Aller au contenu principal

Transmission d'exploitation
Un prêt d'entreprise adapté aux systèmes bovins viande

Le « pacte financier » est un prêt à taux zéro consenti par l’organisation de producteurs Ter’élevage. Il a aidé à l’installation de Johnny Gougeon, du Gaec des Trois Chênes.

Francky Gougeon « Le « pacte financier » a consolidé notre
dossier et réduit les frais financiers. »
Francky Gougeon « Le « pacte financier » a consolidé notre
dossier et réduit les frais financiers. »
© S.Bourgeois

 

Francky Gougeon s’est installé en individuel en 1997.Avec quarante droits PMTVA, quatre hectares de tabac, il travaille seul pendant neuf ans puis prépare l’arrivée de son jeune frère Johnny sur l’élevage, après avoir arrêté la production de tabac.

« En même temps, la mise aux normes des bâtiments devait être faite. Le projet consiste à doubler d’entrée le troupeau de mères et à continuer en système naisseur », raconte l’éleveur de Soulaines-sur-Aubance, dans le Maine-et-Loire. Johnny Gougeon obtient pour son installation 66 droits PMTVA et s’installe en Gaec en février 2007. Les besoins en capitaux sont importants. Il obtient 120 000 euros de prêt JA, et l’organisation de producteurs Ter’élevage propose au Gaec le « pacte financier », 40000 euros supplémentaires, considérés eux aussi par les banques comme un apport personnel. De quoi sécuriser le dossier et réduire les frais financiers.

Le « pacte financier » est un prêt, à taux zéro sous certaines conditions (l’éleveur s’installe et commercialise en majorité avec Ter’élevage, sinon le taux est de 2 % dans d’autres conditions), plafonné à 20 000 euros par membre de Gaec. Le différé de remboursement est de deux ans, ce qui en fait une solution de financement parfaitement adaptée à la trésorerie des systèmes bovins viande. « Nous proposons aussi avec VA fil, un prêt à 4,8 % de 1000 euros par vache. L’éleveur rembourse seulement les intérêts tous les ans et au bout de cinq ans, quand le produit dégagé par la vache est réalisé, l’éleveur rembourse le capital du prêt. Il peut aussi le renouveler selon sa trésorerie à ce moment-là », explique Michel Adam, directeur technique de Ter’élevage. « Sans ce montage, nous n’aurions pas pu acheter tous les animaux dès 2007 et il aurait fallu attendre cinq à six ans pour atteindre les 110 vêlages et le niveau de produit qui va avec », commentent les éleveurs.

 

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Le bâtiment est en bois avec une ventilation naturelle, une bonne ambiance à l’intérieur et des écarts de température diurne-nocturne atténués par la toiture en panneaux « sandwich » de 4 centimètres d’épaisseur. © F. d'Alteroche
Une stabulation sur caillebotis double usage pour les vaches allaitantes
Dans le Cantal, la nécessité d’accroître les capacités de stockage en lisier d’un bâtiment entravé a incité les associés du Gaec…
Les vaches ont très vite adopté les logettes et les cornadis suédois leur ont permis de sauver leurs cornes, sans dommages jusqu’à présent. © F. d'Alteroche
Des caillebotis pour les vaches, pour ne pas remettre en cause l’autonomie
Le Gaec d’Éole utilise à peine 12 tonnes de paille-hiver pour les seules cases à veaux et cases de vêlage d’une stabulation « …
 © M-H André
L’Argentine, cette usine à bœufs qui tourne au ralenti
Dans bon nombre d’élevages naisseurs argentins, le potentiel de production est loin d’être utilisé à 100 % de ses capacités. Une…
De la Stabiliser à la Redyblack, vers une nouvelle race bovins viande en France
Portée par l’association Bovinext, la RedyBlack est la première race bovine en création depuis des décennies à obtenir son…
Les poteaux métalliques ont permis de limiter l’emprise au sol et la charpente et les parois en bois contribuent à une bonne ambiance avec des devis comparatifs métal/bois qui étaient similaires. © F. d'Alteroche
Bâtiment sur caillebotis : associer l’économie en paille à son confort
Construite sur les pentes du Massif du Sancy, la stabulation du Gaec de Surain associe litière paillée et fosse sous caillebotis…
Pauline Garcia élève 130 Salers dans le Cantal. Elle propose des formations et des conseils sur le terrain ou en ligne (conseils à l’heure). © Etho-diversité
La conduite positive du bovin par Pauline Garcia
Pauline Garcia, éleveuse de 130 Salers dans le Cantal et comportementaliste animalière, applique sur le terrain des résultats de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande