales influence l'imprégnation en cadmium de la population, la consommation de céréales et de légumes produits en agriculture biologique influence les concentrations en cuivre dans l'organisme. Ces observations font partie des conclusions de l'étude Esteban menée par Santé publique France dont les résultats ont été publiés début juillet. L'ensemble de la population est concerné, y compris les enfants. La présence de cadmium et de cuivre dans les aliments est liée à l'agriculture.  

© Jonathan Lin / flickr

Santé publique France a publié le 1er juillet les résultats d’une étude sur l’exposition aux métaux lourds de la population française. L’étude Esteban (Etude de santé sur l’environnement, la biosurveillance, l’activité physique et la nutrition) a permis de décrire l’exposition à 27 métaux (arsenic, cadmium, chrome, cuivre, nickel, mercure…) et de mesurer leur présence dans l’organisme des adultes mais aussi, pour la première fois à l’échelle nationale, chez les enfants.

Ces résultats constituent le 2e volet de l’étude d’imprégnation en population générale. Ces données s’ajoutent aux résultats publiés en septembre 2019 concernant les substances issues des produits d’usage courant et à ceux publiés en mars 2020 concernant le plomb.

Les travaux ont été menés sur un échantillon représentatif de la population générale composée de 1104 enfants et 2503 adultes âgés de 6 à 74 ans.

Cadmium dans les céréales, cuivre dans les céréales et légumes bio

« Les déterminants de l’exposition mesurés, principalement alimentaires, étaient similaires à ceux observés dans la littérature », observe Santé publique France.

C’est ainsi que :

. la consommation de poissons et produits de la mer influençait les concentrations en arsenic, chrome, cadmium et mercure;

. la consommation de céréales influençait les concentrations en cadmium et lorsqu’elles provenaient de l’agriculture biologique, les concentrations en cuivre;

. la consommation de légumes issus de l’agriculture biologique influençait également les concentrations en cuivre.

Par ailleurs, l’étude a permis d’observer que la consommation de tabac augmentait les concentrations en cadmium et cuivre.

Des métaux sous surveillance en agriculture

Le cuivre est autorisé et largement utilisé en agriculture biologique sous forme de « bouillie bordelaise » pour combattre les maladies fongiques, mildiou en particulier. Il fait l'objet d'une étude de pharmacovigilance menée par l'Anses (Agence de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail). Son utilisation est réglementée au niveau français et européen. Le ministère de l'Agriculture a consacré un dossier sous forme de questions réponses pour informer sur  l'utilisation du cuivre en agriculture en avril 2020.

Le cadmium, quant à lui, se retrouve dans notre assiette via les engrais minéraux phosphatés et supports de culture. Ces fertilisants apportés au sol migrent dans les plantes. L’Anses a publié en 2019 un avis de « propositions de valeurs toxicologiques de référence (VTR) par ingestion, de valeurs sanitaires repères dans les milieux biologiques (sang, urine, …) et de niveaux en cadmium dans les matières fertilisantes et supports de culture permettant de maîtriser la pollution des sols agricoles et la contamination des productions végétales ».

L'alimentation principale source d'exposition

« Les niveaux mesurés, que cela soit pour l’enfant ou l’adulte en France, étaient plus élevés que ceux retrouvés dans la plupart des pays étrangers (Europe et Amérique du Nord), sauf pour le nickel et le cuivre, » précise encore l’étude.

Concernant le cadmium, l’étude a montré qu’un peu moins de la moitié de la population adulte présentait une cadmiurie (taux de cadmium) supérieure à la valeur recommandée par l’Anses. Santé publique France a engagé des travaux avec l’Anses, la plateforme de surveillance de la chaîne alimentaire (SCA) et l’Inrae pour explorer les hypothèses concernant l’élévation des concentrations en cadmium dans la population française, qui pourrait être attribuable à l’alimentation, de la culture jusqu’à l’assiette.

De manière générale, l’étude Esteban et l’Etude nationale nutrition santé (ENNS) menée en 2006-2007 ont montré une augmentation des niveaux d’imprégnation par l’arsenic, le cadmium et le chrome. « Il est encore nécessaire de poursuivre les mesures visant à diminuer les expositions de la population générale à ces substances, en agissant en particulier sur les sources d’exposition, » conclut l'étude.

Santé publique France encourage par ailleurs les consommateurs à diversifier leur alimentation. Pour l’agence nationale de santé publique, « l’alimentation étant une des principales sources d’exposition, il apparaît important de rappeler les recommandations du PNNS et de diversifier les sources d’aliments, notamment concernant les poissons ». (PNNS = Programme national nutrition santé - Manger Bouger)

Les plus lus

Quel que soit le scénario envisagé, tous les secteurs connaîtront une diminution de leur production oscillant entre 5 et 15%, l’élevage étant le secteur le plus durement touché, selon l'étude.
Agriculture en Europe : les prédictions funestes d’une étude cachée
L’étude du centre commun de recherche européen, sortie sans aucune promotion en plein été, fait couler de l’encre en cette…
Océane Future agricultrice : « Il y a beaucoup trop de préjugés sur les femmes en agriculture »
A 19 ans, Océane est agricultrice et active depuis déjà 5 ans sur les réseaux sociaux. Elle se destinait à ce métier depuis…
Eric Piolle, actuel maire de Grenoble, et candidat aux primaires écologistes souhaite que la filière de l’élevage se transforme pour aller davantage vers des fermes de petites tailles.
Eric Piolle : « Je propose de créer 25 000 fermes communales et agroécologiques »
Eric Piolle, actuel maire de la ville de Grenoble, se présente aux primaires écologistes (premier tour du 16 au 19 septembre…
Stéphane Le Foll
Stéphane Le Foll : « le seul problème du monde agricole c'est de penser qu’il faut produire plus »
Ex-ministre de l’Agriculture et actuel maire du Mans, Stéphane Le Foll a annoncé se présenter à une primaire socialiste qu’il…
Constance, jouée par Diane Rouxel, veut reprendre la ferme de son père, incarné par Olivier Gourmet, et la sauver de la faillite.
[Film] « La Terre des hommes » : élevage, pouvoir et domination
Constance, fille d’éleveur charolais, veut reprendre, avec son fiancé, l’exploitation agricole de son père et la sauver de la…
Le prix de la coque d'un bâtiment d'élevage aurait augmenté de 31% depuis 2018.
La flambée des prix des matériaux de construction leste les coûts de l’élevage
Bois, acier, isolants, tôles… Les matériaux de construction voient leurs prix s’envoler depuis l’automne dernier et cela pèse sur…
Publicité