Aller au contenu principal

« On marche sur la tête avec les contraintes réglementaires et la pression sur les prix »

La colère gronde chez les agriculteurs et les éleveurs caprins ne sont pas en reste. Témoignage de Samuel Hérault, éleveur caprin dans les Deux-Sèvres. 

Manifestation des tracteurs autour de Niort le 25 janvier
Les agriculteurs se sont mobilisés dans les Deux-Sèvres comme dans toute la France.
© Agri79

« Je suis allé manifester mardi, hier et cette nuit. Il n’y a pas forcément beaucoup d’éleveurs de chèvres car beaucoup sont en plein dans les mises bas. Par contre, il y a beaucoup de jeunes agriculteurs qui se sont mobilisés pour exprimer leur ras-le-bol face aux contraintes réglementaires et à la pression sur les prix.  

Nous sommes à une semaine de la clôture des négociations et les grandes surfaces mettent la pression sur les laiteries pour baisser les prix. Surtout que les discours politiques sur la déflation donnent du poids à la grande distribution. Pourtant, les prix du lait avaient mis du temps à augmenter avec l’inflation. Et maintenant que les charges se stabilisent à peine, il faudrait que nous baissions le prix du lait ? Non, pas question. D’autant que l’alimentation ne représente plus que 12 % dans le budget des ménages. On se focalise sur le prix des denrées alimentaires mais toute baisse se fait au détriment de la rémunération des agriculteurs. 

On marche sur la tête avec certaines contraintes environnementales. Par exemple, dans ma zone bocagère, on ne pouvait pas tailler les haies avant le 15 août. Cet été, ce ne sera pas avant le 1er septembre ! Dans notre Cuma, nous allons être obligé d’investir dans une épareuse supplémentaire pour satisfaire toutes les demandes. Autre exemple, dans le sud des Deux-Sèvres, il y a eu des inondations. Elles sont en partie causées par des fossés non curés car les agriculteurs ont été découragés par le trop grand nombre de déclarations requises

Et puis, il faut arrêter d’être aussi exigeant sur les contrôles. S’il y a un contrôle de la PAC, je n’ai droit qu’à trois erreurs sur l’identification animale. C’est dur à accepter alors que nous avons 120 vaches allaitantes, 600 chèvres et 400 brebis dans mon Gaec.

J’attends les annonces gouvernementales mais, si elles ne sont pas à la hauteur, je suis prêt à reprendre les manifestations. »

Lire aussi : Colère des agriculteurs : 100 mesures demandées par FNSEA et les Jeunes agriculteurs pour lever les barrages

Les plus lus

Bouc de race saanen
Quels boucs choisir en 2024 ?
Le catalogue Capgènes des semences de boucs alpins et saanen vient de paraître. Le meilleur de la génétique caprine française est…
Elise, Jérôme et leurs deux filles, de 8 et 11 ans, vivent au milieu des animaux. Lapins, cochons, chèvres, chevaux, vaches, oies, ânes et chiens cohabitent à la ferme ...
« Mon mari boucher vend de la viande de porc et de chevreau de la ferme »
Élise et Jérôme Happel élèvent des chèvres et des porcs en Alsace. Boucher de métier, Jérôme valorise la viande caprine issue de…
Lisa Sabourault et Dorian Folco, fromagers fermiers dans le Maine-et-Loire
« Du lino sur le quai de traite des chèvres »
En reprenant l’élevage caprin, ces deux éleveurs de chèvres ont remis un bon coup de propre à la salle de traite. L’astuce de…
Affiche sur "la saison du chevreau de nos terroirs"
Deux temps forts pour communiquer sur la viande de chevreau
En 2024, Interbev caprins soutient deux moments de communication, à Pâques et après Pâques, pour développer les ventes, au moment…
Émilien Retailleau et ses chèvres poitevines
« Je vends des chevreaux élevés sous la mère »
Émilien Retailleau, éleveur d’une cinquantaine de chèvres poitevines à la ferme de la Bonnellerie dans la Vienne, commercialise…
Améliorer le bien-être des chèvres via l’aménagement des bâtiments
Un mini-guide pour enrichir l'espace de vie des chèvres
L'Anicap édite une plaquette qui montre quatre types d'aménagements à installer facilement dans une chèvrerie.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Chèvre
Consultez les revues Réussir Chèvre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Chèvre