Aller au contenu principal

Transmission d'exploitation
Une transmission tout en douceur

En Corrèze, Alice Terrier va s’associer avec Pierre Beysserie, bien avant le départ en retraite de celui-ci. La transmission se fera ainsi en douceur.

Alice Terrier (au centre) va s’installer très prochainement
en Gaec avec Pierre Beysserie et son épouse Sophie.
Alice Terrier (au centre) va s’installer très prochainement
en Gaec avec Pierre Beysserie et son épouse Sophie.
© E. Durand

Alice Terrier, issue d’un milieu non agricole, va s’installer très prochainement en Gaec, à Naves en Corrèze. « Au départ, je voulais travailler avec les chevaux, mais gagner sa vie dans ce domaine reste très difficile. Lors de mon stage de BTS, je devais passer 15 jours dans une exploitation agricole pour analyser sa comptabilité. C’est comme ça que tout a commencé », explique t-elle. Pierre Beysserie, et Sophie son épouse, éleveurs de veaux de lait en Corrèze avec 80 vêlages par an, lui ont proposé de s’installer avec eux.

Pas de corde au cou

«A 20 ans, je ne m’y attendais pas. C’est une grosse responsabilité et un engagement à long terme », continue-elle. « Beaucoup d’éleveurs pensent à transmettre leur exploitation l’année où ils arrêtent et cela ne fonctionne pas », reprend Pierre. Avec Alice, c’est comme si j’anticipais la transmission très en amont. J’ai 44 ans et ne vais donc pas partir à la retraite tout de suite. Par contre, je la préviens dès maintenant que dans dix ans ce sera à elle de chercher quelqu’un pour me remplacer. » 

Entre temps, Alice aura développé l’exploitation et surtout ne se sera pas mise pas « la corde au cou » comme certains jeunes qui s’installent du jour au lendemain. Elle reconnaît cependant que « se projeter dans les dix ans qui viennent n’est pas un exercice facile ». Le partage des parts sociales serait de 50/50, ce qui fait déjà un montant de 100000 euros à trouver. Pour diminuer encore la part du capital à racheter, l’idée serait de laisser le matériel à la SARL déjà existante. Un atelier maraîchage et vente à la ferme ainsi qu’une vingtaine de vaches limousines en plus, permettront aux associés de dégager un revenu supérieur.« De toute façon, une exploitation si on ne la développe pas, elle meurt et si on la développe, elle n’est pas reprenable, déclare Pierre. Au moins ici, je sais que même après avoir arrêté, l’exploitation sera encore là. »

Les plus lus

Camion d'abattoir mobile du Boeuf ethique
L’abattoir mobile du Bœuf éthique vendu aux enchères 152 000 euros

Plus d’un an après la liquidation du Bœuf Ethique, premier outil d’abattage mobile en France, son matériel a été mis en vente…

parage fonctionnel des pieds bovins
Boiteries : « Je me suis formé au parage fonctionnel »

Guillaume Sansoit, éleveur de charolaises dans la Nièvre, a suivi avec un de ses salariés une journée de formation sur le…

L’implantation de la cage est à raisonner pour qu’un homme seul puisse y amener ses bovins en sécurité.
Boiteries : choisir une cage de parage adaptée aux vaches allaitantes

La cage de parage devient un équipement incontournable pour les exploitations touchées par la dermatite digitale. Veillez à…

Les prix d'honneur ont été difficiles à départager au concours de Varennes-sur-Allier (Allier), tenu les 15, 16 et 17 mars en race charolaise. « Une série d'une vingtaine de génisses, aux conformation et qualité de viande hors-normes, s'est particulièrement démarquée. Le lot était très homogène, avec des volumes de carcasse qui dépassaient les 650 kg », rapporte Olivier Chaveroche, responsable au concours.
Bovins de boucherie : les concours de Pâques enregistrent de belles ventes

Après une édition 2023 en demi-teinte, les organisateurs des traditionnels concours de Pâques tirent un bilan plutôt positif…

jeunes bovins charolais boiteries morbihan bretagne
Boiteries : « Nous avons dû jouer sur plusieurs fronts pour lutter contre panaris, Mortellaro et fourbure »

Gwendal Marchand a résolu une bonne partie des problèmes de boiteries sur son exploitation grâce à un audit approfondi avec…

Assurance prairies : l’indice Airbus doit encore convaincre

Les interrogations sur la fiabilité de l’indice satellitaire d’Airbus qui mesure la pousse de l’herbe freinent le…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande