Aller au contenu principal

Peu de congés et une forte astreinte en élevage caprin

Les éleveurs de ruminants prennent peu de vacances. C’est particulièrement vrai pour les éleveurs laitiers à cause de l’astreinte de la traite.

L’astreinte puis la charge mentale et les pics de travail sont les plus problématiques en élevages caprins. © D. Hardy
L’astreinte puis la charge mentale et les pics de travail sont les plus problématiques en élevages caprins.
© D. Hardy

Les fédérations d’éleveurs de ruminants (Fnec, FNO, FNB et FNPL) ont réalisé une enquête en ligne sur les conditions de travail et les difficultés de recrutement. Sur les 546 répondants, la gestion des mises bas est perçue comme la tâche la plus pénible. Même si ce travail est saisonnier, il n’est pas facilement délégable. Dans les autres tâches évaluées comme pénibles, on retrouve le soin du troupeau mais aussi le curage. On apprend également que près d’un quart des éleveurs de chèvres ne prend aucun jour de congé. Seul un quart des éleveurs caprins répondants prennent plus de 15 jours de congé. La synthèse de l’étude remarque que les jours de repos sont un indicateur à surveiller « en vue du renouvellement des générations avec de nouveaux installés qui souhaitent avoir une meilleure qualité de vie et donc du temps libre ». D’autant plus qu’au-dessous de 20 jours de congé par an, une majorité d’éleveurs ne sont pas satisfaits de cette situation.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Chèvre.

Les plus lus

La chevroquine contre le Covid
Une molécule naturellement présente dans le lait de chèvre s’avère être une arme efficace contre la pandémie de Covid-19.
Au Pradel, le personnel de la ferme expérimentale applique des lingettes désinfectantes sur les mamelles des chèvres en salle de traite. © C. Boyer/Idele
Vers une meilleure maîtrise des Stec dans les élevages laitiers
Le projet Stecamont a permis d’acquérir des connaissances et de tester l’efficacité de mesures de maîtrise des Stec hautement…
Race très rustique, la chèvre des Pyrénées peut aussi bien être élever pour son lait, sa viande ou simplement son appétit pour les broussailles. © DR
La chèvre des Pyrénées, de la débroussailleuse à la productrice mixte
Classée dans les races à petits effectifs, la chèvre des Pyrénées ne cesse de conquérir de nouvelles exploitations pour son…
Les chèvres ensauvagées du pic de Vissou dans l'Hérault.
Les chèvres férales en France
Les chèvres redevenues sauvages font parler d'elles. Revue de presse en Tarn, Bouches-du-Rhône, Hérault et Ariège par Jean-Noël…
Mickaël Séveno et sa conseillère comptent exploiter plus à fond les données de la vidéo. © V. Bargain
« L’analyse vidéo a permis de mieux respecter les cycles des chèvres »
Grâce à la vidéo, Mickaël Séveno a pris conscience qu’il distribuait le deuxième repas de concentré trop tôt pour respecter le…
Un triporteur électrique à petit prix
Patre
Scot-e importe des petits triporteurs électriques fabriqués en Roumanie. Le véhicule à trois roues est léger (135 kg sans…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 85€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Chèvre
Consultez les revues Réussir Chèvre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Chèvre