Aller au contenu principal

[Salon International de l’Agriculture] Toujours beaucoup de poids et de format en Blonde d’Aquitaine

Il n’y avait guère de vaches de moins d’une tonne lors du dernier concours Blond à Paris et côté taureaux, les formats sont toujours aussi impressionnants.

La vente aux enchères de cinq vaches Blondes d’Aquitaine d’exception organisée le lundi 28 février dans l’enceinte du salon de s’est traduite par des tarifs oscillant entre 15 et 16 € du kilo carcasse. Des chiffres impressionnants qui ne reflètent bien évidemment absolument pas les tarifs actuellement pratiqués en ferme.

Pour autant la Blonde d’Aquitaine bénéficie actuellement comme pour toutes les races, d’une progression du prix des femelles finies. Une évolution malheureusement bien en-deçà de celle constatée pour des bêtes de conformation beaucoup plus ordinaires destinées à la fabrication de steak haché.

Les quarante animaux reproducteurs en lice pour le concours affichaient les impressionnantes morphologies et développements classiquement constatées pour les vaches et taureaux de cette race. Eleveur dans les Pyrénées Atlantiques et juge unique de ce concours, Jean-Claude Aguirre a reconnu que face à la qualité des animaux défilant sur le grand ring, il avait du aller chercher « les petits détails » pour départager en particulier des sections de taureaux « exceptionnels pour leurs éclatements. »

Un maximum de deux animaux par élevage

Les responsables de l’Organisme de Sélection avaient retenu le principe d’un maximum de deux animaux par élevage de façon à permettre à un maximum d’éleveurs de participer. Et de rappeler que la dimension moyenne des cheptels blonds faisant partie de la base de sélection n’est que de 37 vaches. Quatre nouveaux élevages inauguraient leur première participation à Paris avec une bonne répartition entre le grand sud-ouest et les zones d’extension.

D’ailleurs les grands champions 2022 sont Minette (Fromant/Carmen) suitée de Shym (Napoléon) appartement à l'EARL Le Portail en Vendée et Pompidou (Impérium/Gaufrette) appartenant à l'EARL Mathieu dans le Gers et né à la SCA Arsicaud en Charentes Maritimes. Le prochain national aura lieu fin juillet à Mayenne dans le département éponyme. Une ville qui a déjà été trois fois retenu pour cet évènement. Une localisation parfaitement en phase avec la principale zone d’extension géographique des animaux de cette race. 2022 marquera aussi le 60° anniversaire de la création de la race Blonde d’Aquitaine issue de la fusion des trois races Quercy, Garonnaise et Blonde des Pyrénées en 1962.

 

Lire aussi : Sabots d'or en Blonde d'Aquitaine: la généalogie au coeur de l'élevage

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

« A cause des campagnols terrestres, nos vaches ont mangé de la terre tout l’hiver »
« A cause des campagnols terrestres, nos vaches ont mangé de la terre tout l’hiver »
Alexandra, Jean-Pierre et leur fils Florian Lannez travaillent en Gaec avec 95 vaches sur 140 ha. Ils sont confrontés aux…
De combien augmente le coût de production de la viande bovine avec la flambée des charges ?
L’Institut de l’Elevage a simulé l’impact de la flambée des charges sur le coût de production du kilo de viande bovine.
Fin de la rétention des jeunes bovins
Depuis fin mars, les sorties de jeunes bovins de type viande sont plus importantes. Elles correspondent à un décalage des ventes…
Alexis Thibault, Gaec de la Vallée des Blondes, 250 mères Blondes d’Aquitaine naisseur-engraisseur, 3 associés, à Le Busseau, dans les Deux-Sèvres
[Bioscurité] « J’utilise une cloche pour protéger les cadavres de bovins adultes»
Alexis Thibault du Gaec de la vallée des blondes dans les Deux-Sèvres a acheté une cloche à cadavres de grande dimension, qui…
Angeline, Thierry et Martin Radiguet. « On n’envisageait pas de passer l’exploitation en agriculture biologique sans finir nos animaux. La bascule est un outil indispensable pour piloter cette phase."
D’un système naisseur conventionnel à un système naisseur-engraisseur bio
Au Gaec des Hautes Broudières à Tourouvre au Perche dans le Perche ornais, le passage à l’agriculture biologique a été synonyme d…
Anticiper un recul des disponibilités en paille en réalisant dès à présent un stock de plaquettes
Le bois plaquette a fait ses preuves pour confectionner la litière dans les élevages cultivant peu de céréales mais disposant de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande