Aller au contenu principal

Ventes aux enchères de taureaux limousins : l'année des 40 ans de la station de Lanaud est lancée

Les 10 et 11 janvier 2024 ont été mis aux enchère les 137 jeunes taureaux limousins de la deuxième série de la campagne. Cette vente ouvre l'année 2024, qui sonne les quarante ans de la station nationale de qualification de Lanaud.  

vente aux enchères de jeune taureau de race limousine
Le top price de la série des RJ est Trianon, né au gaec du Patural (Meuthe-et-Moseille). Il a été adjugé 14 100 euros au gaec des Vallées (Aveyron).

Les 10 et 11 janvier 2024 s'est tenue la vente aux enchères des jeunes taureaux limousins de la deuxième série de la campagne à la station nationale de qualification de Lanaud. Cette vente ouvrait 2024, année du 40ème anniversaire de la station.  A cette occasion, des étudiants et du grand public se sont joints aux enchérisseurs dans le ring. "Le pôle de Lanaud et les ventes ont toujours ouvert leurs portes. "

Les 137 animaux mis aux enchère étaient "en très grande majorité de type mixte, avec quelques veaux plus précoces et d'autres plus tardifs, ainsi que 11 jeunes mâles génétiquement sans cornes", selon le communiqué. 

Lire aussi | Limousine : un taureau adjugé à 22 000 euros à Lanaud

Chez les "espoirs", 93 % des 68 taureaux ont été vendus à un prix moyen de 3 903 euros, avec un prix médian de 3 400 euros. Treize d'entre eux partent à l'étranger

 

vente aux enchères jeuen taureau limousine
Le top price de la série des espoirs est Tornado. Né à la SCEA Domaine du Colombier (Yonne), il a été acheté 7000 euros par Jean Rachmann (Creuse).

Chez les "RJ", sur les 69 taureaux présentés, 45 ont été vendus dans le ring et 22 en ligne (taux de vente : 97 %). Près de 280 personnes étaient connectées pour suivre les enchères sur internet. Le prix moyen s'est établi à 5 430 euros et le prix médian à 4 800 euros "ce qui place la qualité et la diversité génétique à portée de tous"

Le top price de cette catégorie est Trianon RJ, né au gaec du Patural (Meurthe-et-Moselle), qui a été adjugé 14 100 euros au gaec des Vallées (Aveyron) "au terme d'enchères très disputées qui sont montées très rapidement". 

Lire aussi | « Mon système d'élevage de limousines n’est pas figé »

Talisman RJ à l'EARL des terres blanches (Meurthe-et-Moselle) s'est lui aussi fait remarquer. Il a été acheté 12 300 euros par l'EARL Mas Saint-Pierre (Gard). 

Le prochain rendez-vous est donné à la station nationale de qualification pour la vente de la troisième série de la campagne les 13 et 14 mars 2024. 

Lire aussi | Sabots d'or limousin 2023 : une conduite performante qui limite les animaux improductifs

Les plus lus

Charlie Peltier est installé depuis trois ans. Son système fourrager est basé sur un ensilage de méteil pour le volume et les prairies multiespèces pour la qualité.
En viande bovine, une installation bien pensée et bien vécue

Installé depuis trois ans en Loire-Atlantique, Charlie Peltier a choisi de conduire un système naisseur économe et autonome en…

génisses rouges des prés
Pac : le montant de l’aide aux bovins allaitants de plus de 16 mois fixé à 106 euros par UGB

À compter de la campagne 2023, les deux aides distinctes pour les bovins allaitants (ABA) et laitiers (ABL) sont remplacées…

Dans un contexte de forte augmentation des charges de fonctionnement des entreprises et des contraintes administratives, la Fédération française des commerçants en bestiaux (FFCB) apporte son soutien total aux éleveurs mobilisés.
Colère des agriculteurs : les négociants en bestiaux menacent de manifester à leur tour

À l’heure où la mobilisation des agriculteurs s’amplifie partout en France, la Fédération française des commerçants en…

vaches de race aubrac
MHE : les critères d’éligibilité pour bénéficier de l’aide d’urgence sont précisés par décret

Dans un décret paru au Journal officiel ce 4 février 2024, le ministère de l’Agriculture détaille le plan d’aide…

bâtiment engraissement jeunes bovins
Colère des agriculteurs : « Nous croulons sous les contraintes et les soutiens manquent à l'appel »

Maxime Latrace, éleveur de bovins viande dans la Nièvre en Gaec avec son frère Antoine, n'a pas l'habitude de participer à des…

SCEA Chaudesaigues dans l’Aude / élevage de gasconnes des Pyrénées
Les huit dossiers sur lesquels la Fédération nationale bovine attend des réponses concrètes en soutien à l’élevage

En conférence de presse ce mardi 23 janvier, la Fédération nationale bovine (FNB) a exprimé, au nom des éleveurs, un…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande