Aller au contenu principal

Comment ça pousse ? Quand le printemps arrive, les enfants se connectent à la terre

« Je peux prendre l’arrosoir pour l'emmener à l’école demain ? ». Si vous êtes jeune parent, cette demande peut vous surprendre. Mais, ne vous inquiétez-pas. N’imaginez pas une bataille d’eau organisée par la maîtresse. Comme chaque année depuis 1999, la perspective du printemps qui arrive déclenche dans les écoles maternelles et primaires « La semaine du jardinage ». Ce rituel orchestré par le Gnis, Val’Hor et la FNMJ (1) donne lieu à des ateliers pratiques et pédagogiques de découverte des plantes, d’initiation au jardinage et de sensibilisation au respect de l’environnement. Tout-petits et plus grands sèment des légumes, sentent les plantes aromatiques, compostent… Un apprentissage du monde du vivant qui ouvre de nouveaux horizons pour cette génération du numérique et du virtuel. Comment naissent les légumes ? Les doigts dans la terre, on comprend mieux.

 

La semaine du jardinage se déroule cette année du 6 au 11 mars, sous le haut patronage du ministère de l’Education nationale et du ministère de l’Agriculture, en partenariat avec le

Gnis, Groupement national interprofessionnel des semences et des plants, Val’Hor, les professionnels du végétal et la FNMJ, Fédération nationale des métiers de la jardinerie.

Plus d’infos sur Jardinons à l’école.

Missing élément de média.

Les plus lus

« Au nom de la Terre » : pendant le tournage, le robot de traite a continué à tourner
Le temps du tournage du film « Au nom de la Terre », sorti il y a un an, la ferme de la Touche, à Saint-Pierre-sur Orthe en…
Les agriculteurs méthaniseurs en colère contre la baisse annoncée des tarifs
Le nouveau cadre tarifaire de l’énergie issue de la méthanisation « défavoriserait fortement les sites agricoles de petite et…
Bien-être animal : un groupe Facebook s'attaque au RIP pour les animaux d'Hugo Clément
Franck Reynier est l’initiateur du groupe Facebook « Unis pour la ruralité » qui dit « Non au Rip » sur les animaux. Il a accepté…
« Le RIP pour les animaux s’essouffle » observe Jean-Baptiste Moreau, éleveur et député
Jean-Baptiste Moreau est agriculteur dans la Creuse et député. Il se prononce contre le projet de référendum sur les animaux…
Vital Concept sur le Tour de France : certains coureurs « deviendront sans doute agriculteurs »
Patrice Etienne, à la tête de l’entreprise de fourniture agricole Vital-Concept, a décidé de s’engager il y a trois ans dans le…
RIP pour les animaux : la contre-offensive s’organise
Face au RIP pour les animaux, le monde rural a décidé de réagir. Un groupe a été créé sur Facebook et une pétition contre le…
Publicité