Aller au contenu principal

Ouêêêêê !
L’Anicap accroît ses efforts de promotion

La publicité télévisée sur les fromages de chèvre s’intensifie en France et la promotion collective démarre aux États-Unis.

La filière caprine intensifie sa promotion pour maintenir et développer son image et ses ventes.
La filière caprine intensifie sa promotion pour maintenir et développer son image et ses ventes.
© Anicap

 

Ouêêêêê ! L’interprofession en fait de plus en plus pour que les consommateurs français achètent davantage de fromages de chèvre. Cela passe notamment par la publicité télévisé sur les chaînes de France Télévision et de M6. Pour sa troisième campagne publicitaire, l’Anicap (l'association nationale interprofessionnelle caprine) a pratiquement doublé le budget par rapport à 2011/2012.

Près de deux millions d’euros sont ainsi investis pour dynamiser les ventes de fromages, un million d’euros étant apporté par l’État via FranceAgriMer, l’autre partie étant financée par l’Anicap, notamment grâce au doublement de la cotisation « promotion » pour les producteurs de lait. Après des passages télévisés en févier-mars et avril-mai, la campagne se poursuivra en août-septembre et en novembre. « Nos spots TV ont une réelle incidence sur les achats, justifiait Dominique Verneau, le président de l’Anicap, lors de l’assemblée générale le 11 juin dernier. La promotion nous permet, si ce n’est de développer nos ventes, tout au moins de conserver des parts de marchés en ces temps de crise ».

 

À l’étranger aussi, les fromages de chèvre français se font connaître. En plus de la promotion en Allemagne et au Royaume-Uni, l’Anicap a démarré en juillet 2012 de la promotion collective aux États-Unis. Car si les fromages de chèvres français jouissent d’une excellente image aux USA, les entreprises françaises présentes y sont trop petites pour organiser seules des actions de dynamisation des ventes. L’Anicap a donc délégué à une agence le soin de promouvoir le fromage de chèvre auprès des médias américains et d’organiser 300 journées d’animation-dégustations sur les points de vente.

 

Les plus lus

L’équipe d’Holland Goats comprend les propriétaires Lianne et Harm Jan Brouwer (à gauche) et le salarié Allard Vlastuin (à droite). Bas van der Heiden (deuxième à ...
Un bâtiment tout confort pour élever et exporter les chevrettes hollandaises
Holland Goats élève entre 1 500 et 1 800 chevrettes chaque année. C’est aussi de là que partent environ 4 000…
Logo du Concours général agricole
Le palmarès caprin du concours général agricole des produits laitiers 2024
Le concours général agricole des produits laitiers se tenait le lundi 26 févriers 2024. Parmi les 397 médailles du réputé…
Affiche du film Les Chèvres !
Dany Boon défend une chèvre au cinéma
En salle le 21 février, le film "Les chèvres !" raconte l'histoire loufoque de l'improbable procès d'une chèvre au 17e siècle.…
Grégory Gilbert, éleveur dans la Sarthe, aide une chèvre à mettre bas.
« Une moyenne à 800 000 cellules avec 40 % de chèvres en lactation longue »
À l’EARL Chevr’Auvers dans la Sarthe, un soin tout particulier est porté à la qualité du lait de chèvre. Nicole Pradel et Gregory…
Une de l'annuaire Capgènes 2024
L'annuaire 2024 des éleveurs Capgènes est en ligne
L'annuaire 2024 de Capgènes recense les éleveurs de chèvres, département par département, en indiquant les performances…
Collecte d'échantillons de lait de chèvre par un chauffeur-laitier
Dépister les maladies dans le lait de chèvre
En testant le lait de tank des chèvres, on peut détecter des maladies présentes dans le troupeau caprin sans multiplier les…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Chèvre
Consultez les revues Réussir Chèvre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Chèvre