Aller au contenu principal
Font Size

Un nouveau dispositif pour les cotations est arrêté

© F. Alteroche

France Agri Mer a présenté le 6 juin le nouveau dispositif pour les cotations des gros bovins et le calendrier de sa mise en oeuvre. I Il prévoit la Quatre bassins (zones) de cotation, homogènes quant aux types de bovins produits et abattus, sont définis en remplacement des 11 cotations régionales actuelles. Chacun de ces quatre bassins permettra de rassembler un effectif significatif pour toutes les catégories d’animaux.

D’autre part, les catégories cotées sont déterminées pour correspondre à des animaux « cœur de gamme ». Il y aura une cotation par type racial : lait, mixte ou viande et selon l'âge, le poids et la race pour certaines catégories. Par exemple pour les vaches de moins de dix ans et de plus de 350 kilos, il pourra y avoir une cotation pour les blondes, une autre pour les charolaises et une autre pour les limousines, et ceci pour chacune des conformations habituelles de chaque race. La cotation se fera au tiers de classe (R-, R=ou R+).

Le réseau de correspondants serait élargi aux abatteurs traitant plus de 5 000 gros bovins par an, contre 10 000 actuellement.

Les commissions de cotation sont réorganisées et maintenues. Toutefois, il est prévu qu'à l'issue d'une période d'observation d'un an, leur rôle et leur pouvoir seront revus.   

Fin juin 2011, les textes réglementaires (arrêté et circulaire) des cotations devraient être publiés et notifiés à la Commission. La réforme sera mise progressivement en place à partir de cet été et l'intégralité du nouveau dispositif devrait être totalement opérationnelle pour janvier 2012. Cela suppose une organisation du réseau informatique achevée et le dispositif législatif adeqat.

La réforme concerne d'abord les gros bovins et les ovins entrée abattoir. Pour les bovins maigres, les veaux de boucherie, les veaux de 8 jours, les modalités ne sont pas encore arrêtées.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Les systèmes les plus rémunérateurs ont joué systématiquement sur une part suffisante de céréales autoconsommées (>50 % des concentrés consommés de l’atelier), sur une bonne gestion du poste mécanisation, une productivité des UGB correcte et une productivité de la main-d’œuvre satisfaisante. © C. Delisle
Systèmes d'élevage bovins viande, quelle rentabilité ?
Un traitement statistique des coûts de production, collectés sur trois ans dans les Pays de la Loire et en Deux-Sèvres, a permis…
jeunes bovins ration pommes de terre
Des pommes de terre à saisir pour nourrir le troupeau allaitant
Des disponibilités importantes de tubercules se présentent cette année pour l'alimentation animale. Daniel Platel de la chambre d…
Cinq alternatives à la paille pour la litière des bovins viande
Les disponibilités en paille s'annoncent moins importantes et plus précoces pour la campagne 2020. Différentes possibilités…
Vignette
Un bâtiment d’engraissement « caniculo-compatible »
Pour conforter une installation, le Gaec Civade dans le Cher a investi dans un bâtiment d’engraissement. Entièrement réalisé en…
rayon viande bovine bio grande distribution Leclerc
La viande bovine bio ignore la crise
L’agriculture biologique continue d’avoir le vent en poupe. Elle semble même surfer sur la vague à la faveur des critiques sur…
Le concours national Charolais adultes reporté, le concours des veaux aménagé
Le conseil d’administration du Herd Book Charolais réuni le 25 juin a décidé de reporter le concours national des adultes à une…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8,50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande