Aller au contenu principal

Capr’Inov
Les solutions de fertilisations et amendements que vous auriez pu découvrir à Capr’Inov

Malgré le report de l’édition physique de Capr’Inov à 2021, les solutions pour améliorer les sols et les cultures vont sont présentées.

L'outil Farmstar a été utilisé pour le pilotage des apports azotés sur 380 000 hectares de blé en 2020.
© Amazone
 

[ SOBAC ] Améliorer la fertilité du sol et le rendement des productions

 

 
Bactériolit et Bactériosol, Sobac © Sobac
Sobac propose des solutions agronomiques naturelles favorisant la fertilité des sols. Dotés du label Solar Impulse, récompensant les solutions à la fois respectueuses de l’environnement et viables économiquement, les produits Sobac entretiennent la fertilité des sols. Bactériolit est un produit à épandre sur les litières, permettant la valorisation des effluents d’élevage en humus. Il augmente la fertilité des sols et permet ainsi de réduire les intrants Doté d’un bon rapport C/N, il n’a pas besoin de retournement. Ainsi, les éléments sont fixés dans le sol puis restitués aux plantes. Le produit limite le lessivage des nitrates dans le sol et rend ainsi l’azote plus disponible pour les cultures. Bactériosol, un autre produit de la gamme, développe naturellement la fertilité des sols, ce qui améliore le rendement et l’autonomie de production. Le produit améliore les qualités nutritionnelles des productions et renforce la résistance à la sécheresse ou aux maladies.

 

sobac.fr - Tél.05 65 46 46 49 - contact@sobac.fr

[ TMCE Système Sol-Plante-Animal

 

 
TMCE présente sa solution minérale qui met en exergue la relation Sol-Plante-Animal. Au centre du concept, le rôle fertilisant et nutritif des sels minéraux et autres oligo-éléments. Avec les produits TMCE, l’efficacité alimentaire serait meilleure et le potentiel génétique mieux exprimé. Avec les fertilisants TMCE, les sols gagnent en fertilité physique, chimique et biologique concrétisée par des rendements réguliers et des récoltes de qualité avec moins d’intrants.

 

tmce.fr - Tél. 02 97 38 41 41 - contact@tmce.fr

[ Jeulin ] Un site dédié à l’affouragement en vert

L’entreprise Jeulin vient de mettre en ligne une plateforme d’information collaborative sur l’affouragement en vert : affouragementenvert.fr. Ce site collaboratif a pour vocation de diffuser et d’encourager la pratique chez les éleveurs bovins ou caprins. De nombreux articles scientifiques portant sur le mix prairial, la technique de fauche adéquate ou encore la phase des végétaux idéale pour une repousse optimale, sont disponibles sur le site internet. Enrichie par des témoignages d’éleveurs, la plateforme offre une mine d’informations aux éleveurs souhaitant intégrer cette pratique à leur système. Un calculateur fournira aussi à l’éleveur une estimation des économies réalisées en tourteau de soja, permettant de rembourser l’équipement acquis. « En trois ans, la machine est remboursée », affirme ainsi Pierre Lahutte de l’équipementier Jeulin. Si certains mentionnent les coûts de mécanisation importants liés à l’affouragement en vert, les coûts sont inférieurs comparés à la fenaison. L’auto chargeuse à coupe rotative est une machine “trois en un” qui récolte, transporte et distribue l’herbe en une heure par jour.

jeulinsa.fr - Tél. +39 331 623 0186

[ Jouffray-Drillaud La luzerne innovante

 

 
La luzerne enrobée, Jouffray-Drillaud © Jouffray-Drillaud
Le semencier Jouffray-Drillaud améliore l’enrobage des luzernes avec Sas Life. Cet enrobage contient des mycorhizes permettant une meilleure résistance aux stress grâce à une augmentation de la zone d’exploration racinaire et des échanges hydriques et nutritionnels sol/plante optimisés. Sas Life apporte également un inoculant et des oligo-éléments pour une meilleure nutrition de la plante. Jouffray-Drillaud optimise la performance de la luzerne avec Alfamax. Il s’agit de l’association de quatre variétés choisies pour leur complémentarité de cycle de pousse et de morphologie. Alfamax permet un gain de rendement sur l’ensemble des coupes avec une production précoce au printemps, un fourrage riche en feuilles et à fines tiges. Jouffray-Drillaud accompagne également les éleveurs dans la réussite de leur culture de luzerne à travers son guide Réussir l’implantation de la luzerne disponible sur demande sur son site internet.

 

jouffray-drillaud.com - Tél. 05 49 54 20 54 - gmetivier@jouffray-drillaud.fr
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Chèvre.

Les plus lus

[Juridique] Intrusion dans une parcelle agricole : s’interposer n’est pas la bonne réaction
Portail réussir
Les intrusions dans les parcelles agricoles ont alimenté l’actualité ces dernières années. Mais ces intrusions ne constituent pas…
Les bâtiments loués par le gaec Denis-Van Hasselaar n'étaient à l'origine pas du tout fonctionnels ni adaptés à l'élevage caprin. © S. Van Hasselaar
Une chèvrerie moderne dans un vieux bâtiment
Dans l’Indre, Philippe Denis et Séverine Van Hasselaar ont remodelé un vieux bâtiment pour en faire une chèvrerie bien équipée. …
Avec le pâturage des mûriers, les chèvres peuvent exprimer leur comportement naturel pour la cueillette. © C. Boyer
L’arbre fourrager, une solution pour nourrir les chèvres face aux changements climatiques
Des expérimentations ont débuté au Pradel pour évaluer l’intérêt du pâturage des arbres par les chèvres. Les premiers résultats…
Élevages caprins (ayant déclaré un recensement) © BDNI 2020/Idele
​Les commandes d’identifiants dessinent la France caprine
En 2019, plus de 20 000 exploitations, détenant 1,1 million de reproducteurs caprins, ont déclaré leurs animaux à la base de…
Le Pradel a accueilli près de 400 personnes lors de la journée portes ouvertes du 6 octobre. © B. Morel
Pour ses 30 ans, la ferme caprine du Pradel ouvre ses portes aux scientifiques
Pour ses 30 ans, la ferme expérimentale caprine du Pradel a ouvert ses portes pour partager ses connaissances avec la filière.…
L'enquête d'Agrocampus Ouest met en lumière les limites ressenties pour développer le pâturage caprin : dépendance à la météo, sensibilité au parasitisme, gestion des lots, fluctuation de la qualité et la quantité, crainte de la listériose… © D. Hardy
Encore des freins à l’utilisation de l’herbe dans les systèmes caprins du Grand Ouest
La complexe gestion de l’herbe et du pâturage des chèvres rebute les éleveurs qui craignent des fluctuations et du travail…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 85€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Chèvre
Consultez les revues Réussir Chèvre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Chèvre