Aller au contenu principal

Vetalis - Un chariot pour maîtriser l’apport d’oligoéléments

logo vétalis

Les oligoéléments peuvent être apportés sous forme de galets effervescents. « Leur avantage est une maîtrise collective de l’apport », affirme Sandy Limousin de Vétalis. Pour que ces galets puissent être utilisés avec des bacs à remplissage continu, nous avons co-construit un dispositif avec notre réseau de vétérinaires partenaires (Le pré carré) ». Il repose sur un chariot composé d’un diable, d’une pompe doseuse hydraulique Dosatron alimentée en eau en amont et d’un bidon qui contient la solution d’oligoéléments. La pompe doseuse permet de garantir une teneur en oligoéléments constante. « Un test en élevage a été réalisé au pâturage avec deux abreuvoirs à niveau constant. L’installation de la dérivation sur le circuit d’abreuvement a été réalisée en à peine 30 minutes. Une fois la supplémentation terminée, il a suffi de raccorder la canalisation grâce au raccord fourni. »
La société propose par ailleurs sur son site un calculateur qui permet d’estimer le nombre de galets nécessaire en fonction du nombre d’animaux pour un réglage de la pompe sur 24 heures. Le protocole conseillé est une supplémentation de 5 jours tous les deux-trois mois en entretien, ou tous les mois en cas de carence. L’équipement est destiné aux vétérinaires pour qu’ils proposent le service ainsi que les galets (30 g ou 120 g) à leurs éleveurs. Le prix public du chariot est autour de 900 €HT.

www.vetalis.fr
 
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Matthieu Fages achète une moyenne d’un taureau salers par an dont certain en copropriété en accordant une importance particulière au caractère à l’image de Milan, 6 ans, (Fervent/Odon/Onyx) indexé à 115 en Isevr. Il est né au Gaec de la colline d’Urfé dans la Loire et acheté à la station de Saint Bonnet de Salers. © F. d'Alteroche
[De conseiller à éleveur ] « J’applique chez moi mes conseils pratiques »
Aux confins du Cantal et de l’Aveyron, Matthieu Fages a repris l’exploitation familiale en 2011 après avoir été salarié à Bovins…
De nouveaux index de synthèse plus lisibles arrivent pour le troupeau allaitant
REPRO, VELAGE, FORMAT,...en tout six index "techniques", chacun correspondant à un grand thème d’aptitudes, seront livrés fin…
Germain Fréville. « J’étais vraiment convaincu par les conseils que je donne. Je mets maintenant à l’épreuve ce que je préconise. J’essaie de faire des émules par l’exemple. » © S. Bourgeois
[De conseiller à éleveur] « J’avais en tête l’exploitation idéale et je l’ai trouvée »
Germain Fréville est double actif. Il travaille à mi-temps pour une association d’aide aux agriculteurs en difficulté et élève…
Ces bœufs âgés de 20 mois ont été hivernés en plein air avec une ration essentiellement pâturée et seront mis à l’engrais en cours d’été pour être abattus à partir de décembre.  © F. d'Alteroche
« L’herbe est pâturée le plus longtemps possible »
Avec 57 vêlages par an et la finition en bœufs de 30 mois de tous ses mâles, Jean-Pierre Bousseau mise d’abord sur le pâturage…
Le début 2021 laisse présager une embellie côté prix pour la viande bovine au second semestre. © C. Delisle
Filière viande bovine européenne : de meilleures perspectives pour fin 2021
Covid-19, Brexit, forte baisse du prix des JB et broutards… 2020 fut une année compliquée au sein du marché communautaire.…
jeunes bovins Charolais
Marché fluide pour les jeunes bovins
Sur le mois de juin 21, le rythme de prélèvement des mâles en ferme a été plus dynamique que celui des quatre années antérieures…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande