Aller au contenu principal

Un pas de plus vers l'accord de libre échange entre l'UE et le Mexique

L'Union européenne et le Mexique ont conclu le 28 avril 2020 sur les derniers points en suspens des négociations sur leur nouvel accord commercial. Celui-ci prévoit l’ouverture du marché européen à 20 000 tonnes de viandes bovines mexicaines.

drapeau du Mexique

L'Union européenne et le Mexique ont conclu le 28 avril 2020 les derniers points en suspens des négociations sur leur nouvel accord commercial. Le commissaire chargé du commerce, Phil Hogan, s’en félicite dans un tweet. Cet accord prévoit l’ouverture du marché européen à 20 000 tonnes de viandes bovines mexicaines.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La FNB réagit en dénonçant « un niveau d’incohérence et de double-discours record de la Commission européenne. » « La France doit intervenir ! »

La section viande de la Coordination Rurale en appelle aussi les responsables politiques à faire coïncider paroles et actes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Interbev dénonce également dans un communiqué le 29 avril 2020 "l'ouverture à droits de douane très réduits (7,5 %) à des viandes des mexicaines qui étaient, jusqu'ici, interdites en Europe pour raisons sanitaires."

"Depuis le début de la crise mondiale liée au COVID 19, les institutions européennes répètent que tout doit être mis en œuvre, dans le « monde d'après », pour préserver notre souveraineté alimentaire. Les politiques publiques agricoles européennes devront donc répondre aux objectifs du nouveau « Green Deal » et la stratégie « de la ferme à la table » fait valoir Interbev, qui en appelle à l'intervention d'Emmanuel Macron pour "suspendre toute importation de viandes bovines provenant de pays tiers pendant la période d'état d'urgence sanitaire, rappeler son opposition ferme et sans ambiguïté à toute validation de l'accord UE-Mercosur, et s'opposer à ce nouvel accord UE-Mexique et bloquer toute négociation en cours portant sur l'ouverture du marché européen à de nouveaux volumes de viandes bovines issues de pays tiers."

Après traduction de l’accord dans toutes les langues de l’UE, la proposition de la Commission sera transmise pour signature et conclusion au Conseil et au Parlement européen.

L'UE et le Mexique ont tenu le premier cycle de négociations de ce nouvel accord, modernisé, en mai 2016. Ils sont parvenus à un accord de principe deux ans plus tard, en avril 2018, en laissant certaines questions techniques en suspens. Celles-ci sont maintenant toutes tranchées.

 

Lire aussi :  Accord avec le Mexique : Interbev dénonce une nouvelle concession de l’UE

 

Selon le communiqué de presse de la Commission européenne, "l'accord global plus vaste, dont l'accord commercial fait partie intégrante, couvre aussi la protection des droits de l'homme et comporte des chapitres sur la coopération politique et la coopération au développement. Il sera aussi le tout premier accord commercial de l'UE qui comportera des dispositions visant à lutter contre la corruption et qui comprendra des mesures de lutte contre la corruption et le blanchiment de capitaux"

 

Lire aussi : Les traités de libre-échange menacent la viande bovine française

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Olivier Mevel "Le monde agricole n’a pas à supporter le train de vie du distributeur"
Olivier Mevel : "Le monde agricole n’a pas à supporter le train de vie du distributeur"
Maître de conférences à l’université de Brest, Olivier Mevel n’est pas tendre avec le travail mené par l’observatoire de la…
Julien Denormandie sommet de l'elevage
FNB : "Un contrat écrit obligatoire pour toutes les catégories de bovins d'ici fin 2022"
Selon un communiqué de la FNB, Julien Denormandie a annoncé lors de sa visite au Sommet de l'Elevage qu'au 1er janvier 2022,…
vaches blondes au pâturage
[PAC 2023] Ce que l’on sait de l’aide couplée bovine pour les troupeaux allaitants
L’Institut de l’Elevage a présenté lors d’une conférence au Sommet de l’Elevage les informations disponibles sur la future aide…
Déchargement de broutards français dans un atelier italien - En Italie, la conjoncture actuelle est favorable avec des niveaux de prix nettement plus élevés que ce qui est habituellement pratiqué à cette période de l’année.
Trop peu valorisés, les broutards sont moins nombreux
Le prix du maigre a gagné quelques centimes en fin d’été mais ne progresse pas dans les mêmes proportions que les femelles finies…
Le parc d’attente est un demi-cercle à barrière poussante sécurisée permettant au choix d’orienter les animaux vers un parc, vers le quai de chargement ou vers l’entrée du couloir de contention. Le sol est un béton strié et il a été coulée après avoir bien vérifié que tout fonctionnait. Il est couvert d'un peu de sciure pour ne pas glisser.
[Contention des bovins] Une installation faite maison de haut niveau
Depuis dix ans, le Gaec des Reclous est équipé d’une belle installation associant bois et métal, complétée par un quai de…
Or rouge cv plainemaison Record
Des records battus pour la vente aux enchères des journées limousines Or Rouge de Plainemaison
Les journées limousines Or Rouge organisées l'entreprise Beauvallet- CV.Plainemaison du 15 au 18 octobre 2021 se sont soldées par…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande