Aller au contenu principal
Font Size

Herd book Charolais
Un marché russe attractif


La bonne conjoncture de l´année 2006 et les nouveaux marchés ouverts en Russie ont permis au herd book Charolais de clore dans de bonnes conditions l´année écoulée. Année qui a même été qualifiée de « faste » avec la plupart des voyants affichés au vert. La bonne conjoncture pour la viande constatée en 2006 a stimulé les ventes de reproducteurs et donc le nombre de cotisations, même si le nombre d´élevages adhérents subit, avec moins 1 %, les effets du vieillissement de la population agricole et de la baisse globale du nombre d´élevages sur le territoire français.
Le regain de succès de la race à l´exportation est un vrai motif de satisfaction d´autant que l´importance du nombre d´animaux concernés a permis à beaucoup d´éleveurs d´en bénéficier. Dopées par ces importants marchés, les exportations de reproducteurs inscrits ont concerné en 2006, 2946 animaux (648 en 2005) dont une bonne partie exportés en direction des pays de l´est de l´Union européenne. Des chiffres « comparables aux années soixante », a estimé Michel Baudot, président du herd book Charolais.

Des commandes à venir
Lui-même n´a d´ailleurs guère compté son temps pour faire aboutir ces contacts dans de bonnes conditions en travaillant particulièrement sur le fort joli contrat de plus de 1 500 animaux décroché auprès du même acheteur russe. « Les pedigree à 80 ? l´unité ont contribué à nous générer des ressources intéressantes », a ajouté Michel Baudot, soulignant leur intérêt évident pour amortir le coût des cotisations pour les vendeurs des animaux. De plus, cette nouvelle implantation de la Charolaise en Russie pourrait bien faire des émules et se traduire par de nouveaux envois dans un pays où il n´y a pas de tradition d´élevage de bovins de race à viande, mais où la volonté d´accroître le taux d´auto-approvisionnement en viande bovine va dans le sens de nouvelles grosses commandes. Une expédition de 1200 génisses et 50 taureaux était d´ailleurs début juin en cours de réalisation.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Les systèmes les plus rémunérateurs ont joué systématiquement sur une part suffisante de céréales autoconsommées (>50 % des concentrés consommés de l’atelier), sur une bonne gestion du poste mécanisation, une productivité des UGB correcte et une productivité de la main-d’œuvre satisfaisante. © C. Delisle
Systèmes d'élevage bovins viande, quelle rentabilité ?
Un traitement statistique des coûts de production, collectés sur trois ans dans les Pays de la Loire et en Deux-Sèvres, a permis…
jeunes bovins ration pommes de terre
Des pommes de terre à saisir pour nourrir le troupeau allaitant
Des disponibilités importantes de tubercules se présentent cette année pour l'alimentation animale. Daniel Platel de la chambre d…
Cinq alternatives à la paille pour la litière des bovins viande
Les disponibilités en paille s'annoncent moins importantes et plus précoces pour la campagne 2020. Différentes possibilités…
Vignette
Un bâtiment d’engraissement « caniculo-compatible »
Pour conforter une installation, le Gaec Civade dans le Cher a investi dans un bâtiment d’engraissement. Entièrement réalisé en…
rayon viande bovine bio grande distribution Leclerc
La viande bovine bio ignore la crise
L’agriculture biologique continue d’avoir le vent en poupe. Elle semble même surfer sur la vague à la faveur des critiques sur…
Le concours national Charolais adultes reporté, le concours des veaux aménagé
Le conseil d’administration du Herd Book Charolais réuni le 25 juin a décidé de reporter le concours national des adultes à une…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8,50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande