Aller au contenu principal

Dossier
Une case saine pour un veau sain

Confortablement et proprement logés, les veaux doivent aussi absolument ingérer au plus tôt un colostrum de qualité pour demeurer en bonne santé.

© S. Bourgeois

A cheptel identique, le premier moyen d’accroître le nombre d’animaux produits est de réduire le taux de mortalité des veaux nouveau-nés. Cela freinera l’éro- sion des tonnages de viande issus du cheptel français, mais permettra surtout d’améliorer le revenu de leurs proprié- taires. D’après une enquête supervisée par l’Institut de l’élevage, le taux de mortalité moyen des veaux de 0 à 6 mois en cheptel allaitant est d’un peu plus de 8,3 %. Ce chiffreestbasé surlesdonnéesdelaBDNI.Il a été établi pour cinq années consécutives (de 2005 à 2009). Sujet à d’assez sensibles variations selon la race et le type d’élevage pris en compte (voir aussi Réussir Bovins/Viande n° 191 mars 2012), il oscille de 4 à plus de 16 %.


Globalement, les conditions de vêlage ont une incidence forte. Mais ces problèmes (veau mort avant vêlage, positionnement, veau mal formé ou trop gros, vêlage sur primipares...) ne sont pas faciles à contourner. C’est sur les pertes ayant lieu dans les jours ou semaines qui suivent le vêlage que la marge de manœuvre semble la plus importante, avec des progrès potentiels non négligeable pour les élevages les plus touchés. « 80 % des élevages présentent un taux de veaux malades inférieurs à 20 %. À l’inverse, 80 % des veaux à diarrhées se trouvent dans 20 % des élevages. La norme, pour un cheptel, est de moins de 15 % de veaux malades. Tout troupeau qui ne se trouve pas dans cette situa- tion peut l’améliorer en adaptant sa préven- tion », rappelle Didier Guérin, directeur du GDS de la Creuse.


Différentes études montrent que le respect des règles d’hygiène en matière de logement des veaux et l’ingestion très précoce du colostrum permettent de réduire notablement le taux de mortalité dans les élevages où il est élevé. Un constat plus facile à énoncer qu’à appliquer. Mais travailler sur la prévention est plus payant que jouer au pompier une fois l’incendie déclaré. « Une vache, c’est comme un avion, il vaut mieux faire les réglages lorsque l’avion est au sol (vache avant vêlage) que de devoir réparer en plein vol (une fois les veaux nés et malades) », prévient le GDS de Saône-et-Loire. C’est d’autant plus vrai dans les troupeaux de grande dimension où l’accroissement du nombre d’UGB/UTH fait qu’il devient de plus en plus difficile de résoudre un problème dans l’urgence.

Dossier


Ambiance et hygiène : deux volets clés à respecter p.24


Le confort, c'est aussi la température p.30


Cinq litres de colostrum le plus tôt possible p.36


Une dynamique de contamination à connaître p.38

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Lorsqu’elle est en position haute, la partie inférieure de la barrière se situe à 5 mètres du sol et n’est donc pas pénalisante pour rentrer dans la stabulation avec du gros matériel et en particulier pour curer le fumier. © F. d'Alteroche
Une stabulation aux nombreuses astuces
Au Gaec de l’Armançon en Côte-d’Or, la principale stabulation héberge 128 vaches suitées. Elle intègre différents équipements mis…
Les jeunes bovins au plus bas alors qu’ils devraient être au plus haut
Alors qu’ils devraient être au plus haut à cette période de l’année, les prix des taurillons finis sont au plus bas. Peu prisée…
La vente directe représente le  débouché pour en moyenne une vache par mois, parmi celles âgées de huit ans maximum. L'éleveur vend également en direct à peu près six veaux par an. © S. Bourgeois
Différents régimes pour l'engraissement des vaches de race Blonde d'Aquitaine
Des séries d’essais ont été menées dans le cadre du projet Défiblonde entre 2016 et 2020 pour affiner les connaissances sur les…
Franck Baechler. "Le bétail aide à redynamiser les flux de carbone." © S. Bourgeois
Franck Baechler : être autonome et construire mon sol
Installé depuis trois ans en agriculture de conservation des sols dans le Loir-et-Cher, Franck Baechler a introduit dans son…
Jérôme Mélard, éleveur à Puttigny en Moselle, diversifie les débouchés de son atelier d'engraissement avec des génisses Prim'herbe.  © Cloe
Des babynettes avec au moins 35 % d’herbe pour la filière Prim’herbe
L’union de coopératives Cloé démarre un partenariat avec le groupe Carrefour. La filière Prim’herbe vise à approvisionner le…
Le nombre de petits cheptels ne cesse de diminuer mais la progression des unités de grande dimension tend à se stabiliser.
Fortes évolutions démographiques à prévoir pour les systèmes allaitants
À la demande d’Interbev et de la Confédération nationale de l’élevage, l’Institut de l’élevage a analysé la décapitalisation…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande