Aller au contenu principal

En Vendée
Une station d’évaluation pour veaux charolais nés du 1er août au 15 octobre

Sur le site de la ferme expérimentale des Etablières, a été créée cette année une station d’évaluation de jeunes reproducteurs charolais. Elle présente la particularité de sélectionner des veaux parmi ceux nés entre le 1er août et le 15 octobre.

Les 42 veaux sont répartis dans sept parcs en plein air et nourris à base de fourrages grossiers.
Les 42 veaux sont répartis dans sept parcs en plein air et nourris à base de fourrages grossiers.
© S. Bourgeois

Aucune des dix autres stations et unités de sélection charolaise de l’hexagone n’évaluait jusqu’à présent des veaux issus des vêlages de fin d’été et d’automne. Les responsables de la ferme des Etablières ont estimé que la Vendée, deuxième berceau de race, se devait d’évaluer des veaux nés sur cette importante période de naissance dans le grand ouest.


Charolais Diffusion dispose donc avec les Etablières d’un site d’évaluation complémentaire à celui des Sicaudières à Bressuire dans les Deux-Sèvres (une bande de 42 veaux nés en hiver et vendus au printemps).


Vente le 28 septembre aux Etablières

Quarante deux veaux provenant de 33 élevages sont rentrés le 25 avril. Ils sont originaires de Vendée et Deux-Sèvres avec aussi un veau de Maine-et-Loire, un veau d’Indre-et-Loire, un veau de la Vienne, et un veau de Loire atlantique. Les inspecteurs du Herd-Book ont également sélectionné un veau des Pyrénées et un veau d’Eure-et-Loire.


Les éleveurs restent propriétaires des veaux et paient une pension de 650 euros par animal au total. La station des Etablières a aussi deux autres particularités : les animaux sont conduits en plein air et ils sont nourris à base de fourrages grossiers (ensilage de maïs, d’herbe, paille, soja, triticale, minéraux). « Nous avons recherché le coût minimum d’investissement et de fonctionnement. » Trente-cinq à quarante veaux seront mis en vente le 28 septembre.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Julien Denormandie sommet de l'elevage
FNB : "Un contrat écrit obligatoire pour toutes les catégories de bovins d'ici fin 2022"
Selon un communiqué de la FNB, Julien Denormandie a annoncé lors de sa visite au Sommet de l'Elevage qu'au 1er janvier 2022,…
Maïs « coupe haute » : un fourrage plus concentré à bien rationner
Alors que les ensilages de maïs sont prometteurs cette année, Arvalis fait le point sur la technique de récolte de l'ensilage de…
Bruno Dufayet, président de la Fédération Nationale Bovine
Bruno Dufayet, Fédération nationale bovine : « Des signaux de marché au vert, les prix doivent sortir du rouge »
A quelques jours du Sommet de l’Elevage, le président de la Fédération nationale bovine estime que toutes les planètes sont…
Déchargement de broutards français dans un atelier italien - En Italie, la conjoncture actuelle est favorable avec des niveaux de prix nettement plus élevés que ce qui est habituellement pratiqué à cette période de l’année.
Trop peu valorisés, les broutards sont moins nombreux
Le prix du maigre a gagné quelques centimes en fin d’été mais ne progresse pas dans les mêmes proportions que les femelles finies…
Le parc d’attente est un demi-cercle à barrière poussante sécurisée permettant au choix d’orienter les animaux vers un parc, vers le quai de chargement ou vers l’entrée du couloir de contention. Le sol est un béton strié et il a été coulée après avoir bien vérifié que tout fonctionnait. Il est couvert d'un peu de sciure pour ne pas glisser.
[Contention des bovins] Une installation faite maison de haut niveau
Depuis dix ans, le Gaec des Reclous est équipé d’une belle installation associant bois et métal, complétée par un quai de…
« Egalim 2 est un choc culturel » selon Bruno Dufayet, président de la FNB
Dans les allées du Sommet de l’élevage, le président de la fédération nationale bovine est revenu sur la loi Egalim 2 qui va…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande