Aller au contenu principal

Trois nouveaux taureaux labellisés "qualités maternelles" en race Blonde d'Aquitaine chez Auriva Elevage

Jazzman se distingue dans cette série pour ses apports de haut niveau en croissance, fertilité et production laitière. Lehen est le plus complet de la série. Et Jetin donne des filles productives et faciles à travailler.

Jazzman (Gamin/Brel), dans un modèle mixte à mixte-élevage, se classe premier de la série. Son pedigree est nouveau. "Sa mère Elysée est une vache au pedigree très neutre et à la carrière remarquable. Toujours en production, elle affiche dix veaux à son actif avec un IVV moyen de 344 jours et un IVMAT à 107" précise Auriva Elevage. Jazzman a impressionné en station raciale par ses performances de croissance et sa morphologie (qualification RRJ*), qu'il transmet à sa descendance (index de croissance de 123 au sevrage et 124 à 18 mois).

Ses filles sont puissantes avec des qualités morphologiques. "Elles seront des vaches de première qualité pour la production. Leur premier point fort réside dans la fertilité comme en témoigne l’index de 115 qu’obtient le taureau. Associant réussite à l’IA et précocité, elles seront de vrais atouts pour viser des premiers vêlages avancés et des IVV réduits" présente Auriva Elevage. "Elles associent en plus la transmission du potentiel de croissance de la souche Jazzman à une excellente production laitière."

Lehen (Banco/Vidocq) est issu d'un montage cumulatif sur les qualités maternelles (Vidocq/Orvil/ Fallou/Ustin), issu de la lignée Libye de l’élevage Garray au Pays Basque, donneuse d’embryons du programme Auriva. Son IFNAIS est de 89. La production de Lehen est caractérisée par une morphologie mixte complète de haute qualité, avec un excellent équilibre entre DM et DS à tous les âges. "La descendance de Lehen se distingue par une cinétique de croissance au modèle plus tardif que ses contemporains de la série de testage."
Les filles de Lehen présentent d’excellentes qualités de race tant dans la finesse que dans l’harmonie. "Si le poste fertilité est à surveiller, il est plus pénalisé par le côté tardif que dans la réussite à l’IA."
Le point fort des filles de Jehen réside dans leurs aptitudes au vêlage avec 100% de vêlages faciles. "Elles ont engendré des veaux légers dans d’excellentes conditions. Leur production laitière est de bon niveau, avec notamment de très bons contrôles laitiers à deux mois." Lehen se présente donc comme un taureau très intéressant pour accoupler les vaches nécessitant un apport de mixité, tout en améliorant significativement les aptitudes au vêlage et garantissant une production laitière et une "incidence mère au sevrage" sécurisée.

Jetin (Arlequin/Malinois) est issu d’un accouplement programmé. Sa mère Ukraine, vache élite, est l’une des soeurs issues de la collecte Malinois x Fougère qui, chacune dans leur élevage, ont marqué par la qualité de leur production.
Jetin présente un profil complet. Ses produits de type mixte présentent des bassins bien positionnés et des culottes arrondies. Son IFNAIS de 98 permet une utilisation sur tous supports de vaches.
Les filles de Jetin sont des vaches "au format modéré, très fines et racées, avec notamment des têtes expressives". Ce sont des vaches fonctionnelles, lignées et dotées de bons aplombs. "Sur le volet qualités maternelles, Jetin est un taureau complet qui améliorera, à la fois, les performances de fertilité et la production laitière. Ses filles associent de très bonnes quantités de lait produites à des croissances de leurs veaux qui se classent parmi les meilleures de cette série."

Latsari est d'autre part maintenu à l’offre génétique de 2020. "Ses résultats sont insuffisants pour obtenir le label « qualités maternelles » mais restent acceptables, notamment sur le volet laitier et "incidence de la mère sur la croissance des veaux"" explique Auriva Elevage. "Les premiers résultats très satisfaisants sur la qualité des veaux après sa diffusion anticipée en font un père à broutards de premier choix, avec des facilités de naissance permettant un emploi sur tous types de supports."

L'offre d'Auriva Elevage en race Blonde d'Aquitaine est enrichie par rapport à il y a un an de huit autres taureaux : Mexico, Magic, Marengo, Laser, Larrondo, Largo, Meriadec, Magnific. "Auriva Elevage est le seul programme en France, et même au monde, à sélectionner des taureaux pour tous les types de production, que ce soit pour du veau, du broutard ou du jeune bovin, pour des mâles ou des femelles, pour des produits terminaux ou pour le renouvellement."

D'autre part, le programme "qualités maternelles" évole. "Depuis quelques années, des contrôles à la station de Casteljaloux ont été initiés sur de  nouveaux caractères tels que la docilité et les aplombs. Des informations sur l'expression des chaleurs sont désormais également collectées" informe Auriva Elevage. "D'autres caractères innovants vont faire l'objet de collecte de phénotype dans les prochains mois." A long terme, elles aboutiront à l'indexation de ces éléments.

Pour améliorer la synergie entre évaluation en ferme et en station, les taureaux de testage peuvent être mis en place dans les élevages qui sont en VA4 au-delà de la période des IA permettant de faire naître les femelles destinées à entrer en station.

 

Lire aussi :

Cinq modèles de croissance en engraissement pour la vache de boucherie de race Blonde d'Aquitaine

Différents régimes pour l'engraissement des vaches de race Blonde d'Aquitaine

L'Inra 95 une race fiable pour le croisement

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Lorsqu’elle est en position haute, la partie inférieure de la barrière se situe à 5 mètres du sol et n’est donc pas pénalisante pour rentrer dans la stabulation avec du gros matériel et en particulier pour curer le fumier. © F. d'Alteroche
Une stabulation aux nombreuses astuces
Au Gaec de l’Armançon en Côte-d’Or, la principale stabulation héberge 128 vaches suitées. Elle intègre différents équipements mis…
Les jeunes bovins au plus bas alors qu’ils devraient être au plus haut
Alors qu’ils devraient être au plus haut à cette période de l’année, les prix des taurillons finis sont au plus bas. Peu prisée…
La vente directe représente le  débouché pour en moyenne une vache par mois, parmi celles âgées de huit ans maximum. L'éleveur vend également en direct à peu près six veaux par an. © S. Bourgeois
Différents régimes pour l'engraissement des vaches de race Blonde d'Aquitaine
Des séries d’essais ont été menées dans le cadre du projet Défiblonde entre 2016 et 2020 pour affiner les connaissances sur les…
Franck Baechler. "Le bétail aide à redynamiser les flux de carbone." © S. Bourgeois
Franck Baechler : être autonome et construire mon sol
Installé depuis trois ans en agriculture de conservation des sols dans le Loir-et-Cher, Franck Baechler a introduit dans son…
Jérôme Mélard, éleveur à Puttigny en Moselle, diversifie les débouchés de son atelier d'engraissement avec des génisses Prim'herbe.  © Cloe
Des babynettes avec au moins 35 % d’herbe pour la filière Prim’herbe
L’union de coopératives Cloé démarre un partenariat avec le groupe Carrefour. La filière Prim’herbe vise à approvisionner le…
Le nombre de petits cheptels ne cesse de diminuer mais la progression des unités de grande dimension tend à se stabiliser.
Fortes évolutions démographiques à prévoir pour les systèmes allaitants
À la demande d’Interbev et de la Confédération nationale de l’élevage, l’Institut de l’élevage a analysé la décapitalisation…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande