Aller au contenu principal

Installation en agriculture
Une part non négligeable du hors cadre familial

En France, le nombre d´installations de jeunes agriculteurs est en recul sensible depuis vingt ans. La part des jeunes installés en hors cadre familial et souvent eux-mêmes non issus du milieu agricole progresse.


Après le pic du début des années quatre-vingt avec un total de près de 15 000 installations aidées en 1983, le nombre d´installations de jeunes agriculteurs est très nettement sur la pente descendante. Au cours de ces dix dernières années, le nombre d´attribution de DJA était de 7244 en 1994. Ce chiffre a bénéficié d´un sursaut à 8902 en 1997 avant d´entamer une baisse régulière pour arriver à 5974 en 2001. Derrière ce chiffre se cachent cependant de grosses disparités entre départements. En 2001, les Côtes d´Armor arrivaient en tête avec 208 installations, précédant la Mayenne (159), la Manche (155), le Finistère (153) et l´Ille-et-Vilaine (146). La part de femmes bénéficiaires de la DJA semble s´être stabilisée autour de 20 % et ces dernières s´installent quatre fois plus que leurs homologues masculins dans le cadre d´une EARL. Toujours du côté des statistiques, en 2001, 33 % des jeunes installés avec DJA se situent dans la tranche d´âge de 25 à 29 ans, 29 % ont moins de 25 ans et 38 % ont plus de trente ans.

En ce qui concerne le niveau de formation des jeunes installés, la part des « BTA et plus » est d´au moins 70 % pour plus de quatre départements sur cinq et les taux les plus faibles caractérisent plutôt les départements de la moitié Sud alors que les jeunes agriculteurs d´un grand quart Nord-Est sont en proportion ceux possèdant le meilleur niveau de formation.
« Le nombre d´agriculteurs ne cesse de diminuer, au point que le renouvellement des générations passe nécessairement par l´ouverture aux jeunes qui ne sont pas directement issus du monde agricole », expliquait Jérôme Despey, président de Jeunes Agriculteurs à l´occasion du dernier congrès de son organisation.
©F. d´Alteroche


Le taux d´installation hors du cadre familial est d´ailleurs en progression régulière. Il était de 29,8 % en 2000 contre 27,7 % en 1999 et 24,6 % en 1998. Cependant ce chiffre doit lui-même être décomposé en trois cas de figure bien distincts. Il regroupe les 18,3 % de jeunes installés dont les parents ne sont pas agriculteurs, mais aussi les enfants d´agriculteurs (6,4 %) qui ne s´installent pas sur l´exploitation de leurs parents auxquels s´ajoutent encore 3,4 % de créations d´exploitation et 1,7 % d´autres cas. Si l´on analyse de façon plus précise le chiffre des 18,3 % d´installés qui ne sont ni fils ou filles d´agriculteurs, il se décompose en 10,8 % de jeunes qui reprennent à des tiers des exploitations individuelles dont la propriété n´appartient pas à la famille proche et 7,5 % qui s´installent en société avec des tiers.

Le taux d´installation hors du cadre familial est d´ailleurs en progression régulière. Il était de 29,8 % en 2000 contre 27,7 % en 1999 et 24,6 % en 1998. Cependant ce chiffre doit lui-même être décomposé en trois cas de figure bien distincts. Il regroupe les 18,3 % de jeunes installés dont les parents ne sont pas agriculteurs, mais aussi les enfants d´agriculteurs (6,4 %) qui ne s´installent pas sur l´exploitation de leurs parents auxquels s´ajoutent encore 3,4 % de créations d´exploitation et 1,7 % d´autres cas. Si l´on analyse de façon plus précise le chiffre des 18,3 % d´installés qui ne sont ni fils ou filles d´agriculteurs, il se décompose en 10,8 % de jeunes qui reprennent à des tiers des exploitations individuelles dont la propriété n´appartient pas à la famille proche et 7,5 % qui s´installent en société avec des tiers.

Source : Cnasea.

La répartition régionale des installations aidées place la Bretagne en tête avec 649 premiers versements de DJA devant les Pays de la Loire (602) et Midi-Pyrénées (583).





Ce taux a été calculé d´après les DJA payées et codées en 1999 et 2000. ©Source : Cnasea

Nota : Ces différentes données statistiques sont issues de documents d´information réalisés par le Centre national pour l´aménagement des structures d´exploitations agricoles (Cnasea).



---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Cet article est extrait du Dossier de Réussir Bovins Viande de Juillet-Août 2003 : «  L´installation hors cadre familial, un défi de taille. » Ce schéma représente une part non négligeable des installations.«  Pour les éleveurs allaitants, l´accès au foncier et aux droits à produire, le financement ... sont autant d´obstacles encore plus difficiles à franchir que lors d´une transmission familiale, » note la revue. Analyse, données chiffrées et témoignages. RBV nº96, 12 pages.
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

La production de veaux sous la mère n’a pas vu d’embellie sur ses cours contrairement aux autres productions d’élevage.
Le veau sous la mère subit de plein fouet la crise
Confrontée à la progression des prix du maigre et à l’érosion du nombre de producteurs, la filière veau sous la mère est inquiète…
« On voulait un système de barrière qui nous aide à canaliser des lots de bétail entre des bâtiments. Mais on voulait aussi quelque chose de mobile et facile à déplacer. » expliquent Pierre et Alexandre Coudour. Père et fils ont pour cela mis au point cette barrière de 4 mètres de long contre laquelle peut venir se rabattre deux barrières de 3 mètres soit 10 mètres une fois dépliées. Ce n’est pas pour autant un outil de contention à proprement ...
"J'ai fabriqué une barrière mobile pour canaliser les bovins"
Au Gaec des Belins à Saint-Forgeux-Lespinasse, dans la Loire, une barrière mobile dépliable facile à déplacer aide à canaliser…
Le Gaec Camus Père et Fils s’est illustré lors des 72 heures de la Limousine
  L’édition 2022 du concours national Limousin s’est tenue pour la première fois dans la Sarthe, dans le cadre de la Foire du…
Le marché européen du jeune bovin bien orienté
En Allemagne et en Italie, les cours des jeunes bovins ont entamé leur hausse saisonnière. Entre une offre globalement limitée et…
A côté des baignoires, une partie des abreuvoirs sont métalliques et permettent d’être alternativement utilisés dans deux voire trois pâtures compte tenu de la gestion des lots en pâturage tournant.
De l’eau de forage 365 jours par an pour abreuver les bovins
Installé dans le Puy-de-Dôme, le Gaec Courteix a mis en place un forage en 2010. Il approvisionne tout l’hiver les abreuvoirs des…
Après : Les salers peuvent boire mais n'ont plus la possibilité de patouiller dans le ruisseau. À signaler au centre de la photo, l'aménagement d'un franchissement avec un tuyau en PHED permettant au bétail et aux engins de franchir à sec le ruisseau.
De l’eau propre pour abreuver les bovins sans salir les ruisseaux
L’aménagement de points d’eau en pâture diminue le salissement des ruisseaux et les atteintes à l’environnement en permettant aux…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande