Aller au contenu principal

Christophe Rupp-Dahlem, du pôle IAR : « La bioéconomie pour répondre aux enjeux santé et environnement »

Christophe Rupp-Dahlem est depuis décembre 2020 à la tête du pôle IAR (Industrie et Agro-Ressources). Dans l’Oise agricole, le spécialiste de la bioéconomie et des stratégies d’innovation répond aux questions de Gaëtane Trichet et parle notamment de ses projets dans le domaine de l’agriculture et de l’alimentation.

« Faire de la France l’un des leaders mondiaux dans la valorisation de la biomasse, » c’est l’ambition de Christophe Rupp-Dahlem, élu en décembre 2020 à la tête du pôle IAR (Industrie et Agro-Ressources). Cette structure basée dans l’Aisne « a pour objectif de contribuer au développement de la bioéconomie et aux stratégies d’innovation, » explique l’Oise agricole. Gaëtane Trichet a interrogé le dirigeant qui présente le pôle et ses projets de recherche pour l’agriculture.

« Depuis quinze ans, le pôle IAR accompagne ses adhérents et l’ensemble des acteurs de la bioéconomie dans tous les champs de la production et de la valorisation des ressources biologiques, » indique Christophe Rupp-Dahlem.

Lire l’intégralité de l’article « Faire de la France l’un des leaders mondiaux dans la valorisation de biomasse » dans l’Oise agricole.

« Mettre du végétal au cœur de l’assiette »

Dans les domaines de l’agriculture et de l’alimentation, le pôle travaille notamment sur les protéines végétales. « L’idée est de mettre du végétal au cœur de l’assiette ». Une des « solutions innovantes » auxquelles croit le spécialiste des ingrédients innovants. « Les flexitariens représentent aujourd’hui 40 % des milléniums et le marché des protéines végétales pour l’alimentation humaine est en croissance de 15 % par an, » assure-t-il dans l’Oise agricole.

« Nous avons aujourd’hui une réelle prise de conscience de l’intérêt de la bioéconomie pour répondre aux enjeux santé et environnement, » affirme encore Christophe Rupp-Dahlem. C’est notamment « une des voies » de la décarbonation : « par les bio-intrants pour une agriculture raisonnée, par les bioénergies (chaudière biomasse, biogaz et biocarburants), par les produits et matériaux biosourcés pour notamment le bâtiment et l’emballage et par des ingrédients cosmétiques et alimentaires d’origine végétale ».

 

Les plus lus

« Nous paysans », un documentaire pour démarrer une soirée consacrée à l’agriculture, le 23 février sur France 2
De l’agriculture en « prime time », c’est ce que va proposer France 2, le mardi 23 février. La soirée démarrera à 21 h 05 avec le…
Coup d’envoi de la saison 16 : « L’Amour est dans le pré » de retour le 1er février 2021
L'Amour est dans le pré, l’émission de M6 animée par Karine Le Marchand, revient avec sa saison 16. Douze candidats agriculteurs…
La nouvelle école d’agriculture de Xavier Niel en 6 questions
Après la formation de développeur web avec les écoles 42, le milliardaire français, Xavier Niel, souhaite faire coup double en s’…
Elles chantent pour appeler les vaches et les chèvres
Chanter pour rassembler les vaches. C’est ce qui était pratiqué autrefois dans les pays du Nord par les femmes en estive dans les…
Une agricultrice fait la Une du journal l'Equipe
Jessy Trémoulière est meilleure joueuse de rugby du monde de la décennie. Un trophée qui lui vaut d’être à la Une du magazine l’…
Le vainqueur du Vendée Globe Yannick Bestaven ne se laisse pas embarquer dans le débat de l'élevage intensif
A une heure où il aurait pu être couché, samedi soir très tard, sur France 2, Yannick Bestaven, le vainqueur du Vendée Globe a dû…
Publicité