Aller au contenu principal

Le graphique
Toujours plus de venaison dans les campagnes

 © J.C. Gutner
© J.C. Gutner

La progression du tableau de chasse pour les trois principales espèces de grand gibier, au cours de ces 25 dernières années, est tout bonnement impressionnante. Si on s’en tient aux statistiques rapportées par l’Office national de la chasse et de la faune sauvage, pour les seuls cerfs, chevreuils et sangliers — donc sans inclure les daims, mouflons et chamois dont les effectifs sont nettement moindres — les chiffres ont doublé, voire triplé selon les espèces. Cette évolution est malgré tout analysée comme très insuffisante par bien des agriculteurs régulièrement confrontés aux nuisances de ces espèces et plus particulièrement des sangliers.

 

rbv287_graphchasse

 

À partir de ces chiffres, il est ensuite possible de réaliser une rapide estimation de la progression des disponibilités en venaison. Un calcul forcément approximatif dans la mesure où le poids des animaux abattus n’est pas renseigné. Si on retient un poids de carcasse moyen de 10 kilos pour un chevreuil, 50 kg pour les cerfs/biches/faons et 25 kg pour les sangliers, la quantité de venaison est passée de 9 685 tonnes équivalent carcasse pour la campagne 1994-1995 à 27 814 tec pour la campagne 2018-2019, soit tout de même l’équivalent de 70 000 vaches allaitantes de 400 KgC.

Ces tonnages représentent-ils une réelle concurrence pour les autres produits carnés ? Si l’impact est probablement modeste dans bien des zones urbaines, c’est certainement assez différent dans de nombreuses zones rurales où il y a souvent abondance de venaison dans les congélateurs !

Lire aussi : [Confinement] Les chasseurs demandent l’autorisation de chasser le grand gibier pour « mission de service public »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

tas de fumier compact maturé stocké au champ
Le fumier stocké au champ ne présente pas de risque de pollution nitrique
D'après un essai à la ferme expérimentale de Derval, le stockage du fumier compact ou très compact en andain au champ, après deux…
 L’outil mesure 6 m de long. Il se positionne sur le télescopique soit dans l’alignement de la flèche ou perpendiculairement à cette dernière. Ces deux positionnements correspondent aux deux usages pour lequel cet outil a été conçu et est utilisé : à savoir faciliter la mise en place des bâches en plastique une fois le silo tassé ou soulever les barrières en tubulaires dans la stabulation en intervenant à distance depuis le couloir situé devant les ... © F. d'Alteroche
Tirer les bâches d’ensilage sans efforts
À Thoisy-le-Désert en Côte-d’Or, Ludovic Roy place et retire sans difficultés les bâches en plastique des silos avec une rallonge…
Cette année, la campagne de vêlages se passe vraiment bien avec 85 % de vêlages sans aide, et les retours en chaleurs sont nettement plus rapides qu’auparavant. Pour certaines, c’est quinze jours après le vêlage. © S. Bourgeois
Une approche globale pour une reproduction au top
Des vaches bien préparées au vêlage retournent vite en chaleurs. C’est l’expérience qu’a faite Jean-Michel Michelot, éleveur dans…
Vignette
Plan de relance : des aides pour la biosécurité et le bien-être animal
Le volet agricole du plan de relance comprend une mesure « pacte biosécurité et bien-être animal ». Le dispositif sera piloté par…
Le plan protéines n’oublie pas l’herbe

La stratégie nationale protéines végétales, dévoilée le 1er décembre vise à réduire la…

"Un veau qui ne se lève pas se remarque rapidement ce qui permet de le prendre en charge sans délai », soulignent les éleveurs interrogés sur leur conduite de limitation des tétées. © C. Delisle
Y a-t-il un intérêt à limiter l’accès des veaux à leurs mères ?
Dans le cadre du projet Optirepro, l’Institut de l’élevage et la chambre d’agriculture des Pays de la Loire se sont penchés sur…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande