Aller au contenu principal

Bovins Viande : Actualité agricole et agroalimentaire de la filière viande bovine dédiée aux agriculteurs, éleveurs de vaches al

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Zones défavorisées : des élus de Saône-et-Loire démissionnent

Ils dénoncent depuis de nombreux mois l'exclusion de huit communes situées près de Cluny du classement en zone défavorisée. Le ministère de l'Agriculture vient de refuser de revoir la définition de la PRA (petite région agricole), qui regroupe une dominante d'exploitations viticoles avec des élevages herbagers. 

© F.Alteroche

Jean-Luc Delpeuch, président de la communauté de communes du Clunisois, a remis la démission de son mandat communautaire, ainsi que celle des maires de Berzé-le-Châtel, Bray et Cortambert au préfet de Saône-et-Loire lundi 21 janvier. Des conseillers municipaux, dont l'ensemble de celui de la commune de Bray, ont également déposé la leur auprès de leur maire, ce qui porte à quatorze le nombre total de démissions.

Le ministère a en effet annoncé en fin de semaine dernière que "les hétérogénéités de petites régions agricoles (PRA) seraient corrigées uniquement dans les PRA les plus étendues" explique Jean-Luc Delpeuch. Celle du Mâconnais ne sera donc pas modifiée. Les huit communes concernées respectent pourtant les critères biophysiques et économiques européens relatifs aux handicaps naturels, et une partie est même classée en "prairies sensibles". Mais elles sont rattachées à un PRA à dominante viticole, où le revenu moyen est plus élevé, qui est exclue du dispositif dans le nouveau zonage. Vingt-neuf exploitations d'élevage sont concernées par la perte de l'ICHN.

Une requête sera déposée au tribunal administratif

"Lorsque le règlement du nouveau zonage des zones défavorisées sera publié au journal officiel, un recours sera déposé devant le tribunal administratif de Dijon" annonce Jean-Luc Delpeuch. "La démission des élus sera effective à partie de ce moment-là." Devant un tribunal administratif, le délai moyen qui sépare le dépôt d'une requête de son jugement est de un à deux ans.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Vignette
La baisse de production se confirme
La décapitalisation bovine française se confirme, accentuée par l’impact sanitaire de la FCO. Les disponibilités en animaux…
Vignette
'Astuce' Un araseur de bouses et taupinières
À Saint-Aubin-en-Charollais en Saône-et-Loire, Simon Dumontet a réalisé un outil bien pratique pour niveler le sol et araser…
Vignette
"L'accord avec le Mercosur semble n'avoir jamais été aussi proche"
Dans un communiqué du 28 mai, la FNB appelle une nouvelle fois le gouvernement à répondre concrètement à ses interrogations. L'…
Vignette
Faux steaks hachés de Pologne : la FNB demande la généralisation du "100 % muscle"
Dans un communiqué du 7 juin, la FNB exprime l’exaspération des éleveurs français face à ces situations qui ne sont pas…
Vignette
"Quatre ans pour expérimenter l’abattoir mobile"
Le décret est paru fin avril. Il reste cependant plusieurs étapes à passer avant que le premier abattoir mobile de France pour…
Vignette
Des rations autonomes pour des vêlages d’automne en bio
À la ferme expérimentale bio de Thorigné-d’Anjou, quatre rations ont été testées sur des vaches en vêlage d’automne. Cet essai…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande