Aller au contenu principal

Europe
Un bilan de santé de la Pac très favorable à la filière italienne

La filière bovine est très satisfaite du projet du bilan de santé de la PAC. Une prime à l’abattage des jeunes bovins revalorisée doit être mise en place.

En application du bilan de santé de la PAC, le ministre italien de l’Agriculture a attribué une enveloppe de 60 millions d’euros au titre de l’article 68 pour la filière bovine. A partir de 2010, une partie de cette enveloppe (34 millions d’euros) sera distribuée sous la forme d’une prime à l’abattage pour des jeunes bovins âgés de 12 à 24 mois, ayant été engraissés au moins sept mois en Italie, selon un cahier des charges reconnu. Son montant sera de 90 euros par tête soit le triple de celle en place jusqu’à présent. « Cette mesure pourra favoriser l’achat de broutards dès le début de campagne en septembre prochain », analyse Jean-Pierre Houssel, de la mission économique Ubifrance en Italie.

Une prime à l'abattage pour les jeunes bovins

L’autre partie de l’enveloppe (26 millions d’euros) est destinée à fortement inciter au développement des élevages allaitants italiens. Les vaches allaitantes inscrites au livre généalogique bénéficieront d’une prime de 250 euros à la naissance de leur premier veau, et de 150 euros pour les veaux suivants. En ce qui concerne les exportations en Italie de jeunes bovins engraissés en France, elles se présentent plutôt bien pour la campagne prochaine. « Les disponibilités à l’abattage en Italie de jeunes bovins seront limitées de septembre 2009 à avril 2010. Le marché sera donc résolument ouvert aux importations pour cette période », analyse Jean-Pierre Houssel. En effet, les achats de broutards au premier trimestre 2009 ont été inférieurs aux prévisions, au niveau de ceux de l’année 2008, et ceci en l’absence de problèmes liés à la circulation des animaux en raison de la FCO. « Les engraisseurs italiens sont désormais très prudents. » ■

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Profiter d’une conjoncture plus favorable à la viande bovine pour bâtir un vrai projet de filière
Face à des volumes de production qui s’étiolent et à une pyramide des âges des éleveurs devenue préoccupante, les participants au…
David Lachassagne a apprécié la rusticité et le rendement en grain et paille de l'orge hybride.
« J’ai choisi de ne récolter l’orge hybride qu’en grain et paille »
David Lachassagne, éleveur de charolais à Givarlais dans l’Allier, a testé cette année l’orge hybride sur trois hectares. Vu son…
Génisses ayant vêlées à deux ans - archives. La stratégie « vêlages à deux ans » stricte ne concerne que 1,3 % des troupeaux allaitants.
Vêlage à deux ans : une piste d’intérêt en bovins viande
En France, le vêlage à deux ans est très peu pratiqué en élevage allaitant. Pourtant, il permet d’améliorer l’efficience des…
Plusieurs paramètres entrent en jeu pour analyser la différence de rentabilité des systèmes, à commencer par le coût de production.
Les systèmes d’avenir existent déjà en élevages bovins viande !
Après avoir mis en avant les facteurs de variabilité de la rentabilité des exploitations bovins viande des Pays de la Loire et…
Une enchère record à 15 400 € pour un futur reproducteur Charolais prometteur
Une vente aux enchères conjointement organisée par Charolais Expansion et le herd book charolais à l’occasion du dernier concours…
De nouvelles catégories pour les veaux mâles charolais engagés sur des concours reconnus par le Herd Book Charolais
Les 9 et 10 septembre prochain, la race Charolaise se donnera en spectacle sur le site du Marault à Magny-Cours dans la Nièvre.…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande