Aller au contenu principal

Carrefour cultive local et haut perché

A Villers-en-Bière, en Seine-et-Marne, un potager suspendu de 1200 m2 vient de voir le jour. Cette initiative est celle de l’enseigne Carrefour qui démarre un programme de végétalisation des toits de ses hypermarchés. D’autres créations vont suivre à travers la France, sur les sites du distributeur. A Mérignac, près de Bordeaux, un projet plein champ sur 6000 m2 sort de terre à proximité du magasin. En région parisienne, l'hypermarché de Sainte-Geneviève des Bois, le magasin Market Charonne et le siège de Carrefour à Massy ont fait appel à la start-up Agripolis pour développer des solutions de culture en aéroponie, un système ou des " supports de plantes " remplacent le sol.

Dans son élan, le distributeur a également signé la charte « Objectif 100 hectares » auprès de la Mairie de Paris, s'engageant ainsi à contribuer à ce projet, dont un tiers sera consacré à l’agriculture urbaine.

Proximité et fraîcheur

Ces sites de production installées à côté des sites de vente s’inscrivent dans la tendance que souhaite développer l’enseigne pour ses approvisionnements : le local et les circuits courts. Pour aller dans ce sens, le distributeur développe aussi des partenariats. Celui engagé en 2016 avec la Ferme bio Akuo du Gâtinais en Ile-de-France, inspirée de la permaculture, en est un exemple. Pour la distribution de ses produits alimentaires, le géant français voit beaucoup d’avantages à la culture de proximité : contribuer à la préservation de la biodiversité, réduire les émissions de CO2 et lutter contre le gaspillage alimentaire. Et pour le consommateur un argument de poids : la fraîcheur au rayon frais.

Les plus lus

Julien Denormandie masque gouvernement agriculture
[INTERVIEW] RIP, viande végétale, PAC, retenues d'eau : le ministre de l'Agriculture prend position
Pour le ministre de l'Agriculture, les zones intermédiaires sont « un sujet de préoccupation majeur ». Recevant Agra Presse et la…
gendarmerie
Un éleveur verbalisé 135 € par la gendarmerie pour le transport de cinq veaux dans un utilitaire
Le fait-divers remonte au vendredi 9 octobre. Un éleveur rentre d’une foire aux bestiaux en Meurthe-et-Moselle. A bord de son…
Un blé à plus de 200 €/t : des signaux positifs sur le marché des céréales
Le blé a franchi le cap des 200 €t rendue Rouen. Autre signal positif : le blé français gagne en compétitivité face à l’origine…
Le salon de l'agriculture 2021 est annulé
La décision était attendue avec la crise du coronavirus. L’édition 2021 du Salon international de l’agriculture de Paris est…
En Ile-de-France, une ferme bio trouble la tranquillité des néo-ruraux
Nouvel épisode de tension entre professionnels agricoles et riverains dont la vision de la ruralité rime surtout avec…
La « plus grande ferme d’insectes au monde » va s'installer près d'Amiens
Après Dole dans le Jura, la start-up française Ÿnsect devrait mettre en production un deuxième site au nord d’Amiens, dans la…
Publicité