Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

MESSAGE ABONNES IMPORTANT

Afin d'être sûr de recevoir nos futures publications quelle que soit l’évolution de la situation sanitaire, activez votre compte numérique au plus vite en complétant vos informations.

J’active mon compte numérique

Crise du lait de chèvre
Les pouvoirs publics nomment un médiateur

150 éleveurs de vaches et de chèvres bloquaient une laiterie vendéenne de Terra Lacta pour annuler une baisse de 30 euros les 1 000 litres. Le ministre de l'Agriculture a nommé un médiateur et rencontrera prochainement les entreprises et les éleveurs.

Devant l’usine « Le Petit Vendéen » à Mareuil, 200 producteurs de chèvres et de vaches ont bloqué le passage à partir de mercredi midi.
Devant l’usine « Le Petit Vendéen » à Mareuil, 200 producteurs de chèvres et de vaches ont bloqué le passage à partir de mercredi midi.
© La Vendée agricole

Depuis mercredi midi, plus de 150 éleveurs caprins et bovins bloquaient le site de Terra Lacta (ex Glac) à Mareuil-sur-Lay en Vendée pour dénoncer la décision du conseil d’administration de baisser de 30 euros les 1000 litres le prix du lait de chèvre à partir du 1er février. Très déterminés, les éleveurs sont restés toute la nuit et toute la matinée afin d’obtenir que Terra Lacta revienne sur sa décision.

Les producteurs ont insisté sur le fait que baisser le prix du lait ne résoudra en aucun cas le problème des surstocks et que la sortie de la crise passera par la maîtrise des volumes collectés.

La mobilisation en grand nombre des producteurs caprins et bovins et la pression exercée par les responsables de la Fnec durant toute la semaine ont porté leurs fruits et ont permis d’obtenir la nomination d’un médiateur, Georges-Pierre Malpel.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Les abcès à micocoque peuvent parfois atteindre la taille d'un pamplemousse. © X. Pouquet
La maladie des abcès chez les chèvres
Les abcès caséeux ou à microcoque de Morel gênent bien des élevages de chèvres sans qu’il n’y ait de véritables traitements,…
 © D. Hardy
Le lait de chèvre dans la tempête du Covid-19
Les laiteries et les producteurs se sont adaptés à la crise du Coronavirus. Mais les fromages AOP et de tradition souffrent…
Du 23 au 29 mars, les abatteurs ont congelé entre 96 et 98 % de leur production. Aujourd’hui, cela frôle toujours les 100 %. © J.-F. Mallet/Interbev
Le chevreau très malmené par le Covid-19
À l’instar de l’agneau, la période de Pâques représente la plus importante période de consommation de viande de chevreau. Avec le…
Les fromagers fermiers ont fait preuve d'inventivité pour vendre leurs fromages. © D. Hardy
Nouveaux circuits commerciaux : les fromagers fermiers ont innové avec le Covid-19
Les fromagers fermiers ont rapidement dû se réorganiser pour faire face aux perturbations du Covid-19 et à la fermeture des…
Jacky Salingardes, président de la Fnec et de l'Anicap
Fnec, Interbev et Anicap réactifs face au Covid-19
Jacky Salingardes, président de la Fnec et de l'Anicap, revient sur les conséquences du Covid-19 sur la filière caprine.
Avant d’utiliser des copeaux, les éleveurs utilisaient une poudre asséchante à base de kaolin. © D. Hardy
« Des copeaux de bois dans l’aire d’attente »
« Avant la traite de nos 300 chèvres, nous épandons des copeaux de bois dans l’aire d’attente et sur les couloirs de sortie. Les…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 7.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Chèvre
Consultez les revues Réussir Chèvre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Chèvre