Aller au contenu principal

Herd-book Limousin
Un résultat dopé par la bonne conjoncture

La bonne conjoncture a dopé le résultat financier du herd-book. L´année à venir sera marquée par la naissance de l´Organisme de sélection Limousin.


Une campagne exceptionnelle. Ces deux mots suffisent à résumer l´activité 2005-2006 du herd-book Limousin. Dopée par la conjoncture, la race qui a le vent en poupe a vu passer tous ses voyants au vert lors du dernier exercice. Progression sensible du nombre d´inscriptions, nombre record d´animaux exportés (2393) à destination des différents pays de l´Union européenne ou de la Suisse et petite progression du nombre d´élevages adhérents sont autant d´éléments qui ont contribué à assurer un résultat financier largement positif. Conformément aux statuts d´une association loi 1901, « Notre but n´est pas de constituer un trésor de guerre sur le dos de nos adhérents », a précisé Bernard Roux, président du herd-book Limousin. Ce dernier n´a donc pas exclu la possibilité de diminuer le montant des cotisations des éleveurs adhérents, mais il a aussi souligné que le fait d´avoir une trésorerie parfaitement saine était une donnée appréciable pour mieux appréhender d´éventuels coups durs.
Il a cité en exemple le cas des élevages du grand est de la France actuellement confrontés à la fièvre catarrhale et pour lesquels une certaine souplesse pour le délai de paiement des cotisations pourra être accordée après concertation avec le secrétariat du herd-book. Les délégués venus du nord-est de la France ont pu exposer de façon concrète toutes les difficultés qu´ils traversent au quotidien depuis trois mois.
« Je comprends votre amertume et vous assure de faire entendre votre voix à chaque fois que l´occasion m´en sera donnée », a souligné Bernard Roux.
La question du gène culard (mh) a aussi été abordée. Un taureau d´insémination (dénommé Tatoumh) homozygote pour ce caractère, mais en principe uniquement destiné à la production de veaux de boucherie est depuis peu proposé. Par ailleurs, différentes analyses réalisées sur tous les taureaux disponibles à l´IA ont montré que la présence de ce gène était limitée au sein de la base de sélection. Il a cependant été choisi « de tout faire pour qu´il ne se diffuse pas de façon anarchique. » La détection systématique de la présence du gène mh sur tous les taureaux inscrits de monte naturelle n´est cependant pas à l´ordre du jour.

L´inscrit deviendra certifié
Réforme de la loi sur l´élevage oblige, de petites modifications vont être apportées dans le fonctionnement du herd-book. Mais au final, cette réforme ne semble présenter pour le herd-book Limousin qu´un ajustement de son organisation actuelle. « Les Organismes de sélection prévus par cette loi en remplacement des Upra correspondent quasiment aux contours de notre Upra d´organismes », a expliqué Bernard Roux. Quelques petites modifications - minimes - de vocabulaires devront toutefois être adoptées. On parlera par exemple désormais d´animaux certifiés et non d´animaux inscrits, qui au sens de la réglementation européenne le sont obligatoirement quand le père et la mère sont répertoriés dans le livre généalogique. L´entrée en vigueur du règlement intérieur de l´Organisme de sélection Limousin est prévu pour le premier juillet prochain.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Emmanuelle Ducros © DR
Emmanuelle Ducros : « le RIP pour les animaux est un piège intellectuel "
Emmanuelle Ducros, journaliste économique et spécialiste des questions agricoles à l’Opinion nous éclaire sur le référendum pour…
Face à l’évolution des prix des broutards « incompréhensible et inacceptable », les Eleveurs du grand Massif Central appellent à la rétention de ces animaux en ferme.
Les éleveurs bovins du Grand Massif Central sont appelés à retenir au maximum les broutards en ferme
Les prix des broutards ne cessent de baisser depuis plusieurs semaines, aussi les Eleveurs de races à viande du grand Massif…
Paul et son oncle Philippe Couvé. « On privilégie les animaux de race Charolaise car on trouve toujours acquéreur. » © C. Delisle
Une conduite simple mais efficace des jeunes bovins
À la SCEA Couvé et fils, dans l’Orne, le bien-être animal a été privilégié, sans compromis pour autant sur les performances des…
Le lecteur de glycémie donne directement les résultats dans la pâture.  © B. Gavage
La conséquence d’un déficit énergétique en fin de gestation
Cette vache âgée a perdu beaucoup d’état en fin de gestation. Elle souffre d’une pathologie classique en élevage ovin mais moins…
Quentin Gougeon, éleveur à Vaiges en Mayenne (à droite). « Depuis mon installation, je travaille au maintien du bocage pour abriter les bovins et les céréales conduites en agriculture biologique. On valorise une partie de notre production de bois par le biais de la SCIC Mayenne bois énergie. » « La structure se charge d’organiser la commercialisation d’un bois durable et équitable », ajoute Olivier Lepage, chargé de développement à la SCIC. © C. Delisle
Chez Quentin et Dominique Gougeon, les haies sont un patrimoine à valoriser
Sur l’exploitation de Quentin et Dominique Gougeon à Vaiges en Mayenne, les haies sont conduites comme une culture à part entière…
Davantage de viande Charolaise pour les restaurants McDonalds
La viande charolaise sera plus largement utilisée dans les restaurants McDonalds tout au long du mois d’octobre. Elle concernera…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande