Aller au contenu principal

Un National Blonde d’Aquitaine au pied des Pyrénées

Le national Blonde d’Aquitaine s’est tenu lors des Pyrénéennes, du 16 au 19 septembre, à Villeneuve-sur-Rivière (Haute-Garonne) accueillant plusieurs centaines d’éleveurs passionnés. Les commentaires allaient bon train dans les gradins qui n’ont pas désempli durant les trois jours, avec notamment des spectateurs étrangers.

  • Prix de synthèse viande mâle

Lysandre du GAEC Plante-Moulet (81), né en 2015, fils de Horfe et de Camélia.

« Lysandre est un taureau très fin, avec beaucoup de longueur. Et malgré cette longueur, il a un bon dessus. Il présente beaucoup de masses musculaires. Les veines apparentes montrent toute la finesse de l’animal », commente Jean Vincent, juge.

 

  • Prix de synthèse viande femelle, Prix de championnat femelle suitée et prix de championnat suprême

Niliizzy, née en 2017, fille d’Inédit et de Izzy, suitée de sa génisse Skelton par Orlando, appartenant à la SCA Arsicaud (17).

« Niliizzy présente de très belles longueurs, beaucoup de dos, une très beau rebondi de culotte et beaucoup de finesse dans le cuir et les membres. Elle est très volumineuse avec une tête expressive. Elle est faite pour faire des veaux et affiche en même temps des qualités bouchères. Et tout cela alors qu’elle nourrit un veau. C’est la blonde d’Aquitaine casi parfaite », observe le juge Franck Debeaupuy.

 

  • Prix de championnat jeune femelle

Reine, née en 2020, fille de Horfe et Ikreine, appartenant à la SCEA Sazy Elevage (82).

« J’avais du mal à décidé car le lot de génisses était vraiment beau. Reine est sortie première car elle a beaucoup de qualité. Elle est très profonde, avec un bon bassin, une queue très fine, des muscles marqués, de bonnes pattes et une tête sympathique. C’est une blonde moderne et en même temps racée », décrit le juge Bertrand Milon.

 

  • Prix de championnat jeune mâle

Rochelais, né en 2020, fils d’Orlando et de Jacadie, appartenant à l’EARL Ticoulet et Julian Bracot (64).

« Rochelais a un très joli dos avec beaucoup de rectitude dans les dessus. Il présente une belle tête expressive », analyse Franck Debeaupuy.

 

  • Prix de championnat femelle espoir

Ovidie, née en 2018, fille de Illico et Ludmila, de la SCEA Sazy Elevage (82).

« C’est une bête fine qui exprime toutes les caractéristiques de la race. Elle a un joli dos et se tient très bien. Elle a du chic, du look et un veau qui n’est pas fait pour déplaire », rapporte Jean Vincent.

 

  • Prix de championnat mâle espoir

Pompidou, né en 2019, fils d’Imperium et de Gaufrette, appartenant à l’EARL Mathieu (32).

« Certes, ce n’est pas le mâle le plus imposant du lot, mais c’est le plus élégant, le plus racé. Il a aussi de très bonne qualité bouchère avec une joli culotte, un bon dessus et tout cela posé sur quatre très bonnes pattes ! », commente Jean Vincent.

 

  • Prix de championnat femelle adulte

Minette, née en 2016, fille de Froment et Carmen, de l’EARL Le Portail.

« Il fallait faire un choix et Minette est la plus élégante de toutes. Elle lève la tête et est très fine avec une peau comme de la soie. Elle présente des morceaux nobles bien placés partout avec beaucoup de longueurs », observe Jean Vincent.

 

  • Prix de championnat mâle adulte

Ourasi, né en 2018, fils d’Edison et de Jalousie, appartenant à Joël Darricau, l’EARL Corret, l’EARL Darets, l’EARL Plante, l’EARL St Aubin et le GAEC Lorin-Bossuyt.

« J’ai hésité un peu, mais… très peu ! C’est le plus jeune et le plus qualiteux. On lui voit les muscles à travers la peau. Il a un cuir très fin et une tête magnifique. Cela fait longtemps que je n’avais pas vu un taureau aussi beau », commente Bertrand Milon.

 

  • Prix de descendance femelle

Elevage SCA Arsicaud (17) avec Granada

« C’est un joli lot homogène avec de bons aplombs et de belles têtes », explique Franck Debeaupuy.

 

  • Prix de descendance mâle

Elevage SCA Arsicaud (17) avec Edison

« C’est un lot qui présente une grande régularité, de bons aplombs et de magnifiques têtes », commentent les juges.

 

  • Prix de famille mâle

Elevage SCEA Eric Ceron (31) avec Nectanebo

« J’ai rarement vu un taureau qui a marqué à ce point sa descendance. On en rêve ! », relève Bertrand Milon.

 

  • Prix d’élevage

Elevage SCA Arsicaud (17)

« Nous avons choisi à l’unanimité. Nous nous sommes décidés sur les épaisseurs de dos car les morceaux nobles sont dans le dos. Le lot est très homogène dans les couleurs, c’est ce qui a fait la petite différence », explique Bertrand Milon.

 

  • Prix d’ensemble

Elevage Gaec Plante-Moulet (81)

« Ce lot a beaucoup de finesse, avec de bons dessus, des bassins très convenables, des aplombs et des attaches de queues parfaits. C’est un taureau avec beaucoup d’avenir », constate Jean Vincent.

  • Prix meilleure reproductrice

Leila du GAEC Plante-Moulet (81), née en 2015 avec un âge au premier vêlage de 33 mois et un IVV de 350 jours (IVMat : 93, Pointage OS : 78, Synthèse : 85,3). Elle a produit 4 veaux pour 4 vêlages.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Olivier Mevel "Le monde agricole n’a pas à supporter le train de vie du distributeur"
Olivier Mevel : "Le monde agricole n’a pas à supporter le train de vie du distributeur"
Maître de conférences à l’université de Brest, Olivier Mevel n’est pas tendre avec le travail mené par l’observatoire de la…
Julien Denormandie sommet de l'elevage
FNB : "Un contrat écrit obligatoire pour toutes les catégories de bovins d'ici fin 2022"
Selon un communiqué de la FNB, Julien Denormandie a annoncé lors de sa visite au Sommet de l'Elevage qu'au 1er janvier 2022,…
vaches blondes au pâturage
[PAC 2023] Ce que l’on sait de l’aide couplée bovine pour les troupeaux allaitants
L’Institut de l’Elevage a présenté lors d’une conférence au Sommet de l’Elevage les informations disponibles sur la future aide…
Déchargement de broutards français dans un atelier italien - En Italie, la conjoncture actuelle est favorable avec des niveaux de prix nettement plus élevés que ce qui est habituellement pratiqué à cette période de l’année.
Trop peu valorisés, les broutards sont moins nombreux
Le prix du maigre a gagné quelques centimes en fin d’été mais ne progresse pas dans les mêmes proportions que les femelles finies…
Le parc d’attente est un demi-cercle à barrière poussante sécurisée permettant au choix d’orienter les animaux vers un parc, vers le quai de chargement ou vers l’entrée du couloir de contention. Le sol est un béton strié et il a été coulée après avoir bien vérifié que tout fonctionnait. Il est couvert d'un peu de sciure pour ne pas glisser.
[Contention des bovins] Une installation faite maison de haut niveau
Depuis dix ans, le Gaec des Reclous est équipé d’une belle installation associant bois et métal, complétée par un quai de…
Or rouge cv plainemaison Record
Des records battus pour la vente aux enchères des journées limousines Or Rouge de Plainemaison
Les journées limousines Or Rouge organisées l'entreprise Beauvallet- CV.Plainemaison du 15 au 18 octobre 2021 se sont soldées par…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande