Aller au contenu principal

Sept nouveaux taureaux Charolais chez Charolais Univers

Sept nouveaux taureaux sont proposés pour la campagne 2020-2021 par Charolais Univers. Le taureau phare de cette année est Magique, qui apporte finesse de viande et qualités maternelles. Un programme sur la précocité sexuelle et la reproduction est d'autre part engagé par l'entreprise de sélection.

Charolais Univers lance cette année un taureau pour génisses avec un profil orienté viande : Leluron. "Leluron représente une origine nouvelle dans cette gamme de taureaux, et il sera facile à utiliser. Leluron transmets de bons bassins et de bons dessus, avec un bon niveau de qualités maternelles (index génomiques sur ce volet)" présente Pascal Soulas, responsable technique du programme Charolais Univers.

Charolais Univers propose également dans ce créneau dès cette campagne, en semence sexée femelle uniquement, Mississipi. C’est un taureau mixte élevage à vêlages assez faciles (FNAIS : 106), qui convient pour vaches comme pour génisses. D’autre part Messmer, avec son profil passepartout, confirme bien son utilisation sur génisses avec un FNAIS à 107.

Manolo est un nouveau taureau « super naissance » qui intègre le catalogue cette année. "Avec désormais 119 en facilité de naissance, il a bien confirmé ses aptitudes, notamment pour du vêlage à deux ans. En plus, ses produits ont un bon potentiel de croissance."

Dans la gamme renouvellement, le taureau phare de cette année est Magique. Il est très complet en morphologie et en indexation. A 132, il a le meilleur Isevr national des taureaux diffusés et son IVMAT est de 129. "Ses filles présentent beaucoup de croissance, de finesse de viande, de très bons dessus et de très bons bassins et de la longueur." Magique est homozygote pour le gène MhBEEF. Il est disponible en semence sexée mâle, en semence sexée femelle et en semence conventionnelle.

« Maory P est un nouveau taureau hétérozygote sans cornes de troisième génération qui sera facile à utiliser grâce à son pedigree original. Il a un ISEVR de 108 et un IVMAT de 107 » présente aussi Pascal Soulas. Les taureaux sans cornes représentent dorénavant quasiment 25% de l’offre Charolais Univers et sont présents dans tous les créneaux morphologiques du catalogue. 

Charolais Univers sort d’autre part plusieurs jeunes taureaux en semence sexée dès cette campagne. Le premier est Nuts, qui a été plébiscité par les éleveurs sur la zone Charolais Univers l’année dernière. Il représente une nouvelle origine, peut s’utiliser sur génisses, apporte de la morphologie et beaucoup de qualités maternelles. Il est disponible en semence sexée femelle. Son IVMAT est désormais de 129. Le second est Nounours, un taureau très complet et excellent en morphologie, indexé 115 en facilité de naissance, qui pourra prendre la relève de son père Gaston. Il est disponible en semence sexée mâle et en semence sexée femelle. « Aujourd’hui, 30% des taureaux proposés dans ce catalogue sont disponibles en semence sexée mâle et/ou femelle» précise Pascal Soulas.

Exclusivement diffusés dans la zone Charolais Univers, entrent dans la gamme « Avenir » cette année dix jeunes taureaux (évalués sur génomique uniquement pour l’instant) dont quatre sont porteurs du gène sans cornes. Ils présentent un panel diversifié de profils entre viande et élevage. Parmi eux, citons deux animaux particulièrement prometteurs : Oriflam PP (IVMAT : 119) et Ossons (IVMAT : 131).

Enfin, la gamme "grands raceurs" intègre cet automne Mon Chic, un taureau qui plait beaucoup et qui affiche un ISEVR de 130 et un IVMAT de 126.

 

Un programme sur la précocité sexuelle et la reproduction

Charolais Univers travaille depuis 2018 à un programme baptisé Ferti38. Une quinzaine d’élevages collectent des données grâce à des capteurs sur la précocité sexuelle et la reproduction, le comportement maternel au vêlage et la vitalité du veau. « A moyen terme, des indicateurs génomiques ou des index sur les critères de reproduction en race Charolaise seront diffusés » annonce Pascal Soulas. Une application pour smartphone a été développée à cette occasion par Charolais Univers. Elle pourrait permettre à d’autres éleveurs qui s’en équiperont d’enrichir encore la base des données.  

 

Lire aussi : L’Inra 95 une race fiable pour le croisement

Quinze nouveaux taureaux Charolais chez Gènes Diffusion

La Rouge des Prés veut resserrer le lien entre éleveurs et OS

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

[Sursemis des prairies] Dix conseils pour favoriser l’implantation
Pour favoriser le sursemis lors de la rénovation des prairies Bruno Osson de Semae, propose dix conseils à suivre.
Guillaume Hemeryck élève un troupeau salers de très bon niveau génétique, avec de la taille et de la croissance. © S. Bourgeois
Des Salers bien à leur place dans une grande exploitation de cultures
À la SARL du Bois de Nevert, dans la Somme, le troupeau Salers d’une centaine de vaches valorise des prairies au sein d’une…
charolaises pâturage
PAC : Julien Denormandie annonce une baisse de 3 à 4 % des soutiens aux élevages allaitants à l'échéance 2027
A l'issue d'un Conseil supérieur d'orientation de l'économie agricole ce vendredi 21 mai 2021, Julien Denormandie a présenté lors…
Passer du temps à anticiper, à organiser puis, à gérer le pâturage pour le faire durer le plus longtemps possible doit ensuite permettre de limiter le nombre d’heures passées sur un tracteur pour constituer des stocks puis les distribuer. © F. d'Alteroche
Des pistes pour conforter le revenu des élevages bovins viande
Autosuffisance alimentaire, valorisation du produit, productivité numérique, part de l’herbe pâturée dans l’alimentation, coûts…
Le bâtiment mesure 48 m x 19 m. Il est équipé de deux cellules de 120 m3 chacune pouvant stocker 150 tMS au total, d'un automate de ventilation avec variateurs de fréquence et d'une griffe. Des bottes de foin et paille (50 tMS) y sont également stockées. Les panneaux photovoltaïques plein sud couvrent 650 m2 de toit.  © S. Bourgeois
Un séchoir à fourrages pour un élevage bio de 50 charolaises
Benoît Jaunet, éleveur en bio dans les Deux-Sèvres, dispose depuis quatre ans d’un séchoir de fourrages. Un équipement rare en…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande