Aller au contenu principal

Christiane Lambert à la tête du Copa pour défendre les intérêts des agriculteurs européens

Christiane Lambert, éleveuse de porcs et présidente de la FNSEA, le syndicat agricole majoritaire en France, prend la tête du Copa, le Comité des organisations professionnelles agricoles au niveau européen,  pour deux ans. Pour la nouvelle présidente, la crise du Covid l’a démontré, « l’agriculture constitue un secteur stratégique pour l’Europe » et son objectif est de faire en sorte que l’Europe renoue « avec ses ambitions agricoles ».

Une femme à la tête du syndicat agricole européen le Copa. C’est officiel depuis le 18 septembre et c’est une première. Christiane Lambert, présidente de la FNSEA,va diriger pendant deux ans le Comité des organisations professionnelles agricoles, la première organisation européenne représentative des agriculteurs. Elle succède ainsi à l'Allemand Joachim Rukwied. Le Copa a été créé le 6 septembre 1958, trois ans avant la naissance de sa nouvelle présidente.

Le Copa est depuis 1959 associé au Cogeca (Confédération générale de la coopération agricole), l’organisation représentative des coopératives agricoles au sein de la Communauté européenne.

Réponses communes à l’échelle européenne

Le rôle du Copa est de « représenter les intérêts à la fois généraux et spécifiques des agriculteurs dans l’Union européenne », indique l’organisation. Le Copa se présente comme « le porte-parole de l’ensemble du secteur agricole européen ». Il est chargé d’examiner et de discuter de l’évolution de la PAC, la politique agricole commune. Son objectif est de « rechercher des solutions qui sont dans l’intérêt commun ».

Dans un communiqué, la nouvelle élue a rapidement précisé sa feuille de route : « Que ce soit pour la PAC, la stratégie " De la ferme à la table ", le Pacte vert pour l’Europe, le processus du Brexit ou encore le plan de relance, il nous faut trouver des réponses communes à l’échelle européenne dans un futur proche. »

Christiane Lambert porte-parole de l’ensemble du secteur agricole européen

Christiane Lambert, qui exploite avec son mari un élevage de 230 truies dans le Maine-et-Loire, va cumuler la présidence du Copa avec celle de la FNSEA. Elle suit en cela les pas de ses prédécesseurs Luc Guyau et Jean-Michel Lemétayer, respectivement présidents du Copa de 1997à 1999 et de 2007 à 2009. Une des priorités de la nouvelle Présidente sera d’obtenir des revenus décents pour les agriculteurs, la condition sine qua none pour qu’ils atteignent « les ambitions extrêmement élevées de l’UE, qui semblent parfois inaccessibles », considère la présidente. Son rôle est de « faire en sorte que le travail des agriculteurs soit mieux reconnu à Bruxelles ». Dans une vidéo diffusée par le syndicat européen, la nouvelle présidente déclare : « C'est un honneur et une responsabilité de représenter les agriculteurs européens à un moment compliqué, mais à un moment clé pour le futur de l'agriculture ».

  

 

Les plus lus

[Mise à jour] Annulation du salon de l'agriculture 2021 : une décision sera prise avant mi-octobre
Le Salon de l'agriculture de Paris est censé se tenir du 27 février au 07 mars 2021. Interrogé par Agra Presse, son président…
« Viande végétale » : Anvol, Inaporc et Interbev attaquent « Les Nouveaux Fermiers » en justice
Anvol, Inaporc et Interbev ont décidé d’assigner les « Nouveaux Fermiers » en justice. Les attaques portent sur les termes « …
Julien Denormandie masque gouvernement agriculture
[INTERVIEW] RIP, viande végétale, PAC, retenues d'eau : le ministre de l'Agriculture prend position
Pour le ministre de l'Agriculture, les zones intermédiaires sont « un sujet de préoccupation majeur ». Recevant Agra Presse et la…
gendarmerie
Un éleveur verbalisé 135 € par la gendarmerie pour le transport de cinq veaux dans un utilitaire
Le fait-divers remonte au vendredi 9 octobre. Un éleveur rentre d’une foire aux bestiaux en Meurthe-et-Moselle. A bord de son…
Un blé à plus de 200 €/t : des signaux positifs sur le marché des céréales
Le blé a franchi le cap des 200 €t rendue Rouen. Autre signal positif : le blé français gagne en compétitivité face à l’origine…
Le salon de l'agriculture 2021 est annulé
La décision était attendue avec la crise du coronavirus. L’édition 2021 du Salon international de l’agriculture de Paris est…
Publicité