Aller au contenu principal

Fnec, Interbev et Anicap réactifs face au Covid-19

Jacky Salingardes, président de la Fnec et de l'Anicap, revient sur les conséquences du Covid-19 sur la filière caprine.

Jacky Salingardes, président de la Fnec et de l'Anicap
Jacky Salingardes, président de la Fnec et de l'Anicap
© B. Morel

Vous vivez depuis plusieurs semaines le confinement imposé par l’arrivée du Covid-19 et toutes ses conséquences pour la filière caprine.

Pour la partie production, livraison et transformation, lors que la production tant attendue depuis plusieurs années était au rendez-vous, il a été demandé d’atténuer le pic de lactation pour éviter aux entreprises, qui connaissaient un fort taux d’absentéisme, de détruire du lait. Ces mêmes entreprises, de leurs côtés, ont mis tout en oeuvre pour éviter tout engorgement et une vraie solidarité a fonctionné, le tout sous l’égide de notre interprofession. Je veux redire et rassurer : il n’y a pas une crise de surproduction comme je l’ai entendu mais des ajustements causés par le coronavirus !

Pas de crise de surproduction de lait

Côté production fermière, les difficultés ont été là et le sont encore parfois. Dès la première semaine, la Fnec, tout comme l’ensemble de la filière, a alerté les pouvoirs publics sur les difficultés rencontrées par les fermiers : perte subite d’une certaine clientèle, impossibilité de stockage, réouverture indispensable des marchés et autres mesures... Nous avons obtenu de nombreuses dérogations permettant de faciliter la poursuite des activités.

Enfin, nous avons obtenu, et c’est une première pour la production caprine, des mesures d’aides au stockage auprès de la Commission européenne qui sont maintenant ouvertes à tous les niveaux et ce à partir de 500 kilos de caillé stockés surgelés.

Pour la viande et tout particulièrement les chevreaux, un travail exceptionnel a été conduit par Interbev. La poursuite de l’abattage continue et j’espère qu’il en sera de même pour l’ensemble des maillons de la filière viande. Il a été également demandé des aides aux stockages car, bien évidemment, le marché à l’export a été et reste très fortement perturbé.

Les pouvoirs publics sont également à nos côtés dans cette crise sanitaire. Alors, bien sûr on entendra ou on lira : il fallait faire comme si ou comme ça, mais je veux témoigner ici du travail et de la collaboration menée par la Fnec et nos deux interprofessions.

En attendant des jours meilleurs, prenez soin de vous !
 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Chèvre.

Les plus lus

Le matériels pour la culture, la récolte des espèces riches en protéines, le séchage des légumineuses fourragères ainsi que le stockage sur l’exploitation peut être cofinancé à 40 %, 50 % pour les jeunes agriculteurs. © A. Villette
Profitez des mesures du plan de relance agricole
Le plan de relance agricole cofinance du matériel agricole et des semences. Ne tardez pas car les premiers arrivés seront les…
Ségolène, Schiappa ou Sissi ? © D. Hardy
Des noms commençant par la lettre S en 2021
Les éleveurs ont pris l’habitude de nommer leurs animaux en débutant par une même lettre chaque année. Cela permet de retrouver…
Prix et composition du lait de chèvre au troisième trimestre 2020 © GEB - Idele
La revalorisation du prix du lait de chèvre se poursuit
Le prix moyen du lait de chèvre a connu une nouvelle progression au troisième trimestre 2020 sous l’effet de la hausse du prix de…
Une fois sorties des cases d'apprentissage, les petites chevrettes ont un accès privilégié à la louve avant d'être confrontées aux plus âgées. © DR
Une nurserie pour apprendre à téter
« Notre coin chevrette comporte une aire spécifique pour le biberonnage, c’est-à-dire l’apprentissage de la tétée. Sur l’aire…
Les chèvres peuvent se régaler des anciens sapins de Noël.
Les chèvres recyclent les sapins de Noël
Une fois dépouillés de leurs décorations, les sapins de Noël peuvent compléter utilement la ration des chèvres. 
Le lait de chèvre présente de nombreux intérêts dans sa consommation dès le plus jeune âge : baisse du risque d'allergies alimentaires, développement cérébral, source de protéines exclusive... © Congerdesign
En Nouvelle-Zélande, le lait de chèvre est bon pour les bébés
Lors du congrès sur les laits autres que bovin, les intérêts de la consommation de lait de chèvre dès le plus jeune âge sont…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 85€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Chèvre
Consultez les revues Réussir Chèvre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Chèvre