Aller au contenu principal

"Crise du cheval"
Une charte antifraude validée par le gouvernement

Les ministres Stéphane Le Fol, Benoît Hamon et Guillaume Garot ont présenté le 21 mai les conclusions du groupe de travail institué avec l’ensembles des acteurs de la filière viande suite à la « crise du cheval ».

 


Au plan national, les professionnels s’engagent à mettre en place des chartes « antifraudes » de contrôles renforcés entre fournisseurs et acheteurs de viandes pour la transformation. Les entreprises rendront public leur engagement dans cette démarche. Cette charte sera diffusée par l’Ania (association nationale des industries alimentaires).

 

Ils s’engagent également à définir des standards professionnels au travers d’un code des usages relatif à la qualité pour la viande utilisée dans les plats préparés et effectuer les contrôles physiques et analytiques nécessaires. Ce code des usages serait applicable dès l’automne 2013.

 

Benoît Hamon a rappelé que la mise sous surveillance renforcée des filières viande et poisson se poursuivait sur toute l’année 2013 en France et elle pourrait être poursuivie en 2014. Au niveau européen, le gouvernement poursuit son engagement pour obtenir un étiquetage de l’origine des viandes jusqu’au stade des produits préparés et renouvelle sa demande de création d’un réseau antifraudes alimentaires, notamment en optimisant la coordination entre les différents organes européens. Il souhaite aussi que les sociétés de trading de viandes puissent faire l’objet d’un enregistrmeent préalable, de traçabilité et d’accès aux informations pour les autorités de contrôle.


Interbev déplore le manque d'ambition de ces propositions d'action et considère que ces mesures ne sont pas à la hauteur de la gravité de la crise. Dominique Langlois considère que la charte antifraude et le code des usages ne constituent qu'une réponse très partielle voir une non-réponse aux attentes exprimées par les consommateurs. "La seule réponse simple et rapide à mettre en oeuvre consiste à encourager l'étiquetage volontaire du pays d'origine de la viande comme ingrédient des préparations à base de viande et la mise en avant des démarches de type Viande Bovine Française."

L'interprofession réaffirme d'autre part sa volonté de se porter partie civile s'il y a eu malversation de la part d'une ou plusieurs entreprises impliquées dans ce dossier. 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Les litières sont composées de paille mais également de plaquettes forestières issues de l’entretien des nombreuses haies présentes sur le parcellaire avec le choix récent d’en laisser « monter » quelque unes pour conforter la ressource en bois sur pied et s’adapter aux évolutions du climat avec davantage d’ombre en été. © F. d'Alteroche
"Un maximum de productivité par UTH et par UGB avec mon troupeau Charolais"
Bonne productivité numérique, mortalité maîtrisée, croissances de bon niveau, vêlage à deux ans de plus en plus fréquent… Tous…
Le cadran de Saint Yrieix en Haute-Vienne a fermé ses portes
Inauguré en décembre 2019, le marché au cadran de Saint-Yrieix-la-Perche a cessé ses activités depuis le 1er avril dernier.  
La Chine fait s'envoler les cours des matières premières pour l'engraissement des bovins
La hausse est impressionnante. Elle ne concerne malheureusement pas le prix de la viande bovine mais celle des différentes…
signature du partenariat entre Cloé et Charal ayant eu lieu ce jour (Alexandre RAGUET, Directeur de Cloé et Franck LUCAS, Directeur des Etablissements Charal Metz)
Un contrat Label Rouge "gros bovins" entre Cloé, Charal et Cora
L'union de coopératives Cloé a signé le 7 avril 2021 un contrat tripartite avec les établissements Charal de Metz et Cora. Il est…
pâturage vaches allaitantes sécheresse
Semae : dix voies d’adaptation des systèmes fourragers au changement climatique

Dans un communiqué du 15 avril, Semae -…

Bernard Ducros. « Nous sommes à l’optimum pour la valorisation des bêtes. Notre prochain challenge va être de réduire les charges. » © B. Griffoul
Du veau d’Aveyron en autonomie complète
Dans le Tarn, Bernard Ducros élève seul 100 vaches en système veau d’Aveyron et du Ségala et produit la totalité de l’…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande