Aller au contenu principal

Dossier
S'installer, c'est encore possible !

Donner à des jeunes l'envie de s'installer avec un cheptel allaitant ! Malgré les interrogations liées au contenu de la future PAC, il y a là un gros défi pour conforter l'avenir de la production française de viande bovine. Une certitude : cela passe par de vraies perspectives côté revenu.

© S. Bourgeois

Les chiffres sont là : impitoyables et préoccupants. Le rythme des installations de jeunes agriculteurs en production de viande bovine a été divisé par deux depuis la fin des années 90. Les producteurs vieillissent. Leurs rangs sont actuellement insuffisamment renouvelés et trois années de crise n'ont fait que détériorer cette situation.


L'une des caractéristiques de ce secteur est le très faible taux d'installations hors cadre familial, directement lié à l'importance du capital à reprendre. « On se retrouve avec une vague démographique qui fait que parmi les éleveurs composant actuellement le « noyau dur » des éleveurs allaitants français, 12 000 à 13 000 ont plus de 50 ans et vont prochainement arriver en retraite, ce qui va provoquer un réel problème de renouvellement des générations », expliquait Philippe Chotteau, chef du département Économie à l'Institut de l'élevage lors des dernières rencontres Coop de France productions animales.


Les véritables enjeux se manifesteront de façon criante dans les cinq à dix ans à venir. Mais alors que la conjoncture tend depuis quelques mois à redonner du coeur à l'ouvrage aux éleveurs entreprenants, il semble temps d'anticiper ces évolutions si l'on souhaite avoir sur le territoire français, un modèle d'élevage qui permet de maintenir dans nombre de zones à vocation herbagère, une activité indispensable à la vie économique locale.


Bien entendu, les inconnues liées au contenu de la prochaine PAC sont facteurs d'incertitude, mais les perspec- tives de croissance de la demande mondiale sont encourageantes, à tempo- riser toutefois par les fortes fluctuations des prix des matières premières agricoles.



Dossier Installation


Baisse prévisible de l'effectif des éleveurs de bovins allaitants dans les 10 à 15 ans à venir p.52

Trois scénarios possibles pour l'élevage allaitant p.56

Julien Bigand, chargé du dossier viande bovine pour Jeunes Agriculteurs : " La première politique d'installation, c'est celle des prix" p.60

Au Gaec de l'Audinière dans la Sarthe, une installation progressive réussie p.62





Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Face à l’évolution des prix des broutards « incompréhensible et inacceptable », les Eleveurs du grand Massif Central appellent à la rétention de ces animaux en ferme.
Les éleveurs bovins du Grand Massif Central sont appelés à retenir au maximum les broutards en ferme
Les prix des broutards ne cessent de baisser depuis plusieurs semaines, aussi les Eleveurs de races à viande du grand Massif…
Paul et son oncle Philippe Couvé. « On privilégie les animaux de race Charolaise car on trouve toujours acquéreur. » © C. Delisle
Une conduite simple mais efficace des jeunes bovins
À la SCEA Couvé et fils, dans l’Orne, le bien-être animal a été privilégié, sans compromis pour autant sur les performances des…
Le lecteur de glycémie donne directement les résultats dans la pâture.  © B. Gavage
La conséquence d’un déficit énergétique en fin de gestation
Cette vache âgée a perdu beaucoup d’état en fin de gestation. Elle souffre d’une pathologie classique en élevage ovin mais moins…
Quentin Gougeon, éleveur à Vaiges en Mayenne (à droite). « Depuis mon installation, je travaille au maintien du bocage pour abriter les bovins et les céréales conduites en agriculture biologique. On valorise une partie de notre production de bois par le biais de la SCIC Mayenne bois énergie. » « La structure se charge d’organiser la commercialisation d’un bois durable et équitable », ajoute Olivier Lepage, chargé de développement à la SCIC. © C. Delisle
Chez Quentin et Dominique Gougeon, les haies sont un patrimoine à valoriser
Sur l’exploitation de Quentin et Dominique Gougeon à Vaiges en Mayenne, les haies sont conduites comme une culture à part entière…
Davantage de viande Charolaise pour les restaurants McDonalds
La viande charolaise sera plus largement utilisée dans les restaurants McDonalds tout au long du mois d’octobre. Elle concernera…
Hugues Pichard, nouveau Président de Races de France
Le Président de l’Organisme de Sélection Charolais France est depuis le premier octobre le nouveau Président de Races de France,…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande