Aller au contenu principal

Ce qu’il faut savoir sur l’avancée d’Hectar, l’école d’agriculture de Xavier Niel

A quelques semaines de l’ouverture des inscriptions, Audrey Bourolleau, ex-conseillère agricole d’Emmanuel Macron, s’est confiée à nos confrères d’Agrapresse sur l’avancée de son projet Hectar avec le milliardaire Xavier Niel.

Hectar
© Google

Le campus agricole Hectar, annoncé en février dernier par le milliardaire Xavier Niel et l’ex-conseillère agricole d’Emmanuel Macron Audrey Bourolleau, ouvrira en juin prochain ses inscriptions pour la rentrée de septembre 2021. Alors que le campus, installé sur le Domaine de la Boissière à Lévis Saint-Nom dans la vallée de Chevreuse (Yvelines), est encore en travaux, Audrey Bourolleau, porteuse du projet Hectar et cheffe de l’exploitation agricole de 250 hectares du domaine a répondu aux questions de nos confrères d’Agrapresse.

L’interview à retrouver : ici

« Hectar est le plus grand campus agricole du monde, un écosystème constitué d’une ferme en agriculture régénératrice, un centre de formation et un lieu d’innovation accueillant des start-up », explique celle qui confie être petite-fille d’agriculteurs en polyculture-élevage dans les Deux-Sèvres. Son objectif : « redonner envie et aussi attirer de nouveaux profils dans le secteur agricole ».

Lire aussi : Hectar dévoile le modèle de sa ferme laitière pilote

« Nous projetons à terme d’accompagner 2000 personnes par an, dont 1000 personnes formées à un métier et 1000 autres dans le cadre de la sensibilisation », détaille-t-elle à Agrapresse. Les inscriptions pour la formation pour adulte seront ouvertes à partir de juin sur le site hectar.co.

« Il s’agira d’un parcours en alternance de chef d’entreprise agricole consacré à trente projets, qui étudieront physiquement sur le site », explique l’ex-conseillère d’Emmanuelle Macron. Ensuite, Hectar proposera des formations pour les salariés agricoles (300 personnes par an) dans toute la France et compte sensibiliser de jeunes publics aux métiers de l’agriculture, notamment les jeunes des quartiers prioritaires.

Lire aussi : La nouvelle école d’agriculture de Xavier Niel en 6 questions

Le centre de formation aura pour écrin une ferme en polyculture-élevage engagée en agriculture biologique de conservation des sols. Audrey Bourolleau annonce à nos confrères d’Agrapresse la création d’une laiterie d’ici 2022 pour transformer sur place 200 000 litres de lait et le commercialiser localement.

Critiqué par le syndicalisme agricole, le projet de campus est soutenu par le Conseil régional d'Île-de-France qui devrait contribuer financièrement à hauteur de 200 000 euros à cette création.

Lire aussi : Le projet d’école Hectar soutenu par le conseil régional d’Ile-de-France

 

 

 

Les plus lus

Ce qui va changer pour les agriculteurs à partir du 1er janvier 2022
Alors que la fin de l’année 2021 approche à grands pas, tour d’horizon des nouvelles dispositions sociales et nouveaux règlements…
Des néoruraux perdent face à un éleveur bio dans les Yvelines
L’éditrice Odile Jacob et d’autres habitant d’Adainville défendus par Corinne Lepage viennent de voir leur recours contre l’…
salon de l'agriculture
Le salon de l’agriculture 2022 se tiendra, les premières contraintes se dessinent
Gouvernement, organisateurs et agriculteurs ont affiché cette semaine leur forte volonté de voir se tenir le salon de l’…
feuille de cannabis
CBD : que dit l’arrêté du 30 décembre sur la récolte de fleur et de feuille de chanvre
Le gouvernement vient d’autoriser la culture des fleurs et des feuilles de chanvre en France mais avec de nombreuses conditions…
Salon de l'agriculture
« Il faut essayer de tenir le salon de l’agriculture 2022 coûte que coûte »
Réuni hier en conseil d’administration, le Ceneca reste sur sa position de maintenir le salon de l’agriculture 2022 aux dates…
Andréa Catherine : « Je veux montrer qu’une agricultrice sait faire autant qu’un homme »
A 23 ans, Andréa Catherine ne doute plus : elle sera agricultrice. Actuellement salariée dans une exploitation, elle a prévu de…
Publicité