Aller au contenu principal

Abattage rituel
Un étiquetage à l'étude pour enterrer la polémique

Bruno Le Maire a tenu le 8 mars une conférence de presse sur l’abattage rituel. Concernant la bataille des chiffres, le Ministre a présenté ceux de l’année 2010 portant sur les 255 abattoirs de ruminants en activité, selon lesquels 12 % des gros bovins sont abattus rituellement en France (le chiffre est identique que l’on s’exprime en nombre de têtes ou en tonnage). Un pourcentage qui monte à 42 % en nombre de têtes et 49 % en tonnage pour les ovins-caprins.



Le Ministre a aussi rappelé l’anticipation de l’application du 28 décembre 2011 qui encadre la pratique de l’abattage rituel en liant avec des commandes commerciales le justifiant, ainsi que le déroulement de la procédure d’autorisation (niveau d’hygiène, matériels, méthodes et équipements requis, qualification du personnel, modes opératoires, contrôles vétérinaires et sanctions).

 


Bruno Le Maire a d’autre part annoncé que le travail sur la mise en place d’un étiquetage obligatoire des conditions d’abattage est d’ores et déjà entamé. Celui-ci risque d’être long car il faut d’abord que l’Europe se prononce en sa faveur avant que la France n’en définisse les modalités pratiques.

 


Dominique Langlois, président d’Interbev, a précisé que « pour le consommateur, cet étiquetage ne sera en aucun cas exhaustif sur le mode d’abattage dans la mesure où les viandes importées hors de l’Union européenne pourront être issues d’abattage rituel et resteront non étiquetées comme telles, générant ainsi une distorsion de concurrence. Ce nouveau dispositif constituera un handicap à la compétitivité de la filière viande française. »

 


Il présente aussi des risques de stigmatisation des consommateurs achetant halal ou casher. Nicolas Sarkozy s’y était déclaré favorable et avait aussi fait un rappel au principe de la laïcité, notamment au sujet des cantines scolaires. François Hollande, lui, s’est prononcé pour une future concertation avec les professionnels sur les conditions d’abattage des bêtes.

 


L’entreprise Alazard et Roux dans les Bouches-du-Rhône a décidé de devancer cette obligation dès la mi-mars, en mettant en place des étiquettes « abattage conventionnel garanti ». Elle dispose d’un site pratiquant exclusivement l’abattage conventionnel et d’un autre site qui ne fait que du halal.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Les litières sont composées de paille mais également de plaquettes forestières issues de l’entretien des nombreuses haies présentes sur le parcellaire avec le choix récent d’en laisser « monter » quelque unes pour conforter la ressource en bois sur pied et s’adapter aux évolutions du climat avec davantage d’ombre en été. © F. d'Alteroche
"Un maximum de productivité par UTH et par UGB avec mon troupeau Charolais"
Bonne productivité numérique, mortalité maîtrisée, croissances de bon niveau, vêlage à deux ans de plus en plus fréquent… Tous…
Le cadran de Saint Yrieix en Haute-Vienne a fermé ses portes
Inauguré en décembre 2019, le marché au cadran de Saint-Yrieix-la-Perche a cessé ses activités depuis le 1er avril dernier.  
pâturage vaches allaitantes sécheresse
Semae : dix voies d’adaptation des systèmes fourragers au changement climatique

Dans un communiqué du 15 avril, Semae -…

Philippe Bosc. "L'association ray- grass hybride + trèfle violet est comme toutes les prairies et céréales mise en place en semis direct sans aucun travail du sol et ceci depuis 26 ans." © F. d'Alteroche
"Je sème mes prairies sous le couvert d'un méteil"
Des fourrages de qualité sont déterminants pour favoriser la fertilité et avoir des vêlages les plus groupés possible. Philippe…
Bernard Ducros. « Nous sommes à l’optimum pour la valorisation des bêtes. Notre prochain challenge va être de réduire les charges. » © B. Griffoul
Du veau d’Aveyron en autonomie complète
Dans le Tarn, Bernard Ducros élève seul 100 vaches en système veau d’Aveyron et du Ségala et produit la totalité de l’…
Des fiches pour réussir son bâtiment logettes en vaches allaitantes
Communes dans les élevages laitiers, les stabulations à logettes sont nettement moins fréquentes dans les systèmes allaitants. L’…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande