Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

MESSAGE ABONNES IMPORTANT

Afin d'être sûr de recevoir nos futures publications quelle que soit l’évolution de la situation sanitaire, activez votre compte numérique au plus vite en complétant vos informations.

J’active mon compte numérique

À la recherche du lait bio

Le nombre d’éleveurs biologiques ne cesse de croître et, aujourd’hui, 9 % des chèvres sont bio. Une centaine de livreurs apportent environ 10 millions de litres à des laiteries qui cherchent de plus en plus de lait.

Selon l’Agence bio, les 1 045 exploitations françaises certifiées bi en 2018 élevaient 72 000 chèvres. Les éleveurs sont ainsi 13 % de plus qu’en 2017 et les chèvres 18 % de plus. À cela s’ajoutent les 135 élevages et leurs 6 200 chèvres en conversion. C’est ainsi 9 % du cheptel caprin qui est élevé en bio. « Depuis 2010, le nombre d’exploitation caprine bio a doublé et le nombre de chèvres a triplé », observe Benoît Baron de l’Institut de l’élevage. Avec 70 chèvres par troupeaux en moyenne, le troupeau moyen s’est agrandi puisqu’il n’était que de 53 chèvres par élevage en 2009. On est là plus proche du troupeau moyen des fromagers français (70 chèvres en moyenne) que de celui des livreurs (237 chèvres).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Samuel Hérault, éleveur de chèvres et livreur de lait dans les Deux-Sèvres
[ Chronique de chevriers confinés 1 ] Hygiène du laitier, vétérinaire et chevreaux
L’élevage caprin est aussi impacté par le coronavirus et le confinement. Témoignage d'un éleveur de chèvres livreur de lait.
La fermeture des marchés pénalise fortement les fromagers fermiers.
[ Chronique de chevriers confinés 3 ] Du lait transformé en tomme pour tenter de compenser la fermeture des marchés
L’élevage caprin est aussi impacté par le coronavirus et le confinement. Deuxième témoignage d'un éleveur de chèvres fromager…
L'épidémie de Covid 19 impacte sévèrement les filières agricoles et la filière laitière caprine n'est pas épargnée.
[ Covid-19 ] L’interprofession appelle à réduire la production de lait de chèvre
Au vu du chamboulement provoqué par le Covid-19, les laiteries peuvent vite se retrouver avec un excès de lait. L’Anicap demande…
[ Coronavirus ] Des mesures pour continuer la vente directe et les livraisons
Les livraisons ou la vente à la ferme doivent répondre à d'importantes mesures d'hygiènes.
Fromage charolais
[ Chronique de chevriers confinés 2 ] Maintien des marchés pour vendre les fromages et report de lait
L’élevage caprin est aussi impacté par le coronavirus et le confinement. Témoignage d'un éleveur de chèvres fromager fermier.
La monotraite permet de baisser rapidement la production de lait. En repassant en bitraite, on retrouvera une partie du volume initialement perdu.
[ Covid-19 ] Des pistes pour produire moins de lait de chèvre
Les éleveurs de chèvres, fromagers fermiers ou livreurs de lait, peuvent vite avoir besoin de réduire provisoirement la quantité…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 7.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Chèvre
Consultez les revues Réussir Chèvre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Chèvre