Aller au contenu principal

'Astuce' Un araseur de bouses et taupinières

À Saint-Aubin-en-Charollais en Saône-et-Loire, Simon Dumontet a réalisé un outil bien pratique pour niveler le sol et araser bouses et taupinières dans les pâtures.

entretien des prairies : araseur de bouses et niveleur
© F.Alteroche
 

 

 
1 L’outil est traîné par une simple chaîne. Sa largeur n’est pas le fruit de savantes études mais résulte simplement de la dimension initiale des trois morceaux de poutrelles métalliques de récupération disponibles (fers en U de 300 de 1,5 cm d’épaisseur). Deux lourdes chaînes, elles aussi de récupération, ont été placées à l’arrière pour affiner le travail. Cet outil demande une faible puissance de traction et est utilisé à 10 km/h en fin d’hiver ou fin d’été pour araser bouses et taupinières et niveler le sol dans des parcelles utilisées pour faire de l’hivernage en plein air ou de l’affouragement estival.

 

 

 
2 Des dents de herse ont été positionnées tous les 22 cm pour gratter le sol. L’outil qui pèse un bon 300 kg est articulé en son milieu et épouse donc à quelque chose près les inégalités du relief. Il est utilisable dans des pâtures qui doivent malgré tout être relativement planes et non hérissées de cailloux. Le travail qui en résulte n’est pas équivalent à celui d’une herse mais permet malgré tout de bien niveler le sol.

 

 

 
3 Les poutrelles en U font 10 cm de hauteur. Au contact du sol, leur surface est lisse. Les deux poutrelles latérales (1,44 m de long) forment un angle de 150° avec celle du milieu (1,1 m de long).

 

 

 
4 L’outil est articulé en son milieu avec une tige filetée boulonnée. Il est ainsi possible de le replier en deux en le relevant avec la chaîne d’attelage de façon à le déplacer aisément d’une parcelle à l’autre, sans exclure non plus la possibilité de le prêter à des amis.

 

 

 
5 Cet outil est essentiellement réalisé à partir de ferraille de récupération. Simon Dumontet estime que son prix de revient est d’abord lié aux quelque 150 baguettes à souder utilisées et aux deux demi-journées de travail consacrées à sa réalisation.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Prix des céréales : les raisons de la flambée des cours
Grandes Cultures
Blé, orge, maïs : les prix de l'ensemble des marchés des céréales ont connu une hausse brutale ces dernières semaines. Cette…
filet brise-vent
Plan de relance : des aides pour la biosécurité et le bien-être animal
Le volet agricole du plan de relance comprend une mesure « pacte biosécurité et bien-être animal ». Le dispositif sera piloté par…
Sophie et Michel travaillent avec leur fils Baptiste. Cette année, les laitonnes ont du être rentrées dès octobre à cause des fortes pluies. © S. Bourgeois
Une perte sensible d’efficacité économique pour un système broutards dans la Nièvre
Michel et Sophie Durand conduisent à Ougny dans la Nièvre, un système herbager avec 165 vêlages et vente de broutards lourds. À …
Cette année, la campagne de vêlages se passe vraiment bien avec 85 % de vêlages sans aide, et les retours en chaleurs sont nettement plus rapides qu’auparavant. Pour certaines, c’est quinze jours après le vêlage. © S. Bourgeois
Une approche globale pour une reproduction au top
Des vaches bien préparées au vêlage retournent vite en chaleurs. C’est l’expérience qu’a faite Jean-Michel Michelot, éleveur dans…
Le plan protéines n’oublie pas l’herbe

La stratégie nationale protéines végétales, dévoilée le 1er décembre vise à réduire la…

"Un veau qui ne se lève pas se remarque rapidement ce qui permet de le prendre en charge sans délai », soulignent les éleveurs interrogés sur leur conduite de limitation des tétées. © C. Delisle
Y a-t-il un intérêt à limiter l’accès des veaux à leurs mères ?
Dans le cadre du projet Optirepro, l’Institut de l’élevage et la chambre d’agriculture des Pays de la Loire se sont penchés sur…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande