Aller au contenu principal

Un Sommet de l’Elevage 2015 sans bovins

L'absence de bovins pour cette édition 2015 est lié au retour de la FCO et au positionnement de la Commune de Cournon dans la zone dite "interdite".
L'absence de bovins pour cette édition 2015 est lié au retour de la FCO et au positionnement de la Commune de Cournon dans la zone dite "interdite".
© Sommet Elevage

Il n’y aura pas de bovins pour l’édition 2015 du Sommet de l’élevage. Ses organisateurs ont pris la lourde décision d’annuler tous les concours et présentations concernant l’espèce bovine mercredi 30 septembre dans la matinée. Depuis le 25 septembre, la plus grande partie du Puy de Dôme dont la commune de Cournon d’Auvergne et donc le site de la grande halle d’Auvergne, au sud de Clermont-Ferrand se situe dans le « périmètre interdit » pour le zonage FCO. « Les fortes contraintes sanitaires qui s’imposent cette année tant à l’organisation du Sommet qu’à de très nombreux éleveurs du Massif Central, nous amènent à renoncer aux concours et présentations pour l’espèce bovine pour cette édition 2015. » précise  Jacques Chazalet, Président du Sommet de l’élevage. Une décision motivée par le zonage du périmètre interdit. « Il réduit de façon drastique  la zone de recrutement ce qui ne permet pas d’avoir, en bovins, les concours et présentations qui font de Sommet de l’Elevage un rendez-vous de prestige au plan national et international. »

Les seuls animaux présents pour la prochaine édition seront les ovins car leur recrutement est pour l’essentiel « local » et les chevaux car cette dernière espèce n’est pas touchée par la Fièvre catarrhale ovine.

Cette absence de bovins sur le site du parc des expositions ne remet évidemment pas non plus en cause les nombreuses visites d’élevage et conférences organisées à l’occasion de ce salon. « A l’heure où l’élevage du Massif, déjà fragilisé par un contexte difficile, est très durement touché par ce nouvel épisode sanitaire, les organisateurs de Sommet vont œuvrer aux côtés des éleveurs pour faire évoluer autant que possible la gestion de ce type de crise. » ajoute Jacques Chazalet.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Vignette
Quand arrive l’heure du vêlage
Différents facteurs influencent la durée de gestation, mais c’est bien le veau qui déclenche lui-même le moment de la mise bas…
 © C.Delisle
Un « RIP » qui agace bien des acteurs de la ruralité
Un Référendum d’initiative partagée pour les animaux a été lancé début juillet par le journaliste Hugo Clément. Cette initiative…
Vignette
Photovoltaïque, une énergie simple à mettre en œuvre
Produire une énergie décarbonée tout en finançant la construction d’un bâtiment, c’est l’opportunité qu’offre le photovoltaïque…
Vignette
Voyage au centre de la bouse de vache
La bouse de vache est un écosystème fascinant. Elle intéresse depuis longtemps les entomologistes, scientifiques spécialisés dans…
Claude Piet (à droite) et Mickaël Lelaure de Terrena. « Le changement le plus net est que les jeunes bovins sont plus calmes et passent plus de temps couchés. » © S. Bourgeois
Une alimentation compacte pour éviter tout tri de la ration
Au Gaec des Puits dans le Maine-et-Loire, de l’eau est ajoutée dans la ration complète des jeunes bovins, depuis deux ans. Ce…
 © C. Mandin
Cédric Mandin, FNB : « il faut se focaliser sur les indicateurs de marché »
Cédric Mandin, éleveur en Vendée et secrétaire général de la Fédération nationale bovine, tire le bilan de l’action de retenue en…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8,50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande