Aller au contenu principal

Cannabidiol : l’Union des industriels pour la valorisation des extraits de chanvre répond au syndicat du chanvre

L’Union des industriels pour la valorisation des extraits de chanvre (UIVEC) a souhaité réagir à l’interview d’Aurélien Delecroix, président du syndicat du chanvre.

Chanvre
© Pixabay

Dans une interview d’Aurélien Delecroix, président du syndicat du chanvre, publiée le 4 juin dernier sur le sujet du chanvre et des évolutions réglementaires relatives aux extraits de chanvre, l'Union des industriels pour la valorisation des extraits de chanvre (UIVEC) est mentionnée comme ayant « une position anti fleur » et comme étant une « émanation d'Interchanvre ».  L'UIVEC souhaite exercer son droit de réponse sur ces deux points erronés.

Par voie de presse, les services du Premier ministre ont annoncé les arbitrages rendus au sujet des normes de commercialisation des produits contenant des extraits de chanvre, en particulier le cannabidiol (CBD). Si les fleurs de chanvre pourront demain être valorisées et extraites, la commercialisation des fleurs brutes de chanvre destinées à être fumées, vaporisées ou infusées, demeurera interdite. Quelques acteurs du secteur du chanvre, non représentatifs, regrettent cette décision et tentent de trouver un coupable. L'UIVEC souhaite rappeler qu'elle n'a jamais pris position sur la question de la fleur brute. L'organisation professionnelle a œuvré pour faire autoriser les extraits de chanvre et les cannabinoïdes non psychotropes issus de toutes les parties de la plante. En aucun cas, elle ne s'est mobilisée pour autoriser ou faire interdire les fleurs brutes. Contrairement à ce que peuvent dire et écrire certains acteurs, l'UIVEC rappelle enfin que l'évolution réglementaire était attendue par de très nombreux acteurs économiques et agriculteurs, et que la fin du "flou réglementaire" signe l'ouverture d'un marché encadré, profitable aux acteurs nationaux. Il s'agit d'un excellent signal envoyé aux acteurs économiques et producteurs de chanvre historiques qui vont pouvoir investir sereinement dans ce secteur d'activités.  

Par ailleurs, l'UIVEC est indépendante de toute autre organisation. Elle compte parmi ses rangs de très nombreux acteurs économiques et industriels établis, représentatifs de l'ensemble de la chaîne de valeur (de la graine à la distribution des produits finis). A date, l'organisation professionnelle rassemble près de 6 milliards d'euros de chiffre d'affaires cumulés et représente plus de 15 000 emplois. 

Faire porter le chapeau à d'autres organisations professionnelles pour masquer ses propres erreurs est une technique diffamatoire qui n'honore pas ceux qui l'utilisent. 

 

 

Les plus lus

Florian Delmas, président d'Andros
Notre système agricole et agroalimentaire français fait faillite, « et nous regardons ailleurs »
Florian Delmas, 37 ans, président d’Andros, signe une tribune cash sur ce qu’il pointe comme les dérives du système agricole et…
Il est « urgent » de s’occuper de l’agriculture alerte Jean-Marc Jancovici
Dans un message posté sur Linkedin, Jean-Marc Jancovici réagit à un article des Echos relatant la visite d’Emmanuel Macron aux…
investissement photovoltaïque agriculture
Investissements : optimiste pour 2022, le Crédit agricole exprime des « incertitudes » pour 2023
La première banque de l’agriculture a accordé un montant record de prêts en 2021 au monde agricole et annonce un bon premier…
Pierre Rouault (Union centriste), Laurent Duplomb (LR) et Serge Mérillou (socialiste) trois sénateurs dans une exploitation agricole.
La Ferme France recule : constat alarmant et solutions du Sénat
Un rapport sénatorial transpartisan appelle à mettre en place un plan d’urgence pour redresser la compétitivité de l’agriculture…
méthaniseur agricole
Energies renouvelables : revalorisation du tarif d’achat du biométhane
Afin d’accroître la production de biométhane en France, le gouvernement publie deux textes visant à revaloriser le tarif d’achat…
Arnaud Gaillaut, président des Jeunes agriculteurs, et Emmanuel Macron à Terres de Jim.
Pacte d’orientation et d’avenir pour l’agriculture : les 4 annonces d’Emmanuel Macron
A Terres de Jim dans le Loiret, le président de la République a annoncé les grandes pistes sur lesquelles il compte travailler…
Publicité