Aller au contenu principal

L’Occitanie à la recherche de son autonomie fourragère en élevage caprin

Le programme régional GO PEI Cap&Go va accompagner les élevages d’Occitanie vers une plus grande durabilité de leurs systèmes de production.

© B. Morel

Une collecte en hausse, des élevages toujours plus nombreux, une solide structuration régionale… La filière caprine d’Occitanie fait montre d’une bonne dynamique ces dernières années. Mais, elle a aussi ses faiblesses, notamment une autonomie fourragère plus faible qu’ailleurs (79 % contre 86 % dans l’Ouest). Les nouvelles exigences sociétales de durabilité et le changement climatique interrogent aussi son avenir. Face à ce questionnement, elle a porté auprès des financeurs un projet d’accompagnement de l’autonomie fourragère, GO PEI Cap&Go (Groupe opérationnel du partenariat européen pour l’innovation). Le projet est cofinancé par l’UE (Feader) et la Région Occitanie, à hauteur de 330 000 € (pour un budget de 413 000 €). Ce programme d’une durée 46 mois se déroulera jusqu’à fin 2022. Porté par le GIE élevage Occitanie, il « a permis de recréer une dynamique régionale et a amené de l’oxygène. Pour une fois, nous avons au sein du GIE un programme spécifique pour la filière caprine », se réjouit Joël Mazars, président de la section caprine du GIE. Vingt-deux éleveurs, issus de six départements (Aveyron, Gers, Hérault, Lozère, Lot, Tarn) ont été enrôlés dans ce projet afin de représenter l’extrême diversité des systèmes fourragers de la région. Le but est de créer un réseau d’éleveurs motivés et de mobiliser tout ce que la région compte de chercheurs et conseillers caprins pour accompagner la transformation des systèmes de production vers une plus grande durabilité. Des actions collectives sont au programme avec des groupes départementaux notamment qui échangent sur des thèmes spécifiques : prairies multiespèces, séchage en grange, autonomie protéique, adaptation au changement climatique, pastoralisme… Un suivi individuel renforcé des éleveurs engagés via la méthode Diapason des réseaux d’élevages Inosys permettra d’établir de nouvelles références et de suivre les évolutions dans cette recherche d’autonomie alimentaire.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Chèvre.

Les plus lus

[Juridique] Intrusion dans une parcelle agricole : s’interposer n’est pas la bonne réaction
Portail réussir
Les intrusions dans les parcelles agricoles ont alimenté l’actualité ces dernières années. Mais ces intrusions ne constituent pas…
Les bâtiments loués par le gaec Denis-Van Hasselaar n'étaient à l'origine pas du tout fonctionnels ni adaptés à l'élevage caprin. © S. Van Hasselaar
Une chèvrerie moderne dans un vieux bâtiment
Dans l’Indre, Philippe Denis et Séverine Van Hasselaar ont remodelé un vieux bâtiment pour en faire une chèvrerie bien équipée. …
Les absences liées au Covid-19 pourraient  perturber les contrôles laitiers et nuire à l'indexation génétique des chèvres. © D. Hardy
Les éleveurs caprins sont appelés à déclarer rapidement les mises bas pour organiser les contrôles laitiers
Capgènes et France Conseil Élevage invitent les éleveurs à faire remonter rapidement les informations de mises bas via Caplait…
Avec le pâturage des mûriers, les chèvres peuvent exprimer leur comportement naturel pour la cueillette. © C. Boyer
L’arbre fourrager, une solution pour nourrir les chèvres face aux changements climatiques
Des expérimentations ont débuté au Pradel pour évaluer l’intérêt du pâturage des arbres par les chèvres. Les premiers résultats…
Élevages caprins (ayant déclaré un recensement) © BDNI 2020/Idele
​Les commandes d’identifiants dessinent la France caprine
En 2019, plus de 20 000 exploitations, détenant 1,1 million de reproducteurs caprins, ont déclaré leurs animaux à la base de…
Le Pradel a accueilli près de 400 personnes lors de la journée portes ouvertes du 6 octobre. © B. Morel
Pour ses 30 ans, la ferme caprine du Pradel ouvre ses portes aux scientifiques
Pour ses 30 ans, la ferme expérimentale caprine du Pradel a ouvert ses portes pour partager ses connaissances avec la filière.…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 85€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Chèvre
Consultez les revues Réussir Chèvre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Chèvre