Aller au contenu principal

Clauses miroirs : que contient la proposition de résolution européenne enregistrée à l’Assemblée nationale ?

Une proposition de résolution européenne a été enregistrée le 2 février dernier à l’Assemblée nationale. Elle vise à adopter et mettre en œuvre des exigences à l’importation de produits agricoles afin de protéger le secteur français.

proposition de résolution européenne clauses miroirs
Cette résolution souhaite, entre autres, que la Commission européenne contrôle l’application des mesures miroirs existantes.
© Pixabay

« Le constat est posé d’une dégradation relative de la compétitivité des produits agricoles français (…). L’agriculture française est concurrencée à la fois pars des importations de pays membres de l’Union européenne et de pays tiers » écrivent les députés ayant rédigé la proposition de résolution européenne. Ils expliquent : « L’objet de cette résolution est d’esquisser des solutions susceptibles d’être réellement au service d’un juste échange. Elles sont notamment  issues du rapport de la commission d’enquête parlementaire sur les causes de l’incapacité de la France à atteindre les objectifs des plans successifs de maîtrise des impacts des produits phytosanitaires sur la santé humaine et environnementale et notamment sur les conditions de l’exercice des missions des autorités publiques en charge de la sécurité sanitaire, réalisée au second semestre 2023 ».

Lire aussi : Les filières agroalimentaires plaident pour des clauses miroirs

 

Cinq propositions

A travers cette résolution, cinq propositions sont formulées :

  • Un principe général novateur : l’inversion de la charge de la preuve pour les opérateurs économiques qui exportent au sein de l’Union européenne ;
  • une disposition précise de limites résiduelles égale à 0 en matière de produits phytopharmaceutiques interdits au sein de l’Union européenne ; 
  • un principe de réciprocité visant la fin de l’exportation des produits phytopharmaceutiques interdits au sein de l’Union européenne ; 
  • un processus d’harmonisation de la mise en œuvre des normes environnementales entre les pays membres de l’Union européenne ; 
  • une capacité étendue de recours à l’indication d’origine.

« Contrôler l’application des mesures miroirs existantes »

Par le biais de cette résolution, il est donc notamment demandé au gouvernement de « défendre auprès de la Commission européenne la mise en œuvre effective et le contrôle de l’application des mesures miroirs existantes avec l’interdiction d’importation de viandes issues d’animaux traités avec des antibiotiques utilisés comme activateurs de croissance qui enregistre un retard de plus de deux ans déjà ». Autre demande à formuler à la Commission européenne : « Encourager un processus d’harmonisation dans la mise en œuvre des normes environnementales entre les pays membres de l’Union européenne ».

Lire aussi : Antibiotiques et clauses miroirs : pourquoi Interbev est déçue

Les plus lus

Moisson de nuit dans l'Indre
Les agriculteurs travaillent 20 heures de plus par semaine que les autres professions

Sans surprise, une enquête de l’Insee montre que la profession agricole est celle qui effectue le plus d’heures de travail par…

Vaches laitières près d'un parc éolien
Quel impact des champs électromagnétiques sur les élevages ? Une enquête inédite publiée

Objet de débats passionnés depuis plusieurs dizaines d’années, la question de l’impact sur les activités d’élevage des…

Paysage agricole
Quel prix des terres agricoles en 2023 ?

Après deux années de progression, le marché foncier agricole s’est stabilisé en 2023 avec des surfaces en baisse mais une…

  Arnaud Gaillot, président des Jeunes agriculteurs, devant son troupeau de montbéliardes.
Confidences d’Arnaud Gaillot au terme d’un mandat intense à la tête des Jeunes agriculteurs

Arnaud Gaillot, président des Jeunes agriculteurs, a accepté de nous recevoir plus de deux heures sur son exploitation…

Marc Fesneau prend la parole aux Controverses de l'agriculture en 2023.
Les quatre axes du nouveau plan Ecophyto

Dans une interview, le ministre de l'Agriculture a détaillé les mesures du futur plan Écophyto : indicateur HRI1, 150 millions…

Table de la réunion à l'Elysée jeudi 2 mai 2024 avec Emmanuel Macron, des ministres et la profession agricole, syndicats, coopération, chambres d'agriculture
Que faut-il retenir de la rencontre entre Emmanuel Macron et la profession agricole ?

Le président de la République a reçu la profession agricole (syndicats, coopération et chambres d'agriculture) jeudi 2 mai à l…

Publicité