Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

MESSAGE ABONNES IMPORTANT

Afin d'être sûr de recevoir nos futures publications quelle que soit l’évolution de la situation sanitaire, activez votre compte numérique au plus vite en complétant vos informations.

J’active mon compte numérique

Une expertise au service des éleveurs

Le nouveau dispositif Inosys – réseaux d’élevage 2 014 – 2020 a été présenté par l’Institut de l’élevage et les chambres d’agriculture lors du Sommet de l’élevage.

Inosys – Réseaux d’élevage dispose d’un nouveau logo, rappelant les deux pilotes, les chambres d’agriculture et l’Institut de l’élevage.
Inosys – Réseaux d’élevage dispose d’un nouveau logo, rappelant les deux pilotes, les chambres d’agriculture et l’Institut de l’élevage.
© DR

Ce réseau reste un observatoire de la durabilité des systèmes d’élevage, basé sur l’analyse. « Un objectif fondamental de ce dispositif est d’entretenir une expertise au service des éleveurs. On cherche aujourd’hui à approfondir des réseaux thématiques (autonomie alimentaire) et à intégrer des systèmes innovants pour travailler en profondeur les questions clés de demain. On repère et sélectionne depuis cette année, des exploitations innovantes et/ou porteuses d’avenir qui ne sont pas forcément dans les réseaux. 186 ont été repérées et décrites. Ces fermes présentent un avantage compétitif dans les domaines de l’autonomie, de l’économie, du travail ou de l’environnement », explique Anne-Charlotte Dockès de l’Institut de l’élevage. Inosys dispose également d’une nouvelle identité visuelle, rappelant les deux organismes pilotes du projet.


Trois axes de la durabilité : économie, environnement, travail


Le volet observation s’appuie sur un socle national composé d’éleveurs volontaires et couvrant la diversité nationale et les bassins de production, sur les trois axes de la durabilité : économie, environnement et travail. Pour le déploiement 2014-2020, ce socle se compose de 312 fermes bovins viande. Un premier dispositif a d’ores et déjà été mis en place sur l’autonomie alimentaire. Des réflexions sont en cours sur l’agriculture biologique. D’autres pistes sont également possibles sur l’énergie, l’élevage de précision, les circuits courts… « La diffusion des travaux se présente sous différentes formes : présentations de cas-types nationaux, résultats des fermes suivies, élaboration de référentiels, estimations d’évolutions de revenus et de productions thématiques (portraits d’éleveurs, productions régionales…) », conclut Anne-Charlotte Dockès.

Un observatoire

Inosys – Réseaux d’élevage est un observatoire qui analyse le fonctionnement des exploitations d’élevages depuis plus de trente ans. Déployé sur l’ensemble du territoire, ce réseau associe à la fois des éleveurs (près de 2000), des correspondants des chambres d’agriculture (220) et des ingénieurs de l’Institut de l’élevage (30). Les cinq filières herbivores sont représentées. Il produit des références sur des sujets variés (économie, environnement, technique, social) à partir de cas réels — les élevages sont choisis selon une typologie — pour alimenter l’appui technique et le conseil, l’innovation et la prospective. C’est également un outil d’aide à la décision pour la profession et les pouvoirs publics.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

[Covid 19] Quand l'éleveur François Garrivier prend la plume et dénonce l’attitude des acteurs de l’aval de la filière viande
Eleveur de Charolaises dans la Loire, François Garrivier dénonce le double discours des acteurs de l’aval de la filière viande…
chargement de bovins en ferme
[Covid-19] Les abatteurs se démènent pour remplir leur mission

Après une première semaine folle, au cours de laquelle la demande en viande a explosé, les entreprises du commerce et de l'…

[Covid-19] La « renationalisation » des achats de viande bovine doit aussi profiter aux éleveurs
Alors que suite à l’arrivée du coronavirus les enseignes de la grande distribution ont vu leurs ventes gonfler suite au…
[Covid-19] Le marché de la viande bovine bouleversé
Les restrictions prises par les différents Etats membres pour contenir la pandémie de Covid-19 auront inévitablement des effets…
Cette étude confirme que le rapport entre le poids de l’animal à la sortie de la ferme et la viande nette réellement utilisable (250 kg), varie selon de nombreux critères amont (race, catégorie de l’animal, état d’engraissement…). © C. Delisle
De l’animal au steak, des rendements passés à la loupe
L’Institut de l’élevage et Interbev ont mis à jour les rendements d’abattage et de découpe des principales races bovines abattues…
France Conseil Elevage demande le report de toute intervention en élevage
Les entreprises de conseil en élevage demandent le report des interventions de leur techniciens dans les exploitations, se…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8,50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande