Aller au contenu principal
Font Size

Trouver des employeurs malgré les difficultés de la filière

La prochaine promotion de la spécialité d’initiative locale bovin viande, basée à la ferme des Établières, démarrera en septembre 2015. Point sur les deux premières.

Les stagiaires pratiquent l’alternance avec des semaines de cours dispensés en deux lieux : la ferme expérimentale des Établières en Vendée (photo) et  la ferme expérimentale de Thorigné d’Anjou dans le Maine-et-Loire.
Les stagiaires pratiquent l’alternance avec des semaines de cours dispensés en deux lieux : la ferme expérimentale des Établières en Vendée (photo) et la ferme expérimentale de Thorigné d’Anjou dans le Maine-et-Loire.
© idele.fr

En octobre 2013, la chambre d’agriculture de Vendée via le centre de formation Agrilia (centre de formation des apprentis, fondé par les chambres d’agriculture des Pays de la Loire) a mis en place une formation professionnalisante, visant à former de futurs éleveurs de bovins viande, suite à un constat d’insuffisance du renouvellement des générations. Cette formation d’un an, en alternance, se présente sous la forme d’une SIL (Spécialité d’initiative locale) viande bovine. La première promotion, constituée de 14 stagiaires, a fini en juin 2014, la seconde, composée de 10 stagiaires s’achève et la prochaine démarrera en septembre 2015. « La SIL est un préalable à la création d’un certificat de spécialisation (CS), diplôme officiel. Il faut compter trois ans de fonctionnement réussi avant de l’obtenir. Les jeunes sont ainsi sous contrat de professionnalisation sur leur exploitation de stage, ce qui implique une rémunération supérieure du fait de ce statut (contrairement en CS). Cet état de fait a constitué une difficulté pour les candidats de la seconde promotion de la SIL à la recherche d’un employeur, au regard des difficultés financières rencontrées dans la filière. Toutefois, ils répondent toujours présents, ce qui montre l’intérêt des jeunes pour la filière viande bovine, d’autant plus que cette formation s’adresse à des personnes, dont l’objectif est d’acquérir avant tout, les capacités nécessaires à la gestion d’une exploitation viande bovine et ayant un projet de salariat ou d’installation dans cette production », explique Jacques-Martial Bouet de la chambre d’agriculture de la Vendée et co-animateur de la formation avec Sophie Combes de l’ADPS (Association départementale de promotion sociale).

Différents débouchés s'offrent aux apprentis

Ainsi, seize candidats ont d’ores et déjà été pré-sélectionnés pour la session à venir, sous réserve d’obtention d’un diplôme agricole de niveau Bac ou plus. L’objectif étant de faire des promotions de douze personnes. « Cette formation attire désormais des candidats de départements plus ou moins éloignés (Bretagne, Indre…). Les apprentis pratiquent l’alternance avec des semaines de cours dispensés en deux lieux, la ferme expérimentale de Thorigné d’Anjou (Maine-et-Loire) et la ferme expérimentale des Établières (Vendée). »

Les apprentis de la première promotion ont suivi trois voies différentes. Sur les quatorze participants, cinq sont installés ou en cours d’installation en viande bovine, trois sont en poste dans le para-agricole et cinq sont salariés agricoles, à temps plein pour certains, à temps partiel pour d’autres qui ont intégré par ailleurs un service de remplacement. Seul, l’un d’entre eux est actuellement en recherche d’emploi après différents contrats. « Ceux non encore installés ont toujours la volonté de le faire dans les années à venir, à l’exception d’un participant pour qui la SIL a servi de révélateur pour se rendre compte qu’il n’était pas fait pour cela », ajoute Jean-Martial Bouet.

 

Contact : Agriliaformation – Tél : 02 41 95 73 86 ou agriliaformation@pl.chambagri.fr

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

L’intérêt de l’épeautre en alimentation du troupeau allaitant tient à la présence des glumes.
L'épeautre, une céréale qui n'apporte pas que de l'énergie
Par la présence des enveloppes du grain riches en cellulose, l’épeautre est utile en engraissement pour sécuriser la ration. Il…
carte Arvalis estimation date de début de récolte du maïs ensilage
Les ensilages de maïs pourraient débuter plus tôt que prévu
Arvalis a publié une carte des dates de début possible des chantiers d'ensilage de maïs. Ce sera autour du 20 août en Rhône-Alpes…
abattage à la ferme loire atlantique
L'AALVie lance un financement participatif pour son projet d'abattage à la ferme
L'association AALVie (abattage des animaux sur le lieu de vie) a dévoilé son projet lors d'une conférence de presse le 7 juillet…
broutards charolais au pré
L'offre en broutards restera limitée dans les prochains mois

Au 1er juin 2020, on dénombrait 511 000 mâles de race allaitante âgés de 6 à 12 mois dans la BDNI : un effectif en recul de 3…

David Durand, éleveur au GAEC des Gariottes (à gauche) et Christophe Seringe, technicien d’élevage à la SCA Le pré vert (à droite), un tandem de choc pour développer le veau rosé bio. © E. Durand
Le veau rosé bio comme alternative au broutard
Le veau rosé bio s’est développé depuis une dizaine d’années dans le Sud-Ouest. Pour le Gaec des Gariottes en Corrèze, cette…
Un seul gros bovin est traité à la fois et le temps entre la saignée et l’éviscération ne doit pas dépasser une heure. © AALVIE
Un caisson mobile pour abattre les animaux à la ferme
Depuis trois ans, des éleveurs de Loire-Atlantique et de Vendée préparent la mise en place de caissons mobiles pour abattre les…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8,50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande