Aller au contenu principal

« La filière caprine va vers un mur d’inflation »

Si le bouclier tarifaire s’applique pour les ménages et les petites entreprises, les industriels laitiers devraient voir leur facture énergétique s’envoler en 2023. La Coopération Laitière tire le signal d’alarme.

« Nous sommes très inquiets de la progression des facteurs d’inflation sur la fin 2022 et pour l’année 2023 », alerte Mickaël Lamy de La Coopération laitière.

Deux cycles de négociations tarifaires ont déjà eu lieu en 2022. « Lors des revalorisations de début d’année et de juillet, nous avons réussi à couvrir les hausses de coûts pour la matière première agricole, avec à la clé une augmentation du prix du lait de chèvre. Mais nous n’avons pas couvert l’envolée de nos coûts industriels : emballages, salaires, énergie… » Sur ce dernier poste, chaque entreprise a un contrat qui lui est propre et certaines étaient couvertes sur leurs consommations 2022.

Forte inquiétude sur les hausses de charges

« Nos industries laitières sont très consommatrices d’énergie, explique Mickaël Lamy, nous devons chauffer le lait puis le refroidir et le conserver au frais. Pour 2023, nous anticipons un mur d’inflation, auquel s’ajoutent les difficultés de recrutement. »

Les négociations 2023 vont débuter en novembre avec l’envoi des conditions générales de vente par les transformateurs à leurs clients. « En moyenne, le facteur inflation sur l'ensemble des charges est supérieur à notre Ebitda ! Face à cela, une seule solution, augmenter les prix. Si on ne passe pas des tarifs, on ne passera pas l’hiver. Nous devons couvrir nos hausses de charges et celles des éleveurs », conclut-il.

C’est une question de survie

Et pour ajouter encore aux inquiétudes, les produits laitiers n’échappent pas aux baisses de consommation ces dernières semaines. Les comportements d’achat tendent vers des produits moins haut de gamme et des grammages plus faibles.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Chèvre.

Les plus lus

Les démonstrations de découpe sont toujours impressionnantes. Paul Tribot Laspière, du service qualité des carcasses et des viandes à l'Institut de l'élevage, a présenté les différentes modalités de présentation des morceaux.
À la reconquête de l’engraissement des chevreaux
Après trois années d’essais et d’échanges pour une meilleure valorisation de la viande de chevreau, le projet ValCabri a présenté…
Accueillez-vous des stagiaires sur votre exploitation ?
Accueillez-vous des stagiaires sur votre exploitation ?
La formation des futurs éleveurs et éleveuses de chèvres, que ce soit par baccalauréat professionnel, BTS ou certificat de…
La revalorisation du prix du lait de chèvre se poursuit
La revalorisation du prix du lait de chèvre se poursuit
La hausse générale du prix du lait de chèvre est de 78,50 € en août par rapport à 2021. L’Ipampa lait de chèvre est, lui,…
Rencontres installation caprine en Nouvelle-Aquitaine
Le 2 décembre prochain, l'Anicap et le Brilac organisent à Melle (79) une journée d’échange  sur l'installation-transmission à…
Éleveurs contre teufeurs et squatteurs de terrains agricoles
Voir ses terres ou ses bâtiments occupés sans son avis par des personnes pas toujours respectueuses ne plaît à personne. Pourtant…
Plus de 400 visiteurs, éleveurs, conseillers, étudiants, ont participé à la quatrième journée technique Cap'vert sur le site Inrae de Lusignan. La viande caprine a été mise à l'honneur lors de la pause déjeuner.
Une journée Cap'Vert pour adapter les élevages caprins au changement climatique
La quatrième édition de la journée technique Cap’vert, organisée sur le site Inrae de Lusignan, a rencontré un franc succès.…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Chèvre
Consultez les revues Réussir Chèvre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Chèvre