Aller au contenu principal

Cannabidiol : l’Union des industriels pour la valorisation des extraits de chanvre répond au syndicat du chanvre

L’Union des industriels pour la valorisation des extraits de chanvre (UIVEC) a souhaité réagir à l’interview d’Aurélien Delecroix, président du syndicat du chanvre.

Chanvre
© Pixabay

Dans une interview d’Aurélien Delecroix, président du syndicat du chanvre, publiée le 4 juin dernier sur le sujet du chanvre et des évolutions réglementaires relatives aux extraits de chanvre, l'Union des industriels pour la valorisation des extraits de chanvre (UIVEC) est mentionnée comme ayant « une position anti fleur » et comme étant une « émanation d'Interchanvre ».  L'UIVEC souhaite exercer son droit de réponse sur ces deux points erronés.

Par voie de presse, les services du Premier ministre ont annoncé les arbitrages rendus au sujet des normes de commercialisation des produits contenant des extraits de chanvre, en particulier le cannabidiol (CBD). Si les fleurs de chanvre pourront demain être valorisées et extraites, la commercialisation des fleurs brutes de chanvre destinées à être fumées, vaporisées ou infusées, demeurera interdite. Quelques acteurs du secteur du chanvre, non représentatifs, regrettent cette décision et tentent de trouver un coupable. L'UIVEC souhaite rappeler qu'elle n'a jamais pris position sur la question de la fleur brute. L'organisation professionnelle a œuvré pour faire autoriser les extraits de chanvre et les cannabinoïdes non psychotropes issus de toutes les parties de la plante. En aucun cas, elle ne s'est mobilisée pour autoriser ou faire interdire les fleurs brutes. Contrairement à ce que peuvent dire et écrire certains acteurs, l'UIVEC rappelle enfin que l'évolution réglementaire était attendue par de très nombreux acteurs économiques et agriculteurs, et que la fin du "flou réglementaire" signe l'ouverture d'un marché encadré, profitable aux acteurs nationaux. Il s'agit d'un excellent signal envoyé aux acteurs économiques et producteurs de chanvre historiques qui vont pouvoir investir sereinement dans ce secteur d'activités.  

Par ailleurs, l'UIVEC est indépendante de toute autre organisation. Elle compte parmi ses rangs de très nombreux acteurs économiques et industriels établis, représentatifs de l'ensemble de la chaîne de valeur (de la graine à la distribution des produits finis). A date, l'organisation professionnelle rassemble près de 6 milliards d'euros de chiffre d'affaires cumulés et représente plus de 15 000 emplois. 

Faire porter le chapeau à d'autres organisations professionnelles pour masquer ses propres erreurs est une technique diffamatoire qui n'honore pas ceux qui l'utilisent. 

 

 

Les plus lus

Quel que soit le scénario envisagé, tous les secteurs connaîtront une diminution de leur production oscillant entre 5 et 15%, l’élevage étant le secteur le plus durement touché, selon l'étude.
Agriculture en Europe : les prédictions funestes d’une étude cachée
L’étude du centre commun de recherche européen, sortie sans aucune promotion en plein été, fait couler de l’encre en cette…
Océane Future agricultrice : « Il y a beaucoup trop de préjugés sur les femmes en agriculture »
A 19 ans, Océane est agricultrice et active depuis déjà 5 ans sur les réseaux sociaux. Elle se destinait à ce métier depuis…
Stéphane Le Foll
Stéphane Le Foll : « le seul problème du monde agricole c'est de penser qu’il faut produire plus »
Ex-ministre de l’Agriculture et actuel maire du Mans, Stéphane Le Foll a annoncé se présenter à une primaire socialiste qu’il…
Le prix de la coque d'un bâtiment d'élevage aurait augmenté de 31% depuis 2018.
La flambée des prix des matériaux de construction leste les coûts de l’élevage
Bois, acier, isolants, tôles… Les matériaux de construction voient leurs prix s’envoler depuis l’automne dernier et cela pèse sur…
Macron et jeunes agriculteurs
Jeunes agriculteurs : Emmanuel Macron met Océane, 19 ans, à l’honneur
Le président de la République, en déplacement à la foire agricole des Terres de Jim, en a profité pour saluer le dynamisme des…
Capture d'écran video Facebook
Son champ sert de parking pour un rallye, coup de gueule d’un agriculteur
Julien Saillat, agriculteur en Haute-Savoie, a vu ses champs envahis ce week-end par des centaines de voitures à l’occasion du…
Publicité