Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

MESSAGE ABONNES IMPORTANT

Afin d'être sûr de recevoir nos futures publications quelle que soit l’évolution de la situation sanitaire, activez votre compte numérique au plus vite en complétant vos informations.

J’active mon compte numérique

« Se poser la question d’être cédant ou vendeur »

Julien Chartier, éleveur de chèvres des Deux-Sèvres, responsable du plan Capr’1 au Brilac

Julien Chartier, éleveur de chèvres des Deux-Sèvres, responsable du plan Capr’1 au Brilac © D. Hardy
Julien Chartier, éleveur de chèvres des Deux-Sèvres, responsable du plan Capr’1 au Brilac
© D. Hardy

Y a-t-il assez d’installations d’éleveurs de chèvres ?

En 2017, il n’y a eu que sept installations caprines en Deux-Sèvres. Ce n’est pas assez pour renouveler les générations. C’est à nous de vendre la filière caprine, de dire que c’est un métier diversifié et on peut s’installer de différentes façons, comme laitier ou fromager, en bio ou conventionnel. Maintenant, on vit bien de l’élevage caprin et on a des perspectives d’avenir plus sûr que celle qu’on avait en 2012. Autant hier, on trouvait des candidats à l’installation, autant maintenant, on en manque. Depuis un an, avec le Brilac, nous essayons de redorer le blason de la filière caprine en allant dans les établissements scolaires. Nous voulons toucher les élèves en formation mais aussi les chercheurs d’emplois. Quand nous avions créé le plan capr’1 en 2007, nous voulions recenser les jeunes et les cédants potentiels pour les faire se rencontrer.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Samuel Hérault, éleveur de chèvres et livreur de lait dans les Deux-Sèvres
[ Chronique de chevriers confinés 1 ] Hygiène du laitier, vétérinaire et chevreaux
L’élevage caprin est aussi impacté par le coronavirus et le confinement. Témoignage d'un éleveur de chèvres livreur de lait.
La fermeture des marchés pénalise fortement les fromagers fermiers.
[ Chronique de chevriers confinés 3 ] Du lait transformé en tomme pour tenter de compenser la fermeture des marchés
L’élevage caprin est aussi impacté par le coronavirus et le confinement. Deuxième témoignage d'un éleveur de chèvres fromager…
[ Coronavirus ] Des mesures pour continuer la vente directe et les livraisons
Les livraisons ou la vente à la ferme doivent répondre à d'importantes mesures d'hygiènes.
L'épidémie de Covid 19 impacte sévèrement les filières agricoles et la filière laitière caprine n'est pas épargnée.
[ Covid-19 ] L’interprofession appelle à réduire la production de lait de chèvre
Au vu du chamboulement provoqué par le Covid-19, les laiteries peuvent vite se retrouver avec un excès de lait. L’Anicap demande…
Fromage charolais
[ Chronique de chevriers confinés 2 ] Maintien des marchés pour vendre les fromages et report de lait
L’élevage caprin est aussi impacté par le coronavirus et le confinement. Témoignage d'un éleveur de chèvres fromager fermier.
La monotraite permet de baisser rapidement la production de lait. En repassant en bitraite, on retrouvera une partie du volume initialement perdu.
[ Covid-19 ] Des pistes pour produire moins de lait de chèvre
Les éleveurs de chèvres, fromagers fermiers ou livreurs de lait, peuvent vite avoir besoin de réduire provisoirement la quantité…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 7.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Chèvre
Consultez les revues Réussir Chèvre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Chèvre