Aller au contenu principal
Font Size

Union européenne
Une filière roumaine encore précaire


La filière viande bovine roumaine semble dans de moins bonnes perspectives que celle de la production de lait. « Elle demeure une filière de « cueillette », explique l´Institut de l´élevage. On ne compte en Roumanie que 13 000 fermes qui ont plus de cinq vaches, n´élevant que 12 % du cheptel total. Seulement 14 % des abattages sont contrôlés. Les vaches sont pratiquement toutes laitières. Le gouvernement a mis en place un plan d´aide assez incitatif à la conversion en troupeau allaitant, pour anticiper le fait que début 2010, la production de lait devra respecter les normes sanitaires de l´UE. « Les responsables pensent qu´il n´est pas utopique de convertir, avec un marché du maigre porteur, une partie du cheptel Simmental. » Ils entendent aussi encourager le croisement dans les élevages laitiers. Les exportations vers l´Europe de l´Ouest de maigre et de viande en serait le moteur et il est fort probable qu´elles augmentent selon l´Institut de l´élevage. Elles sont le fait de quelques engraisseurs à capitaux notamment italiens, grecs ou albanais, qui ont repris d´anciens kolkhozes pour faire de l´allottement de petits veaux, du sevrage et parfois de l´engraissement de jeunes bovins.
En Roumanie, les surfaces en herbe représentent le tiers de la SAU. ©S. Leitenberger

Par contre, la consommation intérieure de viande bovine est très faible. Le boeuf est d´abord utilisé pour des préparations (saucisses.) où le porc devrait prendre davantage d´importance. Les importations de viande bovine ont beaucoup augmenté depuis trois ans, essentiellement du fait du Brésil avec à la fois des aloyaux et des produits pour préparations.


Quelques chiffres de 2006
Exports en vif : 22 600 téc
Abattages : 190 000 téc
Imports : 53 700 téc




D´après le Dossier Economie de l´Institut de l´élevage de mai 2007.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

L’intérêt de l’épeautre en alimentation du troupeau allaitant tient à la présence des glumes.
L'épeautre, une céréale qui n'apporte pas que de l'énergie
Par la présence des enveloppes du grain riches en cellulose, l’épeautre est utile en engraissement pour sécuriser la ration. Il…
carte Arvalis estimation date de début de récolte du maïs ensilage
Les ensilages de maïs pourraient débuter plus tôt que prévu
Arvalis a publié une carte des dates de début possible des chantiers d'ensilage de maïs. Ce sera autour du 20 août en Rhône-Alpes…
abattage à la ferme loire atlantique
L'AALVie lance un financement participatif pour son projet d'abattage à la ferme
L'association AALVie (abattage des animaux sur le lieu de vie) a dévoilé son projet lors d'une conférence de presse le 7 juillet…
broutards charolais au pré
L'offre en broutards restera limitée dans les prochains mois

Au 1er juin 2020, on dénombrait 511 000 mâles de race allaitante âgés de 6 à 12 mois dans la BDNI : un effectif en recul de 3…

David Durand, éleveur au GAEC des Gariottes (à gauche) et Christophe Seringe, technicien d’élevage à la SCA Le pré vert (à droite), un tandem de choc pour développer le veau rosé bio. © E. Durand
Le veau rosé bio comme alternative au broutard
Le veau rosé bio s’est développé depuis une dizaine d’années dans le Sud-Ouest. Pour le Gaec des Gariottes en Corrèze, cette…
Un seul gros bovin est traité à la fois et le temps entre la saignée et l’éviscération ne doit pas dépasser une heure. © AALVIE
Un caisson mobile pour abattre les animaux à la ferme
Depuis trois ans, des éleveurs de Loire-Atlantique et de Vendée préparent la mise en place de caissons mobiles pour abattre les…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8,50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande