Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Ces 5 fruits et légumes par jour qui nous font du bien

80% des Français ont un déficit en vitamine D - Source IFSS
© PIXABAY

L'été arrive à grand pas, les journées s'allongent  et votre corps se réveille. A la fin de l'hiver, de nombreuses personnes sont carencées sans le savoir. Vous vous sentez souvent fatigué, manquez d'énergie alors que vous dormez suffisamment ? Ces conseils sont pour vous.

 

Vitamines + équilibre acido-basique = Santé

 

On n'arrête pas de nous le répéter, à la télé à la radio, dans la presse MANGEZ au moins 5 FRUITS et LÉGUMES par jour. Pour être rabâchée à longueur de journée, cette phrase doit bien contenir une part de vérité...

 

Les légumes sont une excellente source de vitamines, qui, même s’ils ne sont pas utilisés comme source d’énergie, sont indispensables pour le bon déroulement de réactions biochimiques qui se produisent dans le corps.
 
Légumes
Il s’agit de 5 portions de fruits et/ou de légumes et on recommande des portions de 80 à 100g ©PIXABAY

 

Afin de maintenir le bon fonctionnement des réactions biochimiques qui se produisent dans notre organisme, il est nécessaire de maintenir un équilibre acido-basique, c’est-à-dire de maintenir un pH de notre organisme à un niveau adéquat. Par exemple un fumeur acidifie son organisme.

 

En consommant des légumes (et des fruits) qui sont alcalins, on empêche ainsi notre organisme d’atteindre une charge trop acide, ce qui, selon de nombreuses études, aurait un impact négatif sur le fonctionnement de notre organisme (risques accrus d’ostéoporose, de développement de cellules cancérigènes).

 

 

Partie intégrante de notre patrimoine, les légumineuses sont souvent oubliées

 

Ne négligeons pas les haricots, lentilles et autres légumineuses ! Leur consommation doit même être renforcée, selon les dernières recommandations nutritionnelles. Même s’ils font partie de notre patrimoine culinaire, haricots, pois chiches et lentilles sont encore trop souvent oubliés dans nos menus. Leurs qualités nutritionnelles sont pourtant reconnues. Etape importante de leur réhabilitation : les légumineuses viennent d'être intégrées dans les nouvelles recommandations alimentaires, publiées en janvier 2017 par l'Agence française de l'alimentation (Anses).

 

légumineuses
100g de lentilles apportent 25g de protéines végétales © PIXABAY
 

Des aliments peu chers qui se conservent bien

Les légumes secs représentent une façon de faire des économies en se nourrissant correctement. Par exemple, 500 g de pois cassés, de pois chiches ou de lentilles coûtent moins de 2 €, un prix stable toute l’année.

En hiver, quand les légumes frais sont rares et chers, ils égayent les soupes. Ils peuvent remplacer les pommes de terre, et ajoutés à des légumes (poireaux, choux, carottes), enrichir un potage.

 

Ce sont aussi des aliments durables et facilement stockables. Certaines graines en dormance se réveillent lorsqu’elles sont réhydratées. Stockées au sec, elles se conservent prêtes à l’emploi au moins un an. Elles ne risquent pas de pourrir ou de perdre leurs qualités nutritionnelles. Et elles ne produisent aucun déchet : un kilo acheté = un kilo à manger.

Autre atout : leur culture enrichit la terre du jardin et tient lieu d’engrais naturel.

 

 

Notre corps est constitué à 65 % d'eau

Principal élément de notre corps, l'eau est l'élément le plus important pour notre organisme. Elle est indispensable à l'ensemble des processus vitaux. Buvez plus, buvez mieux ! Voici quelques raisons qui vont vous encourager.
 

Améliorations des capacités mentales

Le fait de boire souvent et de maintenir son corps suffisamment hydraté permet d'améliorer nos capacités cognitives et mentales. Une amélioration qui joue notamment sur la mémoire, qui s'en trouve grandement renforcée. Selon l'institut Pasteur une simple réduction de 2 % d'eau dans le corps humain peut provoquer une incohérence de la mémoire à court terme, et une difficulté de concentration devant un ordinateur ou une page imprimée.

 

Bon pour les muscles

Sans eau, nos muscles se détériorent petit à petit. Une bonne hydratation permet d'éviter les lésions musculaires et tendineuses. Des études indiquent que de 8 à 10 verres d'eau par jour pourraient soulager significativement les douleurs de dos et d'articulations pour 80 % des personnes qui souffrent de ces maux.

 

Aide au régime

L'eau a une réelle action sur la perte de poids par l'élimination des déchets. Des études ont montré que les personnes qui buvaient beaucoup d'eau pendant un régime perdaient plus de poids que celles qui n'en buvaient qu'un minimum.

 

 
cat qui boit
Une étude récente de l'Institut Pasteur atteste que le manque d'hydratation est l'une des causes majeures de fatigue pendant la journée

 

Faites comme ce chat, suivez ces conseils !

 

A    lire sur Manger Bouger

Les plus lus

Le Sommet de l’élevage maintenu en 2020, du 7 au 9 octobre
Amélioration en vue sur le front du Covid-19 et bonne nouvelle pour les éleveurs : le Sommet de l’élevage est maintenu en 2020.…
Nuisibles : l'athlète olympique tire sur les corbeaux pour aider les agriculteurs
Les JO 2020 de Tokyo sont reportés à 2021. Le vol pour le Japon n’aura pas lieu cet été. Alors en attendant, c’est dans la Manche…
Une molécule dérivée de la sciure de bois devient intermédiaire chimique pour la production d’antiviraux
De la sciure de bois aux antiviraux, il y a une succession de procédés chimiques. Une molécule d’origine australienne transformée…
[Covid-19] Le confinement a donné envie aux Français d’élever leurs poules pondeuses
Le confinement a donné aux particuliers possédant un jardin d’élever leurs poules et de manger leurs œufs « maison ». Depuis le…
[Covid-19] « Comment bâtir un système alimentaire résilient ? » - Des étudiants de SupAgro Montpellier répondent dans une vidéo
Comment garantir notre capacité à assurer une alimentation adaptée à nos besoins, même quand surviennent des événements imprévus…
[Coronavirus] En situation de pandémie, la question cruciale de l’autonomie protéique en alimentation animale de la France
Dans la situation de crise sanitaire du Covid-19, le sujet de l’autonomie protéique de la France apparaît primordial. L’…
Publicité