Aller au contenu principal

Concours Graines d’agriculteurs : trois lauréats récompensés pour leur démarche solidaire

Le président de la République et le ministre de l’Agriculture ont félicité les trois lauréats du concours Graines d’agriculteurs. La remise des prix à eu lieu le 10 septembre dans le cadre des Terres de Jim. Deux candidats choisis par le jury et un candidat du public ont reçu une dotation de 3000 €. L’édition 2021 a récompensé des projets de jeunes talents en lien avec la solidarité et l’entraide.

Le concours Graines d’agriculteurs récompense depuis 10 ans des agriculteurs nouvellement installés. Chaque année, les valeurs encouragées chez les candidats sont le sens de l’entreprenariat agricole, la vision à long terme, la démarche durable, l’inventivité, le « business model » et la capacité à servir de référence pour d’autres. Depuis 5 ans, le challenge est organisé par Terres innovantes, le fonds de dotation des Jeunes Agriculteurs, en lien avec le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation.

En 2021, le thème du concours était la solidarité et l’entraide et tous les agriculteurs installés entre le 1er janvier 2014 et le 31 décembre 2019. Ils étaient 50 candidats au départ, 10 finalistes et seulement 3 lauréats à l’arrivée. Les prix ont été remis le 10 septembre par Julien Denormandie, le ministre de l’Agriculture, lors de la manifestation « Les Terres de Jim ». Mélanie Durieu, Antoine Helleboid et Matthieu Cannevière ont reçu chacun une dotation de 3000 € pour les aider dans leur projet. Ils ont été félicités par le président de la République présent à la grande fête de l’agriculture à Corbières dans les Alpes-de-Haute-Provence et ont pu échanger avec lui.

3000 € pour des projets de solidarité et d'entraide

Graines d’agriculteurs est un trophée qui permet au grand public de soutenir les agriculteurs par leur vote. Deux des lauréats sont choisis par le jury et le troisième est élu par le public.

Mélanie Durieu (prix du jury) est éleveuse de chiens et de bovins allaitants en Seine-Maritime. Elle travaille avec plusieurs associations. Elle reçoit du public précaire ou en situation de handicap et pratique la médiation animale.

Antoine Helleboid (prix du jury), exploitant en grandes cultures et maraîchage dans le Pas-de-Calais, est ambassadeur de l’association Solaal qui met en lien agriculteurs et associations pour faciliter le don alimentaire. C’est ainsi que ses « légumes moches » trouvent preneurs.

Matthieu Cannevière (prix du public) est éleveur de poules pondeuses bio dans le Calvados. Sa démarche consiste à placer ses poules en de carrière de pondeuse dans des familles d’accueil et à reverser les fonds ainsi récoltés à l’hôpital de Caen.

« Vous êtes les dignes ambassadeurs de l’esprit de solidarité et d’entraide dont votre profession fait preuve, » a commenté Julien Denormandie, lors de la remise des prix. Et d’assurer : « Nous avons besoin de vous ! ».

Les plus lus

Jeune et agriculture
Les jeunes ont une opinion bien tranchée sur l’agriculture
Les 18-35 ans ont une image moins positive de l’agriculture que l’ensemble de la population française et attendent qu’elle joue…
Sanglier ville capture écran reportage TV
Quand les sangliers arrivent en ville, Christiane Lambert pointe « la protection des espèces »
A Rome, les sangliers se promènent dans les rues la nuit et se nourrissent des détritus des poubelles. Un phénomène lié à une « …
100 euros
L’indemnité inflation de 100 euros pour les agriculteurs en cinq questions-réponses
Qui va bénéficier de l’indemnité inflation de 100 euros annoncée par le gouvernement ? Comment ? Quand et par qui sera-t-elle…
Xavier Niel nomme un « Paysan-directeur » à la tête de la ferme d’Hectar
Christophe Naudin, 39 ans, devra gérer la ferme pilote de 250 hectares en polyculture de céréales et élevage bovin en « …
L’Aspa : une allocation pour ceux qui disposent de peu de ressources pour leur retraite
L’Aspa, l’Allocation de solidarité aux personnes âgées est prévue pour permettre aux personnes disposant d’une faible retraite de…
Betteraves
Cristal Union recherche 7000 hectares de betteraves pour saturer ses usines
Le groupe coopératif sucrier cherche des surfaces supplémentaires pour améliorer le fonctionnement de ses usines de Sainte-Emilie…
Publicité