Aller au contenu principal

Pierrette Desrosiers, psychologue du travail(1)
Savez-vous prioriser vos objectifs ?

"Vous courez sans cesse ? Vous êtes à bout de souffle ? Vous rêvez d’une huitième journée dans la semaine pour avoir le temps de faire tout ce qu’il y a à faire ? Mais détrompez-vous. Avec une huitième journée par semaine, vous feriez seulement plus que ce que vous faites déjà… Ceux qui arrivent à faire des choses qui leur plaisent, et qui ne se sentent pas étouffés par le temps, n’ont pas de huitième journée. Ils ont simplement décidé quelles étaient leurs priorités, c’est tout.

Le problème, c’est que nous ne prenons pas le temps d’établir ce qui est vraiment important pour nous. Quand tout est important, rien ne l’est vraiment. Quand on a cent priorités, on n’en a aucune. Celles-ci doivent être hiérarchisées, en lien avec nos valeurs fondamentales. Posez-vous les bonnes questions et demandez-vous ce qui compte le plus pour vous. Ce qui compte, c’est d’identifier dans quelle sphère vous décidez d’investir votre temps, votre énergie. Demandez-vous ce qui est vraiment important pour vous, ce qui vous est vraiment utile et ce qui ne l’est pas. Et assurez-vous que vous investissez au bon endroit. Ce que vous faites au quotidien est-il relié à ce qui est réellement important ? Cela suppose de prendre conscience de l’utilisation réelle de votre temps, de manière objective.

Assurez-vous que vous investissez votre temps au bon endroit

Il n’y a pas de " trucs » pour mieux gérer le temps. On ne gère pas le temps, on peut seulement se gérer soi-même par rapport à notre utilisation du temps. On se dit souvent : « Je n’ai pas le temps de faire ceci ». Or, il serait beaucoup plus juste de dire : « Je ne prends pas le temps de faire ceci car j’ai décidé de faire cela ». Choisir, c’est renoncer. Dire oui à quelque chose suppose de cerner aussi tout ce à quoi ce choix implique de dire non...

Essayez aussi d’identifier les « voleurs de temps » (manque de forme, tendance à tout remettre au lendemain, etc.). S’imposer des délais, des heures maximales de travail et s’efforcer de les respecter peut aussi vous aider. Mieux vaut se fixer des objectifs réalistes. On ne peut pas tout faire et on n’a pas à le faire ! Rappelez-vous que les journées durent 24 heures pour tout le monde. Cessez de trouver des coupables. C’est vous qui choisissez de faire ceci plutôt que cela. Vous êtes responsables de vos choix. »

www.pierrettedesrosiers.com(1) entendue lors d'une conférence organisée par Trame et l'IGF
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Prix des céréales : les raisons de la flambée des cours
Grandes Cultures
Blé, orge, maïs : les prix de l'ensemble des marchés des céréales ont connu une hausse brutale ces dernières semaines. Cette…
filet brise-vent
Plan de relance : des aides pour la biosécurité et le bien-être animal
Le volet agricole du plan de relance comprend une mesure « pacte biosécurité et bien-être animal ». Le dispositif sera piloté par…
Sophie et Michel travaillent avec leur fils Baptiste. Cette année, les laitonnes ont du être rentrées dès octobre à cause des fortes pluies. © S. Bourgeois
Une perte sensible d’efficacité économique pour un système broutards dans la Nièvre
Michel et Sophie Durand conduisent à Ougny dans la Nièvre, un système herbager avec 165 vêlages et vente de broutards lourds. À …
Cette année, la campagne de vêlages se passe vraiment bien avec 85 % de vêlages sans aide, et les retours en chaleurs sont nettement plus rapides qu’auparavant. Pour certaines, c’est quinze jours après le vêlage. © S. Bourgeois
Une approche globale pour une reproduction au top
Des vaches bien préparées au vêlage retournent vite en chaleurs. C’est l’expérience qu’a faite Jean-Michel Michelot, éleveur dans…
Le plan protéines n’oublie pas l’herbe

La stratégie nationale protéines végétales, dévoilée le 1er décembre vise à réduire la…

Pac: les aides aux bovins allaitants et laitiers revalorisées pour la campagne 2020
Le montant unitaire de l'aide aux bovins allaitants est revalorisé à 171,25 euros par vache (au lieu de 166 euros) pour les…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande